Daurades royales à grandes distances en surfcasting

Publié le vendredi 4 octobre 2019 par Stéphane Charles
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Il est parfois nécessaire de rechercher les daurades royales à très grandes distances

 

 

Quand les daurades sont à grandes distances

 

Durant certaines périodes, les daurades se trouvent dans des profondeurs importantes

 

Les daurades royales peuvent parfois se trouver à très grandes distances du bord. C’est ainsi le cas sur les plages très plates présentant de faibles déclivités. Ce type de plage peut se trouver à proximité d’estuaires car l’ensablement causé par les alluvions charriées par la rivière y est très important. C’est également le cas dans les zones assez fermées telles que les rades ou les criques car les dépôts s’y accumulent au fil du temps. À l’inverse, il sera nécessaire de lancer à très longues distances pour trouver les sparidés durant certaines périodes dans des zones présentant de très grandes profondeurs à proximité du bord. C’est ainsi le cas dans les plages très pentues où les fonds sont importants. En hiver, les daurades royales apprécient particulièrement ces grandes profondeurs où les températures sont beaucoup plus stables et où elles peuvent venir se nourrir. Il sera également nécessaire de rechercher ces sparidés à grandes distances en début de saison lorsqu’ils commencent juste à revenir sur la frange littorale mais qu’ils ne sont pas encore fixés sur ces zones côtières. Il sera également nécessaire d’effectuer des lancers longues distances en fin de saison quand les daurades royales commencent leur migration vers le large afin de trouver des températures plus clémentes dans des profondeurs plus importantes. Dans toutes ces situations, rechercher les daurades royales loin du bord fera clairement la différence en termes de résultats !

 

 

Comment pêcher la daurade royale à grandes distances

 

Le surfcasting est la technique reine pour pêcher à de très grandes distances !

 

Le surfcasting est assurément la meilleure technique pour rechercher les daurades royales loin du bord. En effet, les techniques plus légères telles que la pêche à la calée ou encore le surfcasting light avec des cannes d’une puissance de 80 à 120 g ne permettent pas de pêcher à des distances très importantes. Il est ainsi nécessaire d’employer des cannes assez fortes d’une puissance de 100 à 200 g d’une longueur de 4,20 à 4,50 m. Celle-ci vous permettront de propulser des plombs de 150 g (et parfois plus) qui vous permettront de dépasser régulièrement les 120 -voire 150 m !- avec une bonne technique de lancer.

 

Un moulinet surfcasting avec une bobine « long cast » permettra de gagner de précieux mètres au lancer

 

Afin d’atteindre de telles distances, il sera également nécessaire d’utiliser des moulinets spécifiquement conçus pour les lancers longues distances. Ces derniers disposent de bobines nommées « long cast » qui ont la particularité d’être très larges, peu profondes et d’avoir une forme conique. Ce profil particulier permet en effet de limiter au maximum le frottement du fil sur la lèvre supérieure et donc d’augmenter les distances atteintes. Cet effet est d’autant plus important lorsque vous utilisez en corps de ligne un nylon de faible diamètre comme du 20/100 – voire moins !

 

Arraché conique Tapered Leader Mitchell

 

Avec de tels diamètres, il sera nécessaire d’employer un arraché afin de pouvoir appuyer vos lancers sans casser. En surfcasting, Emmanuel utilise trois types d’arrachés différents pour les lancers longues distances. Il emploie ainsi un arraché « classique » constitué de nylon en 50/100 en compétition car il se change en un instant. Il utilise également un arraché en tresse (30/100) pour le tout venant à très grandes distances. Mais son arraché préféré pour la recherche des belles daurades royales est incontestablement l’arraché conique de type « queue de rat » sans nœud. Il emploie ainsi un Tapered Leader Mitchell qui commence en 23/100 et finit en 55/100. Associé à un corps de ligne en 20 à 22/100, il peut ainsi effectuer des lancers très puissants avec des plombs lourds (parfois plus de 150 g !) sans casser et la finesse de la ligne permet de gagner plusieurs dizaines de mètres.

Retrouvez dans cet article très complet de précieux conseils du team Normandie appâts concernant l’utilisation des arrachés : http://www.normandie-appats.com/news/arraches-conseils-de-champions

 

 

Le montage daurades royales spécial longues distances

 

Montage daurades royales spécial longues distances

 

Par rapport à un montage coulissant, un montage surfcasting avec traînard permet de bien meilleurs lancers. Ainsi, le montage qu’utilise Emmanuel pour des lancers longues distances est directement réalisé sur l’arraché. Les nœuds étant une source de faiblesse et manquant d’aérodynamisme, il supprime ainsi ceux raccordant le rolling situé avant le montage. Cela lui permet également d’obtenir une plus grande discrétion – ce qui est important avec les daurades royales qui sont naturellement méfiantes. Ce type de montage est auto-ferrant - le poisson se piquant lui-même avec l’inertie du plomb lorsqu’il se déplace avec l’appât.

 

Hameçons ronds de type « chinu »

 

L’hameçon utilisé est un « chinu » fort de fer et ultra piquant. Il sera nécessaire qu’il soit suffisamment robuste pour résister aux gueules pavées de fortes molaires et à la puissante mâchoire des daurades royales. Son piquant doit être irréprochable pour que l’auto-ferrage fonctionne. Vous constaterez fréquemment que l’hameçon est d’ailleurs piqué aux bords des lèvres de la daurade avec ce montage – ce qui offre l’avantage d’éviter que celui-ci ne soit en contact avec la redoutable dentition de la daurade.

 

Micro rollings Yuki

 

Le traînard est fixé sur un petit rolling de couleur noire – les modèles brillants produisant des reflets qui pourraient alerter ces farouches sparidés. Ce mini rolling est encadré de petites perles afin d’assurer une rotation multidirectionnelle parfaite qui permettra d’éviter les phénomènes de vrillages du traînard – aussi bien lors de lancer que durant le combat avec un poisson.

 

Stop floats Flashmer

 

Cet émerillon est maintenu en place entre deux stop floats offrant un coulissement dur. Leur installation est très facile et ils offrent l’avantage de pouvoir être déplacés aisément. Ils sont également très profilés et contribuent à atteindre de plus grandes distances grâce à leur aérodynamisme. Sur ce montage, ils sont placés à environ 20 à 40 cm du plomb.

 

Deux belles daurades royales touchées en grandes profondeurs loin du bord

 

Ce traînard mesure entre 2 et 2,5 m – une telle longueur permettant une meilleure présentation de l’appât ainsi qu’un comportement bien plus naturel dans l’eau. Il est préférable de jouer sur le diamètre de son traînard que sur la longueur quand il s’agit de s’adapter aux conditions et à l’environnement. Ainsi, sur des fonds propres et en absence de courants, il est possible de pêcher avec du 22/100. À l’inverse, quand la mer est formée, il sera conseillé d’augmenter le diamètre de son traînard afin d’éviter les emmêlements. En conservant cette longueur, la présentation de l’appât est meilleure et son efficacité sur les daurades royale est alors bien supérieure.

 

Super fluorocarbon Asso

L’indice de réfraction du fluorocarbone est très proche de celui de l’eau

 

Le traînard est en fluorocarbone 22 à 26 / 100, - ce matériau dans de tels diamètres offrant une grande discrétion car son indice de réfraction est très proche de celui de l’eau. Il a également la caractéristique d’être très résistant à l’abrasion – ce qui est un avantage certain face aux dents de ces sparidés.

 

Plomb Sporteen Lemer

Plomb Rotocop

 

Afin de gagner de précieux mètre lors du lancer, il sera recommandé d’utiliser des plombs aérodynamiques qui perceront mieux l’air. Des modèles tels que les Sporteen sont ainsi excellents pour les lancers longues distances. Ce type de plomb offre également l’avantage d’avoir une excellente tenue sur des fonds sableux.

 

Daurades touchées à grandes distances en surfcasting

 

 

Le Bibi : un appât au top pour les grandes distances

 

Bibis Normandie Appâts

 

En lançant à grandes distances, le problème sera d’avoir un appât qui résistera suffisamment longtemps aux petits poissons indésirables. Grâce à sa peau épaisse, le bibi est assurément le ver le plus résistant face à ces parasites. Il vous permettra ainsi d’attendre sereinement la touche d’un sparidé. Ce ver est hyper efficace pour cibler les daurades royales et plus spécifiquement les beaux spécimens.

 

Bibi esché avec une aiguille à chas

 

Pour des lancers longues distances, il sera recommandé d’escher le bibi en l’enfilant entièrement avec une aiguille possédant un chas. Retrouvez cette technique expliquée dans cet article : http://www.normandie-appats.com/news/eschage-d-un-bibi-pour-des-lancers-longues-distances

 

Walter esche le Bibi avec une aiguille à double cavité

 

Afin d’éviter d’avoir à couper le traînard, Walter Sarret du team Normandie Appâts esche directement le bibi avec une aiguille à deux cavités comme s’il s’agissait d’un ver « classique ». Il nous montre cet eschage simple et rapide dans cette vidéo : http://www.normandie-appats.com/news/comment-escher-un-bibi-normandie-appats

 

Eschage d’un bibi « à l’espagnole »

 

Une autre solution pour escher un bibi pour les lancers longues distances est la solution ingénieuse de Marc Puig, - un autre membre du team Normandie Appâts. Cet eschage « à l’espagnol » est particulièrement astucieux et permet de gagner de précieux mètres supplémentaires lors du lancer. Marc nous l’explique dans cet article très détaillé : http://www.normandie-appats.com/news/escher-un-bibi-a-l-espagnole

 

Magnifique daurade royale prise en surfcasting !