Conserver ses appâts

Entreposez vos appâts à la température adéquate, en essayant d'assurer une continuité de la chaîne du froid.

Comme toute denrée périssable, les vers sont très sensibles aux grands froids, aux fortes chaleurs et aux brusques variations de température. Evitez autant que possible les chocs thermiques soudains qui peuvent être fatals aux vers. Il peut d'ailleurs être judicieux de demander au revendeur à quelle température les appâts ont été stockés chez lui. Idéalement, les vers nécessitent une acclimatation progressive à toute nouvelle température et tout changement d'habitat.

Attention, si vous conservez vos appâts dans un réfrigérateur, contrôlez bien la température car elle peut parfois descendre très bas. Si la température est trop basse, vous pouvez par exemple envelopper vos boîtes dans plusieurs feuilles de papier journal ou dans un sachet isoterme pour isoler légèrement les boîtes.

Bien entendu, durant la pêche, préférez toujours les coins frais, ombragés pour stocker vos appâts, si possible transportez-les dans un contenant réfrigéré.

Sachez que la température idéale de conservation est variable selon les espèces de vers ( voir tableau des conservations). Celle-ci est toujours indiquée sur l'emballage.

Conservez vos vers dans leur emballage et leur litière d'origine.

Car ces deux éléments ont été conçus spécialement pour optimiser leur conservation… Evitez donc de les changer de contenant car les vers n'apprécient pas les changements et en général vous ne les conserverez pas plus longtemps, au contraire, ce changement d'environnement peut même accélérer leur mortalité.

Vérifiez régulièrement l'état de conservation de vos boîtes d’appâts.

Retirez-en les éventuels vers fragilisés afin d’éviter toute contamination à l’ensemble des vers de la boîte. En effet, un seul ver blessé ou mort dans une boîte engendre une « pollution » susceptible de provoquer la perte des autres vers, si le ver en cause n’est pas retiré assez rapidement (il peut arriver qu’un ver se casse en divers endroits, dans ce cas pensez à retirer tous les morceaux).

Coupez les vers en commençant par la queue.

Si vous coupez des vers en morceaux (comme le chalut), commençez toujours par couper la queue en premier, pour que le ver reste vivant le plus longtemps possible. Attention cependant à ne pas conserver un ver coupé avec les autres vers (pour les raisons citées en 3).

Même morts, les vers peuvent être de redoutables appâts.

Ne jetez pas systématiquement une boîte de vers morts ; en effet, rien ne vous empêche de tenter de les utiliser à la pêche... Si la manipulation d'un ver mort ne sera certes pas très agréable pour vous, l'odeur dégagée par celui-ci pourra en revanche présenter un atout pour la pêche et réserver parfois de bonnes surprises...

Note: Les informations indiquées ci-dessous sont données à titre purement indicatif et ne sauraient servir de garantie de longévité des appâts.

Appât Température idéale Durée habituelle de conservation
Américain 4 - 6 °C
1 2 3 4 5 6 jours
Américain XL 4 - 6 °C
1 2 3 4 5 6 jours
Bibi 15 - 20 °C
1 2 3 4 5 6 7 jours
DD (Demi-dure) 8 - 10 °C
1 2 3 4 5 6 jours
Dure rouge 8 - 10 °C
1 2 3 4 5 6 7 jours
Dure verte 8 - 10 °C
1 2 3 4 5 6 7 jours
Jumbo rouge 8 - 10 °C
1 2 3 4 5 6 7 jours
Jumbo vert 8 - 10 °C
1 2 3 4 5 6 7 jours
Mouron 12 - 15 °C
1 2 3 4 5 jours
Rag 8 - 10 °C
1 2 3 4 jours
Super cordelle 20 - 30 °C
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 jours
Ver de Chalut 14 - 16 °C
1 2 3 4 5 6 jours
Ver de sable 14 - 16 °C
1 2 3 4 jours
Ver noir 6 - 10 °C
1 2 3 jours
* Durée de longévité des vers habituellement observée à partir du jour de leur expédition au départ des établissements NORMANDIE APPATS (pour les pêcheurs, retirez en moyenne 2 jours de longévité).