Trophée MedFishing 2018 en Tunisie avec Mathieu Courtin

Publié le vendredi 11 janvier 2019 par Charles Stéphane
  • Compétition

Appâts associés à cet article:

 

Mathieu Courtin et son binôme Nicolas Moreau sur la plage Salloum Hammamet sud en Tunisie

 

La 7ème édition du trophée international de surfcasting MedFishing Tunisie

 

La 7ème édition du trophée international de surfcasting MedFishing Tunisie organisée en collaboration avec la société Sunset s’est déroulée du 30 novembre au 1er décembre 2018.

 

Les équipes françaises lors de l’embarquement dans l’avion pour rejoindre la Tunisie

 

Nous sommes en tout 5 duos français qui faisons le voyage ensemble en avion vers cette destination. Mon binôme pour cette compétition est Nicolas Moreau – une première pour nous ! Mon coéquipier est motivé et se dit prêt à en découdre dans ce qui s’annonce être une pêche de rapidité.

 

Les bagages XXL des compétiteurs en surfcasting !

 

A l’embarquement ou au débarquement en Tunisie, il faut avouer que nos bagages « hors format » (terme aéroportuaire pour « encombrants ») constitués de nos tubes de cannes surfcasting ainsi que de tout notre matériel nous prennent plus de temps que pour les autres passagers.

 

Récupération du matériel à l’arrivée

 

La récupération de notre matériel XXL est aussi longue que lors de l’embarquement. À peine arrivé, nous sommes accueillis avec le sens de l’hospitalité typiquement tunisien par les organisateurs de MedFish.

 

Magasin de pêche l’Albatros

 

Nos accompagnants feront même un détour par le célèbre magasin de pêche l’Albatros pour nous mettre dans l’ambiance.

 

L’hôtel Bel Azur d’Hammamet offre un cadre magnifique !

 

Nous somme hébergés dans le magnifique hôtel quatre étoiles Bel Azur situé à Hammamet. Le cadre donnant sur la mer est vraiment magnifique et le confort est impressionnant.

 

Les équipes françaises défilent avec le drapeau tricolore

 

La cérémonie d’ouverture de cette édition du trophée Med se tient le jeudi 29 novembre en soirée dans l’hôtel où nous séjournons, limitant ainsi les déplacements. Nous nous regroupons par nations et les 5 équipes françaises défilent de concert avec le drapeau tricolore. Nous participons à la présentation des clubs ainsi qu’au tirage au sort des postes des deux journées de compétition.

 

La délégation française en train de chanter la marseillaise

 

Comme de coutume, chacun des pays participants est salué par son hymne national. Toute la délégation française chante la marseillaise et même si on doit admettre qu’on entend quelques fausses notes, celles-ci sont compensées par notre forte conviction !

 

 

 

30 Novembre 2018 : première manche plage Salloum Hammamet sud

 

La plage Salloum Hammamet sud où se déroule la première manche

 

La première manche se situe sur la plage Salloum Hammamet sud. Les conditions sont excellentes avec une mer calme avec peu de courants. Pour un mois de décembre, la douceur du climat dénote vraiment de celui de l’hexagone que nous venons de quitter !

 

Mathieu Courtin avec des responsables politiques d’Hammamet

 

Juste avant le début de la compétition, nous avons eu le passage de responsables politiques de la région venus nous remercier de notre participation au concours. Nous avons ainsi pu échanger avec la gouvernante d’Hammamet sur la plage même de la compétition avec la présence de Nizar Bahri, président du club organisateur du trophée Medfishing Tunisie.

 

Les « chitanas » sont des vers typiquement tunisiens

 

Les organisateurs se sont occupés des appâts pour tous les compétiteurs. Les appâts imposés lors du trophée MedFishing étaient :

  • Des « chitanas » (sorte de saltarelle locale de la taille d’une demi-dure)
  • Des bibis
  • Des mourons
  • De la sardine

 

Mathieu en train d’escher à l’aiguille des vers lors de la première manche

 

Sur le poste dont nous avons hérité, nous nous trouvons face à des tâches de posidonies à 30 / 40 mètres de distances. Nous les ciblons en priorité car elles constituent de véritables oasis de vie sur ces vastes étendues de sable. Nous ferons ainsi beaucoup de poissons tels que des sparaillons mais ceux-ci restent de petite taille.

 

Les poissons pêchés lors de cette manche sont de petite taille

 

Nous toucherons également de petites amandes (nommés également mendoles, mendoules ou chuscles). Nous avons utilisé des montages à empiles courtes afin de pêcher au-dessus des herbes. Il s’agit d’une pêche de vitesse que mon partenaire Nicolas Moreau adore. C’est également une de mes techniques de prédilection car elle réclame beaucoup d’organisation et de rigueur. Nous ferons ainsi une soixantaine de prises en environ une heure.

 

Mathieu avec une petite amande

 

Malheureusement, les poissons restent petits et nous avons bien du mal à dépasser la taille de 23 cm qui permet de faire comptabiliser ces espèces. Il manque à peine un ou deux centimètres pour 99 % de nos prises – ce qui est rageant.

 

Un magnifique crépuscule sur la plage Salloum Hammamet sud

 

Mais une fois la nuit tombée, nous subissons un arrêt brutal des prises. Nous tentons donc notre chance sur le sable à plus grandes distances.

 

Montage 3 empiles longues de Mathieu Courtin

 

Les montages que nous avons utilisés sont constitués d’empiles très longues et fines pour un maximum de discrétion dans ces pêches difficiles. Nous arriverons ainsi à toucher quelques sparidés tels que des daurades royales ou des marbrés.

 

Petite raie prise la nuit de la première manche

 

Je ferai même une raie durant la nuit mais encore ici, elle sera de petite taille.

 

Classement général de la première manche

 

Nous devons batailler pour avoir du poisson maillé. Mais nous ne serons pas les seuls à lutter de la sorte puisque tous les autres compétiteurs affrontent les mêmes difficultés. Nous finissons néanmoins 1er de notre secteur (secteur 3) et 4ème équipe au classement général de cette première manche avec un total de 83 poissons, ce qui est très encourageant pour la suite.

 

Retrouvez le classement officiel de la première manche du trophée Med Fishing Tunisia au 30 novembre 2018 :

https://www.facebook.com/MedFishing.Club/photos/pcb.1905347786208672/2207287905956638/?type=3&theater&ifg=1

 

 

1er décembre 2018 : deuxième manche sur la plage de Menzel Horr

 

La magnifique plage de Menzel Horr

 

La deuxième manche le 1er décembre sur la plage de Menzell Horr s’avère particulièrement compliquée. Sur ce nouveau spot, les tâches de posidonie se situent à grandes distances et il faut vraiment appuyer les lancers pour espérer les atteindre. J’avoue adorer ces pêches techniques de distances !

 

Le montage spécial herbiers de Mathieu Courtin

 

J’utilise comme le jour précédent un montage à empiles courtes dotées de pop-ups pour pêcher au-dessus de ces herbiers afin d’éviter de trop nombreux accrochages. Le traînard bas un peu plus long lui apporte une certaine polyvalence pour espérer toucher un sparidé.

 

Un minuscule marbré

 

Mais à nouveau, nous ne sortirons malheureusement que bien peu de prises maillées. Encore ici, les sparaillons et les amandes constitueront la plupart de nos prises. En utilisant un montage à empiles flottantes sur le sable grâce à des pop-ups, nous réussiront à pêcher des orphies. Nous feront également quelques demi-becs (en anglais « Half Beak ») qui ont la particularité d’avoir la mâchoire inférieure beaucoup plus longue que la mâchoire supérieure – donnant ainsi l’impression d’un « bec inversé ». Nous toucherons aussi quelques marbrés et quelques daurades royales - mais toujours de très petite taille.

 

Mathieu Courtin et Nicolas Moreau en train de faire le compte de leurs prises maillées

 

Au total de cette seconde manche, nous sortirons seulement 45 poissons et seulement 6 valables. Au total, nous cumulons 690 g à la pesée et une mauvaise nouvelle nous attend : nous sommes à peine à 27 g des premiers du secteur - 5 de nos poissons n’étant plus valables lors du passage à la pesée.

 

La beauté des plages d’Hammamet en Tunisie !

 

Cette compétition a été dure et particulièrement technique pour tout le monde car les poissons maillés ont été très durs à trouver. En effet, en considérant que nous étions 117 équipes - soit 234 pêcheurs – il devait donc y avoir près d’un millier d’hameçons dans l’eau à chaque manche. Et malgré cela, le plus gros poisson pêché lors de cette compétition fut un bar de 400 g à peine.

 

Les montages rangés précipitamment sont devenus de véritables sacs de nœuds !

 

A la fin de la seconde manche, il faut savoir pour l’anecdote qu’un violent orage a éclaté alors que nous rangions nos affaires. Les éclairs tonnaient au-dessus de nos têtes et une pluie diluvienne est soudainement tombée. Nous avons donc jeté précipitamment tous nos bas de ligne dans nos sacs pour courir nous réfugier à l’abri. C’est dans la tranquillité de notre chambre que nous avons pu constater le résultat de ce rangement très hâtif de nos montages : de véritables sacs de nœuds !

 

Mathieu Courtin et Nicolas Moreau terminent 5ème au général et 2ème équipe étrangère

 

Après le dîner de gala, nous entamons la cérémonie de remise des prix du 7ème trophée international Med Fishing. Nous finissons 1ère équipe française, 2ème équipe étrangère et 5ème au général. Ce trophée aura été l’occasion de rencontrer de nombreux passionnés de toutes les nations et nous avons vraiment passé d’excellents moments avec les autres équipes françaises. Je tiens à remercier le club MedFishing pour leur accueil et leur organisation qui ont été parfaits en tous points.

 

2ème équipe étrangère juste derrière l’Espagne

 

Retrouvez le classement général officiel des 117 équipes engagées lors de ce prestigieux trophée sur la page Facebook de Med Fishing Tunisia :

https://www.facebook.com/MedFishing.Club/photos/pcb.2210839145601514/2215122728506489/?type=3&theater

 

Classement général officiel du 7ème trophée MedFishing

 

Les superbes plages d’Hammamet en Tunisie nous ont laissé de magnifiques souvenirs