Surfcasting en milieux encombrés

Publié le vendredi 11 mai 2018 par Charles Stéphane
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Une plage de sable dans une crique rocheuse est un excellent spot !

 

Le surfcasting se pratique traditionnellement de plages de sable. Néanmoins, quand celles-ci sont moins productives, d’autres secteurs peuvent être intéressants à pêcher. Les zones aux fonds mixtes présentant du sable, des roches et des herbiers ou celles situées à proximité immédiate d’enrochements peuvent alors constituer d’excellents postes – surtout lorsque la mer bouge et brasse ces substrats riches. C’est ainsi le cas des petites criques de sable encadrées d’enrochements ou de falaises comme les criques, les calanques, les abers ou les rias.

 

Les zones de transition entre une digue de blocs rocheux et le sable sont très intéressantes

 

Les épis placés perpendiculairement sur une plage, les longues digues rocheuses au pied desquelles se trouve une zone sableuse ou encore les plateaux rocheux présentant des täches de sable sont également de très bons spots.

 

Pêcher à la proximité immédiate d’épis rocheux peut réserver de belles surprises !

 

Il existe aussi des secteurs paraîssant plats et uniformes mais qui possèdent une cassure rocheuse à distance de lancer. Et c’est bien souvent dans ces forts reliefs sous-marins que se trouvent les poissons ! La difficulté pour le pêcheur en surfcasting sera alors d’éviter de trop souvent accrocher son plomb dans ces fonds irréguliers – surtout par mer agitée ou lors du combat avec le poisson. Il existe pourtant des solutions ingénieuses pour pouvoir pêcher dans ce type d’environnement sans avoir à changer constamment son bas de ligne.

 

Pêcher précis

 

Les bancs de sable juste derrière un plateau rocheux peuvent être très productifs

 

En surfcasting, ces zones à fonds mixtes doivent tout d’abord être pêchées précisément. Les pêches à la calée à faibles distances peuvent permettre de pêcher directement la roche grâce à quelques astuces (voir dossier « Pêche à la calée en milieux encombrés »). Mais pour les pêches à grandes distances, les zones plus « propres » comme les bancs de sable à proximité des roches seront privilégiées. C’est ainsi le cas du pourtour d’une tête de roche isolée, de l’abord immédiat d’éboulis provenant d’une façade rocheuse ou encore d’une crique présentant des fonds sableux parsemés de rochers épars. Il peut également s’agir d’une barrière rocailleuse ou d’un plateau rocheux qui sépare le pêcheur de la zone visée. Dans ce type d’environnement hostile, il sera donc nécessaire d’utiliser des systèmes permettant d’éviter d’accrocher son plomb lors de la récupération sur ces reliefs rocheux.

Dans tous ces cas, la diversité des substrats font de ces secteurs d’excellentes zones à prospecter car ils attirent de nombreux poissons de passage qui viennent y glaner leur nourriture (daurades royales, bars, etc.). Certaines espèces y sont même sédentaires (sars) et ne se déplaceront que sur de courtes distances. Il sera donc nécessaire de pêcher suffisamment près de ces structures rocheuses pour espérer les toucher.

 

Faire remonter le plomb rapidement

 

Avec ce type de fonds mixtes, votre plomb peut se coincer dans les roches lors de la récupération ou durant le combat

 

Plus on pêche à de grandes distances et plus l’angle du fil avec le plomb est réduit lors de la récupération. Même avec une canne relativement grande, ce dernier traîne ainsi sur le fond, ce qui multiplie les risques d’accrochages. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’avoir un moulinet avec un fort ratio afin de récupérer son plomb très rapidement dans ce type d’environnement. Mais même ramenés à grande vitesse, des plombs compacts communément utilisés en surfcasting (ex : portugais, D.C.A., Sporteens, etc.) heurtent le fond et se coincent souvent dans les roches ou les failles. Voici donc d’excellentes solutions pour que vos lests remontent rapidement au-dessus de ces fonds encombrés et évitent ainsi les accrochages :

 

  • Les ailettes

 

 

Cet accessoire astucieux et très économique est particulièrement intéressant pour le pêcheur en surfcasting. Placé devant un plomb, son principe est d’offrir une plus grande portance dans l’eau lors de la récupération. Avec l’angle donné par la canne, il fait donc remonter rapidement le plomb et le fait planer au-dessus du fond dès les premiers tours de manivelles. Le plomb n’étant plus en contact avec le substrat lorsqu’on ramène la ligne, les risques d’accrochages sont donc limités. Ainsi, il est par exemple parfait pour pouvoir passer au dessus d’une barrière rocheuse située devant une langue de sable que vous souhaitez pêcher.

 

Un plateau rocheux se situant devant la zone pêchée, il sera nécessaire de faire passer le plomb au-dessus de cette zone encombrée lors de la récupération.

 

Cet accessoire est tout d’abord très léger et peu encombrant dans une boite de pêche, ce qui permet d’en avoir toujours à sa disposition. Il offre l’avantage de pouvoir être fixé en quelques instants sur n’importe quel bas de ligne utilisé en surfcasting ainsi que devant tous types de plombs. Il est ainsi possible d’utiliser un plomb spécifique adapté aux conditions et au substrat sur lequel vous pêchez (plomb grappin, débrayable, portugais, DCA, etc.). Même s’il n’est pas la solution à toutes les situations, cet accessoire au coût réduit est très polyvalent et s’avère donc particulièrement intéressant.

 

Belle daurade prise par Emmanuel Laubu dans un environnement rocheux

 

Les plombs planants

 

Le plomb Arrow Carp Spirit possède une forme nommée « papillon »

Plomb trilobe Carp Spirit

Plomb Radical Trilobe Quantum

 

Les plombs eux-mêmes peuvent avoir un profil leur permettant de prendre appui sur l’eau et de passer au-dessus des fonds encombrés. Ainsi un exemple de ceux présentant une forme aplatie et large. Ces plombs de type « trilobes » ou « papillons » possèdent généralement un côté plat alors que l’autre face est plus pyramidale. Leur profil en aile les rend très planants et ils ont ainsi tendance à remonter rapidement dans les couches d’eau lors de la récupération. Ils offrent également l’avantage de se plaquer sur le fond et donc d’offrir moins de prises aux courants. Très utilisés par les carpistes pour ces raisons, ces plombs seront tout aussi utiles pour la pratique surfcasting.

 

Plomb surfcasting à ailette Roccobomb

Très modulable, le Lest Ballast Caperlan peut recevoir l’ingénieux accessoire Ballast Fly. Notez que ces lests sont garantis sans plomb.

 

Il est aussi possible d’utiliser des plombs surfcasting possédant des ailettes latérales. En offrant une meilleure portance dans l’élément liquide lorsqu’on les ramène, ils permettent eux aussi de faire décoller rapidement votre lest du fond.

 

Les montages

 

Dans ce type de fonds mixtes, le montage peut également permettre d’éviter les accrochages

 

Outre la forme même de vos lests, il existe également des montages surfcasting permettant de faire remonter le plomb au dessus des fonds rocheux et qui évitent ainsi les accrochages quand on les ramène ou lors du combat. Le meilleur d’entre eux est sans conteste le Pulley Rig :

 

Le montage Pulley Rig

 

Montage Pulley Rig

 

Ce montage offre la particularité de coulisser librement, aussi bien au niveau du bas de ligne ayant l’hameçon que sur la partie soutenant le plomb. En effet, le Pulley Rig est attaché à l’arraché via un rolling (ou un mini coulisseau) qui lui assure une parfaite circulation dans les deux sens.

 

Autres systèmes de coulissement du montage Pulley Rig

 

Le Pulley Rig s’avère parfait pour pêcher une zone propre entourée de fonds rocheux ou parsemés d’algues. Il sera néanmoins nécessaire d’adapter sa plombée aux conditions rencontrées. Effectivement, ce montage ne doit pas dériver vers les zones encombrées où il pourrait s’accrocher. En absence de courants, un plomb bombe ou D.C.A. peut alors convenir. Notez que ces derniers offriront l’avantage d’être très peu accrocheurs s’ils rencontrent de la roche.

 

En combat, le plomb remonte au-dessus des fonds encombrés

Par mer calme et en milieux très encombrés, un plomb DCA sera parfait

Par mer agitée, il est possible d’associer le montage Pulley Rig à un plomb portugais ou grappin pour mieux tenir le fond

 

Mais quand la mer commence à s’agiter, nous vous recommandons alors d’utiliser un plomb de type Portugais qui tient mieux le fond. Quand les vagues commencent à forcir et à créer de puissants courants, il sera même possible d’utiliser un plomb débrayable.

Lorsqu’un poisson est pris, celui-ci tire le bas de ligne et fait remonter le plomb qui vient en butée contre l’émerillon rolling. Avec la tension générée par le combat, ce lest est alors dans l’alignement de votre corps de ligne et se trouve donc au-dessus des reliefs rocheux – limitant ainsi de façon considérable les risques d’accrochages.

 

Surfcasting sur fonds encombrés

 

Pour pêcher directement dans des fonds encombrés, des montages spécifiques seront nécessaires

 

Nous vous avons montré des accessoires et des montages qui surélèvent le plomb lors de la récupération. Toutefois, si ces derniers sont utiles pour pouvoir passer au-dessus des zones rocheuses environnantes quand on les ramène, ils n’empêchent pas d’accrocher si votre montage repose directement dans une zone encombrée de roches – surtout lorsque la mer est agitée.

 

Avec des lancers très puissants, il serait impossible d’utiliser directement un cassant sur son montage. Il existe néanmoins des systèmes astucieux qui le permettent.

 

Quand on souhaite effectuer des lancers longues distances comme en surfcasting, il est impossible d’utiliser directement un cassant. En effet, lors d’un lancer puissant, un plomb lourd de 100 à 200 g exerce des forces telles que ce brin de nylon de plus faible diamètre casserait systématiquement. Pourtant, il est fréquent d’être confronté à des zones encombrées riches en poissons où les pêches pourraient être productives mais qui se trouvent éloignées du bord. Il peut s’agir d’une marche ou d’une cassure rocheuse après des fonds sableux, d’une marche présentant de nombreuses roches éparses, de hauts fonds rocheux, etc. Ces secteurs sont très intéressants car ils concentrent les poissons par la présence de nourriture et sont moins pêchés – aussi bien par les pêcheurs de loisir que par les professionnels. La solution sera alors d’utiliser un montage avec cassant supportant des lancers très appuyés.

 

Montage surfcasting deux empiles avec cassant

 

Montage surfcasting deux empiles avec système de déclenchement du cassant

 

Ce montage est parfaitement adapté à des pêches à longues distances par mer relativement agitée dans des fonds encombrés. Il dispose de deux empiles hautes assez courtes (40 à 60 cm de 28 à 35/100) qui sont suffisamment espacées pour éviter les emmêlements. Plus la mer sera forte et plus il sera nécessaire de raccourcir les empiles et d’en augmenter le diamètre.

 

Perles flottantes ovales autobloquantes Flashmer

 

Ces dernières sont dotées de perles flottantes autobloquantes qui allègent les appâts et leur apporte ainsi une plus grande mobilité dans les courants, les rendant ainsi plus attractifs. Si votre appât est trop lourd et qu’une seule perle ne suffit pas à le surélever, n’hésitez pas à en mettre une seconde. Par mer un peu formée, les vagues et le ressac soulevant de la nourriture du substrat, les poissons n’hésiteront pas à se saisir d’un appât au-dessus du fond. Notez d’ailleurs que les sars et les bars apprécient ce type de présentation surélevée – y compris par mer peu agitée. Signalons que même des daurades royales de passage peuvent mordre sur un ver présenté assez haut quand les courants brassent suffisamment le substrat.

 

Recyclage de vieux clipots

 

Afin d’effectuer des lancers puissants sans risque de casse, ce montage présente un système particulièrement astucieux. Une tige spécifique dotée d’un œillet et d’une demi-boucle sera réalisée dans une corde à piano assez résistante (Ø 1 mm). Il est également possible de recycler de vieux clipots qui offrent l’avantage de déjà posséder un œillet fermé souvent dur à réaliser soi-même. La demie boucle sera réalisée avec une pince à bouts ronds en faisant attention de bien conserver l’alignement de la tige pour un bon coulissement de la perle.

 

Accessoires pour la réalisation du système de déclenchement

 

Ce système de maintien du plomb avec cassant est constitué de peu d’éléments :

  • La tige qui retient l’anneau du plomb servant au système de déclenchement du cassant.
  • Une perle ovale ou plate avec un large trou pouvant accueillir ensemble l’arraché et la tige sans trop de friction.
  • Un émerillon rolling dont l’œillet est assez large pour bien circuler autour de l’anneau brisé.
  • Un anneau brisé large mais suffisamment fin pour permettre un bon basculement de la tige.

La perle est disposée au préalable sur l’arraché. Ce dernier sera attaché directement au rolling d’un coté. L’autre œillet de cet émerillon recevra un bout de nylon de 10 à 15 cm d’une résistance inférieure à votre corps de ligne. Le cassant sera par exemple réalisé dans du 18/100 pour un corps de ligne en 28/100. De plus faible résistance que le corps de ligne, ce « cassant » servira de point de rupture en cas d’accrochages et vous permettra de récupérer votre montage. Cet émerillon ainsi que la tige seront placés sur l’anneau brisé.

 

Fonctionnement du système de déclenchement du cassant

 

Ce système de déclenchement est très ingénieux car il permet d’effectuer des lancers longues distances avec un cassant :

  1. En plaçant l’œillet du plomb dans la demi-boucle de la tige et en coiffant celle-ci avec la perle, l’ensemble reste bloqué et retient très efficacement tout le poids du plomb. Détendu et en attente, le cassant n’est pas sollicité. Il est ainsi possible d’effectuer des lancers très puissants.
  2. Lors de l’impact à la surface de l’eau et durant la descente du montage dans l’eau, la perle remonte le long de l’arraché et libère la tige.
  3. Entrainée par le poids du plomb, la tige bascule vers le bas en pivotant autour du large anneau brisé.
  4. Une fois le plomb entièrement sorti de la tige, celui-ci n’est plus relié au montage que par l’intermédiaire du cassant attaché à l’émerillon rolling.

Vous noterez que le cassant est assez résistant pour pouvoir récupérer le plomb si vous n’avez pas d’accrochage, évitant ainsi de laisser votre plomb au fond à chaque lancer. La réinstallation du plomb sur la tige ne prend d’ailleurs qu’un instant. Ce n’est qu’en cas d’accrochage qu’il sera possible de rompre le cassant sous une pression soutenue, ce qui vous permettra de récupérer votre montage.

 

Belle daurade royale pour Emmanuel !

 

Avis de Walter Sarret, membre du team Normandie Appâts :

Lors de ma dernière compétition, j’ai hérité d’un poste situé au bout d’une plage, juste à la frontière avec une zone rocheuse. Ce n’est qu’après le premier lancer que j’ai réalisé la nature des fonds que je pêchais. Le secteur était en fait envahi de roches ! Avec les plombs qui se coinçaient systématiquement entre ces pierres, j’ai ainsi perdu huit montages. J’avais des bobines de rechange mais le temps perdu a été considérable. De plus, même lorsque j’avais une touche ou que je sentais un poisson pris sur l’hameçon, il m’était impossible de le ramener car j’étais obligé de casser systématiquement. En fait, je n’ai pas pu pêcher ! Ainsi, je n’ai réussi à sortir que deux sars durant toute cette cession ! Un montage permettant des lancers longues distances avec un cassant m’aurait certainement permis d’avoir de bien meilleurs résultats.

Sur certaines zones très encombrées, il est presque impossible de pêcher sans avoir un système de cassant adapté aux lancers longues distances

 

Des fonds mixtes avec une mer un peu agitée sont très productifs en surfcasting !

 

Les appâts

 

Sur ces fonds mixtes, avec une mer assez agitée et des lancers puissants, des appâts résistants seront privilégiés.

 

Morceau de ver de chalut installé sur un montage Pulley Rig

 

Ver de Chalut Normandie Appâts


 

Bien que le chalut soit intéressant pour tous les poissons présents sur zone (ex : sparidés), il sera particulièrement attractif sur bar. Monté sur une empile haute il est idéal dans ce type d’environnement avec une mer un peu formée. Son odeur hyper iodée se propage à de grandes distances et il se fait donc repérer de loin, même avec peu de visibilité. Coupé en morceaux, ce grand ver permet de nombreux eschages et s’avère d’une redoutable efficacité sur ces fonds mixtes.

 

Le Rag est un ver résistant qui est très attractif sur les sparidés !

 

Rags Normandie Appâts

 

Enfilé avec une aiguille à ver de telle sorte que la tête se retrouve au niveau de l’hameçon, ce ver offre une excellente tenue par mer assez agitée. Il tient bien à l’hameçon lors de lancers longues distances et ses puissants sucs attirent les poissons sur de grandes distances. Très efficace sur les sparidés (sars, daurades royales, etc.), ce ver est également excellent sur le bar. Sa grande polyvalence en fait un appât de choix sur les fonds mixtes.

 

Vers Américains Normandie Appâts

 

L’Américain s’avère assez résistant pour encaisser des lancers puissants et il est assez fin pour ne pas opposer trop de résistance dans l’air. Ici encore, un eschage avec une aiguille à ver sera recommandé. Suspendu au-dessus du fond, ce ver très sanguin est d’une grande attractivité sur tous les poissons recherchés à proximité de roches.

 

Petit Bibi esché de part et d’autre pour lancer à de grandes distances

 

Bibi Normandie Appâts

 

Sar pris au Bibi

 

Très résistant, ce ver tient particulièrement bien à l’hameçon et offre l’avantage de décourager les petits poissons parasites grâce à sa peau épaisse. Il gagne à être esché en entier de part et d’autre pour les lancers longues distances. Voici un lien vous montrant ce type d’eschage : http://www.normandie-appats.com/news/eschage-d-un-bibi-pour-des-lancers-longues-distances.

Afin d’optimiser les distances de lancer, les modèles de petite taille seront privilégiés. Il est également possible de couper les plus gros bibis en morceaux qui seront alors plus résistants et qui opposeront moins de résistance dans l’air lors du lancer. Certains coupent même un des bouts et retournent le bibi comme on le ferait avec une chaussette. Il est ensuite ligaturé avec de l’élastique fin pour une meilleure tenue. Ses chairs nacrées et irisées sont alors apparentes et font que les poissons le repèrent de loin.