Pêche à la calée de la royale au circle hook

Publié le vendredi 13 juillet 2018 par Walter Sarret
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

Magnifique daurade royale de 2,850 kg pris avec un montage coulissant doté d’un circle hook et esché avec un ver de chalut Normandie Appâts.

 

Le début de saison 2018 a été très particulièrement difficile pour la pêche des sparidés. En effet, les daurades royales reviennent à la côte lorsque les températures restent stables. Or ce printemps s’est caractérisé par des conditions très changeantes avec des baisses de températures constantes et de fortes pluies. Ces sparidés ne sont donc revenus que de façon sporadique, ce qui a rendu leur pêche très compliquée. Les opportunités étant rares, il était donc nécessaire de tout mettre en œuvre pour ne pas manquer un beau poisson.

 

Le circle hook : un must pour les belles daurades !

 

Avec sa pointe rentrante, le circle hook est hyper efficace pour la pêche de la daurade royale !

 

Comme nous vous l’avons expliqué dans cet article (http://www.normandie-appats.com/news/daurades-royales-au-circle-hook), j’utilise le circle hook pour rechercher les daurades depuis plus d’un an et je n’y trouve que des avantages pour la traque des beaux sparidés. J’utilise ainsi ce type d’hameçon avec un montage surfcasting doté d’un long traînard bas de 2 à 3 m me permettant des lancers à longues distances. Néanmoins, j’ai découvert que le circle hook était également ultra performant pour les pêches à la calée de la daurade royale avec un montage coulissant et qu’il permettait de prendre de très beaux spécimens sur ligne fine. Un must quand ces sparidés sont très méfiants !

 

La daurade royale possède une redoutable dentition !

 

L’avantage du circle hook pour la prise des grosses daurades est surtout de ne pas exposer le fil à leur terrible dentition. Le nombre de casses causées par la redoutable mâchoire est en effet le principal problème de ceux qui traquent les beaux spécimens. Certains utilisent un petit morceau de tresse armée devant leur hameçon mais ce type d’astuce rend le montage peu discret. Par rapport à un hameçon rond classique, le circle hook offre la particularité de glisser sur les tissus mous de la gorge du poisson et de se planter systématiquement au coin de lèvres. Votre bas de ligne n’est donc pas exposé aux dents et il est ainsi possible d’utiliser des diamètres très réduits sans risque de coupes (jusqu’à 24 – voire 22/100). Les plus belles daurades étant généralement beaucoup plus méfiantes que les juvéniles, il est donc possible de pêcher beaucoup plus fin et de tromper plus facilement la méfiance légendaire de ce sparidé. Les touches sont ainsi bien plus nombreuses et vous optimisez vos chances de toucher un beau spécimen.

 

Belle daurade prise au circle hook par Walter !

 

Une autre caractéristique intéressante du circle hook et d’offrir une tenue parfaite lors du combat avec un poisson de bonne taille et de pratiquement éliminer les risques de décrochages. En effet, les belles daurades royales possèdent une mâchoire pavée de fortes molaires où une pointe classique a bien du mal à pénétrer. Très souvent, l’hameçon est donc peu ancré dans la gueule et les décrochés sont fréquents – surtout avec les plus gros spécimens qui possèdent une redoutable défense. L’avantage d’un circle hook est qu’il se plante généralement tout seul dans les zones dures situées à la commissure des lèvres. La pointe tournée vers l’intérieur bascule dans la gueule lorsque le poisson part avec l’appât. Plus le poisson tire et plus cette force se concentre sur cette pointe qui agit alors comme celle d’un ouvre boite. Cette dernière perce alors les cartilages les plus épais – ceux-là mêmes qui offrent la meilleure tenue pour une daurade.

 

Les circle hooks

 

De même, la pointe tournée à 90 ° ne peut plus se décrocher car elle forme un anti-retour ultra efficace. L’ancrage d’un circle hook est donc hyper solide et les risques de décrochages lors du combat avec une belle daurade presque nuls. Notez enfin que la daurade étant généralement prise au niveau des lèvres, cet hameçon permet une bien meilleure relâche des poissons juvéniles faisant moins que la taille légale (23 cm) ou des plus petits sujets que vous remettrez à l’eau lorsque la pêche est bonne.

 

Le saviez-vous ?

C’est un pêcheur de tarpons très réputé nommé Tom Gibson qui a démocratisé l’utilisation du circle hook dans le monde dans les années 70. Ce poisson possédant une gueule pavée extrêmement robuste, des hameçons classiques se plantaient mal et il enregistrait de trop nombreux décrochages. Il avait ainsi calculé que près de 80 % des tarpons se décrochaient – ce qui est considérable ! Les ligneurs professionnels utilisant des circle hooks avec succès depuis longtemps, il eut donc l’idée de s’en servir pour ses pêches à l’appât ou au vif. Résultats : son ratio de captures atteignit près de 90 % et les poissons n’étant quasiment jamais blessé, il put ainsi effectuer des relâches parfaites de la majorité de ses prises. Tom Gibson participant à des compétitions IGFA, l’utilisation de cet hameçon s’étendit alors dans le monde entier.

Ce thon rouge pris avec un circle hook montre combien cet hameçon est efficace !

 

Pris au circle hook, ce thon rouge sera aussitôt relâché avec une balise satellite dans le cadre d’une campagne de suivi de cette espèce.

 

Montage coulissant avec circle hook

 

Montage coulissant avec circle hook

 

Avec la technique de la pêche à la calée, les distances de lancer importent moins car les daurades peuvent se trouver très près du bord. L’avantage principal de ce montage est d’être parfaitement coulissant et de ne pas alerter la daurade par une trop forte résistance lorsqu’elle engame. Cette espèce étant particulièrement méfiante, il fait donc la différence en présence de sparidés très difficiles – ceux-là même qui sont d’ailleurs souvent les plus gros !

 

Coulisseau transparent Flashmer

 

Le coulisseau permet d’avoir un coulissement parfait. En effet, la glisse dans le canal en plastique se fait plus facilement qu’avec un plomb percé. De même, cet accessoire s’oriente automatiquement dans l’axe de fuite du poisson. Avec le mode d’alimentation très particulier de la daurade qui saisit à plusieurs reprises l’appât en gueule et le recrache avant de l’avaler, ce montage s’avère donc particulièrement efficace.

 

Ce montage a fait ses preuves sur de très belles daurades !

 

Comme souvent pour les daurades royales, j’emploie un plomb de couleur plastifié. Comme avec cette illustration de montage, il m’arrive d’utiliser une plombée présentant plusieurs teintes différentes (ici : bleu / blanc / rouge). Les daurades étant très curieuses, je pense que le contraste fort créé par les différentes couleurs les attire sur de plus grandes distances.

 

Plombs tricolores LSC Concept

 

Les plombs tricolores que j’utilise sont entièrement réalisés à la main par la société LSC Concept et sont d’une qualité impressionnante ! C’est d’ailleurs avec ce type de plomb que j’ai pris ma plus belle daurade lors de cette entrée de saison 2018 (2,850 kg).

 

Daurade royale de 2,850 kg prise en mai 2018 par Walter Sarret

 

Circle hook Mutu light 5114 Owner

 

Pour le choix du circle hook, j’avoue une nette préférence pour un modèle en particulier : l’hameçon 5114 Mutu light Owner. Je l’utilise de la taille 6 à 1/0 selon la taille des appâts. Son principal avantage est d’être ultra solide malgré sa grande légèreté. Il est donc plus facilement aspiré par la daurade royale et n’éveille pas sa méfiance. Très léger, il permet également une bien meilleure présentation de l’appât dans les courants.

 

Pris au niveau des lèvres, les plus petits poissons peuvent être relâchés avec de grandes chances de survie

 

Cet hameçon reste néanmoins suffisamment robuste pour résister à la puissante mâchoire et à la redoutable dentition de ce sparidé. C’est un critère très important pour la pêche de la daurade royale et le grand nombre de prises que j’ai pu réaliser avec m’ont prouvées que ce modèle est parfaitement adapté à cette espèce. Notez également que son piquant est remarquable et qu’il perce avec une facilité déconcertante les cartilages très résistants de ce sparidé. Depuis que je l’utilise pour la daurade royale, je n’ai ainsi jamais subi de décrochages intempestifs.

 

XPS Fluorocarbon Trabucco

 

Grâce à ce type d’hameçon, il est possible d’utiliser un bas de ligne relativement fin. Ainsi, selon l’encombrement du poste, j’emploie un traînard de 1,5 à 2 m en fluorocarbone XPS Fluorocarbon Trabucco en 24 à 28/100 – voire 22/100 dans les milieux les plus dégagés. Une telle longueur associée à cette finesse confère une grande discrétion à ce bas de ligne, ce qui est particulièrement important pour ce sparidé très méfiant.

 

En action de pêche

 

Daurades royales prises au circle hook

 

Lors du lancer, il sera conseillé de freiner le montage juste avant l’impact sur l’eau. En positionnant son index sur la bobine, il suffit de stopper le déroulement du fil pour déployer le bas de ligne. Avec cette astuce, vous éviterez ainsi les emmêlements avec la ligne – ce qui rendrait votre montage inopérant. De même, il sera recommandé de le ramener sur 1 ou 2 mètres afin que le bas de ligne soit bien dans l’axe du coulisseau. Votre montage sera alors beaucoup plus efficace et vous aurez l’assurance que le coulissement sera optimal. En effet, un angle a tendance à créer de la résistance, ce qui peut rebuter la méfiante daurade lorsqu’elle se saisit de l’appât.

 

Avec un montage coulissant, nous vous recommandons de placer vos cannes en position basse

 

En utilisant un circle hook avec ce montage coulissant, je vous conseille également de ne pas trop tendre la bannière de votre ligne. Ainsi, relâcher votre ligne de quelques dizaines de centimètres permettra que la daurade parte avec l’appât sans ressentir de résistance. Notez d’ailleurs qu’un fil trop tendu a tendance à vibrer dans le courant, ce qui peut alerter les poissons et les effrayer. Vos cannes seront donc positionnées assez basses dans l’axe de fuite du poisson – soit sur des piques surfcasting, soit grâce à un trépied.

 

Pour un bon fonctionnement du circle hook, votre frein devra être réglé un peu plus fort

 

Cet hameçon étant auto-ferrant, il sera également recommandé d’avoir un frein un peu plus serré qu’à l’accoutumé. En effet, lorsque le poisson tend le fil avec l’appât en gueule, le circle se positionne automatiquement à la commissure des lèvres et se pique de lui-même. Le ferrage n’est donc plus nécessaire. Il vous suffit juste de prendre la canne et d’engager le combat – ce qui rend cet hameçon parfait pour tous ceux qui débutent la pêche de la daurade royale.

 

Bibis Normandie Appâts

 

Avec ce type de montage doté d’un circle hook, il est possible d’utiliser tous les vers distribués par Normandie Appâts pour la pêche de la daurade royale. Toutefois, certains s’avèrent plus efficaces que d’autres pour sélectionner les plus gros spécimens. Ainsi, j’apprécie les bibis qui offrent l’avantage de ne pas être grignotés par les petits poissons indésirables et d’intéresser en priorité les plus beaux sparidés.

 

Ver de chalut Normandie Appâts

 

J’ai également remarqué que le ver de chalut avait tendance à attirer les grosses daurades royales. Ce début de saison 2018, c’est ainsi avec cet appât que j’ai pris ma plus grosse daurade royale qui faisait 2,850 kg.

 

Walter et une belle daurade royale de 2,850 kg prise avec du ver de chalut esché sur un circle hook

 

L’avantage de cet appât est de posséder un suc ultra attractif. Cette substance très iodée de couleur orange est particulièrement puissante et attire donc les poissons sur de très grandes distances. C’est une véritable friandise pour les daurades royales qui n’y résistent pas longtemps !

 

Associé à un montage coulissant, le circle hook est un hameçon parfait pour pêcher de belles daurades royales