Trophée Languedoc Surfcasting Sète 2018 avec Walter Sarret

Publié le vendredi 25 mai 2018 par Charles Stéphane
  • Compétition

Appâts associés à cet article:

 

Walter Sarret avec un bar de belle taille pris lors de la compétition

 

Le trophée Languedoc Surfcasting Sète s’est déroulé le 28 et 29 avril 2018. Il s’agissait de la troisième édition de cette compétition organisée par le LSCS (Languedoc SurfCasting Sète).

 

Affiche du Trophée Languedoc Surfcasting Sète 2018

 

Ce championnat a réuni de grands compétiteurs qui se sont affrontés en duo de 20 h à 8.00 h dans la nuit du 28 au 29 avril. Le trophée s’est déroulé sur 3 plages qui ont constitué 3 secteurs tirés au sort.

  • Zone A : plage de la baleine à Sète
  • Zone B : plage des trois digues à Sète
  • Zone C : plage du Castellas à Sète

Pour l’occasion, je suis associé à mon partenaire privilégié en compétition : Marc Puig. Comme l’année précédente, toute la logistique - de l’inscription à la remise des récompenses - a eu lieu à l’intérieur du camping Tohapi Le Castellas à Sète. L’établissement ayant un restaurant, un repas a même été prévu avant la compétition. Comme d’habitude, cette édition est parfaitement organisée par le LSCS.

Vous pouvez télécharger ici le réglement du trophée Languedoc Surfcasting Sète 2018 (PDF 550 ko).

Quelques jours avant la compétition, nous anticipions la météo qui prévoyait de fortes averses durant la nuit. Je me dote donc d’un parapluie que j’utilise pour la compétition et mon coéquipier Marc a même prévu des chaussettes étanches. Je lui ai fait découvrir l’an dernier et depuis, il ne peut s’en passer lors des concours. Il dort même avec ! Lors de l’édition précédente, nous avions en effet passé prés de 12 h les pieds dans l’eau avec la marée montante. Il s’agissait d’un gros coefficient et avec l’eau poussée par un fort vent de sud, la plage s’était vite retrouvée inondée. Des conditions vraiment difficiles à vivre en pleine nuit ! Comme tous les compétiteurs, nous espérons également qu’il y aura un peu de vent car les moustiques sont très présents sur ces plages. Néanmoins, avec l’expérience, les participants ont tous prévu un spray répulsif tant ces insectes leur ont mené la vie dure l’année dernière !

 

Walter fait confiance aux vers Normandie Appâts. Ici des rags et des demi-dures

 

Certains compétiteurs venant de loin pour participer au championnat sont déjà sur place le jour précédent. Ainsi, des équipes italiennes ou espagnoles ont fait le déplacement et dorment au camping. Chez les espagnols, je retrouve avec joie David Bosch et Jose Manuel Bosch du team Trabucco. De notre côté, nous arrivons le jour même. A mon départ, je me suis approvisionné en vers pour notre duo auprès de mon sponsor Normandie Appâts. Cordelles, gravettes, chalut et demi-dures : comme d’habitude, ces appâts sont d’une fraîcheur remarquable et je suis impressionné par leur vivacité !

 

Walter Sarret au début du concours

 

Après l’apéritif de bienvenu, le tirage au sort des secteurs attribués aux compétiteurs se déroule à 18.00 h. Marc tire un secteur où tout le monde pense qu’il y avait peu de poissons (secteur A, poste 6). Nous partons donc avec un peu d’appréhension.

 

Montage 3 empiles hautes spécial mulets de Walter Sarret

 

Les conditions de pêche semblent difficiles. Chaque poste fait 50 m minimum. Il fait encore jour et je choisis dès le début de profiter de la lumière encore présente pour tenter de prendre du mulet. J’utilise mon montage à mulets fétiche qui m’a souvent permis de faire la différence. Il est constitué de trois empiles hautes fixées sur le bas de ligne avec un rolling leur assurant une rotation multidirectionnelle. Les perles flottantes permettent de présenter les appâts dans les strates d’eau où évoluent les mulets.

 

Les perles flottantes sont encadrées de perles dorées et phosphorescentes pour encore plus d’attractivité

 

J’aime utiliser des perles flottantes de couleurs car ces coloris en mouvement dans l’eau attisent leur curiosité et les attirent vers les appâts. Le cliquetis de petites billes dorées et phosphorescentes qui s’entrechoquent participent à l’attractivité du montage.

 

Un plateau tel que celui-ci facilite l’eschage et permet d’avoir tous ses vers sous la main.

 

Walter esche des demi-dures sur ses montages à empiles hautes : le top pour les mulets !

 

Pour cette espèce, nous utilisons des demi-dures Normandie Appâts – certainement le meilleur appât existant pour les mulets ! Malgré nos craintes initiales sur la présence de poissons, j’enregistre immédiatement touches sur touches. Toutefois, la nuit tombe rapidement et j’essaie d’optimiser le peu de temps qu’il me reste. Après une touche violente, je combats un très beau mulet dans la vague. Malheureusement, ce dernier se décroche. Quel dommage ! Ce gros spécimen nous aurait certainement fait gagner de précieux points au classement. Juste au crépuscule, je manquerai également un autre mulet à la touche.

 

Les cannes sont placées sur les piques pour que les empiles soient le plus haut possible afin de cibler les mulets

 

Astuce de Walter Sarret :

J’utilise des perles LIL CORKY 10 mm (marque américaine) ultra flottantes qui ont la particularité d’être très nacrées et d’être visibles par les poissons à de grandes distances. Contrairement aux autres compétiteurs, je ne les bloque pas et les laisse libres sur l’empile. Etant donné que je rajoute un ensemble perle dorée / perle phosphorescente de chaque coté, le courant et les vagues font s’entrechoquer les perles. J’ai remarqué qu’en plus des couleurs, ces vibrations ont tendance à attirer encore plus cette espèce.

Perles flottantes LIL CORKY 10 mm

 

Afin de cibler les sparidés, les cannes sont cette fois-ci positionnées plus basses pour que les appâts reposent sur le substrat

 

La nuit tombant rapidement et les mulets n’étant actifs que de jour, nous passons à des montages pour les sparidés.

 

Montage marbrés et autres sparidés

 

J’utilise un montage marbrés doté d’une empile et d’un traînard assez longs qui sont réalisés dans du fluorocarbone 18/100. Ainsi, nous prendrons successivement 1 marbré et 7 daurades royales maillées. Mais après ces premiers poissons et jusqu’à la fin de la marée haute, nous n’aurons plus aucune touche.

 

Ce type de boîte permet d’avoir tout le nécessaire à disposition lors du concours – y compris des médicaments !

 

Durant la nuit, je commence à avoir vraiment faim. Je discute avec un compétiteur placé à côté de nous qui me donne gentiment une banane. Je suis allergique à certains aliments mais je n’ai jamais été malade avec ce fruit. Malheureusement, ce ne fut pas le cas cette fois-ci… Les nausées se transforment rapidement en vomissements. Aux dires des compétiteurs, on m’entendait dans toute la compétition ! Prévoyant, j’ai toujours des anti-histaminiques dans ma caisse et, heureusement, les symptômes disparaissent au bout de quelques heures. Ce n’est pas ca qui m’empêchera de me battre jusqu’à la fin du concours !

 

Le nombre de cannes de réserve n’était pas limité mais celles-ci devaient être tournées vers les dunes

 

De nombreux montages préparés à l’avance permettent de s’adapter à toutes les conditions !

 

A partir d’une heure du matin, nous affrontons un fort courant latéral de Marseillan à Sète qui nous contraint d’utiliser des plombs portugais de 150 g. La plupart des compétiteurs estime que ce courant n’est pas bon pour la pêche.

 

Un râtelier accueillant des bas de lignes déjà prêts à l’usage permet de gagner de précieuses secondes en concours

Un élastique accroché à l’agrafe rapide et maintenu sur la poignée du moulinet de la canne en attente permet de gagner du temps. Cette astuce évite de rechercher cette connexion quand on souhaite y accrocher son montage rapidement.

 

Montage Pulley rig

 

La mer s’est bien levée et nous décidons donc d’utiliser un montage Pulley Rig pour rechercher le bar (loup) au ver de chalut. Bien nous en a pris car Marc et moi en ferons un chacun. Le mien est de belle taille pour une prise lors d’un concours et accusera 773 g au peson. C’est étonnant mais il fait à peu près aussi gros que celui que j’ai pris l’année dernière lors de ce même championnat. Je semble être abonné aux loups lors de cette compétition ! Ce poisson va nous rapporter de nombreux points et nous gardons espoir pour un bon classement.

 

Conseil de Walter Sarret :

Le Pulley Rig est un montage qui offre de multiples avantages pour la recherche spécifique du bar. Il permet en effet de proposer un bas de ligne assez long qui laisse une grande liberté à l’appât et qui s’avère ainsi plus discret. Il est également coulissant, - ce qui est un atout indéniable face à des poissons tatillons et méfiants. Mieux encore : grâce à l’inertie du plomb, le poisson qui part avec l’appât se ferre lui-même. Ce montage associé à un circle hook est idéal pour la pêche du bar. Depuis que je l’utilise, je n’ai eu aucune touche manquée ni de décrochages intempestifs. A la touche, le poisson est déjà pris et le circle hook offre une tenue impressionnante !

Walter et un bar (loup) de 773 g pris avec un montage Pulley Rig

 

Marc Puig (partenaire de Walter Sarret) avec les prises réalisées la nuit

 

Nous avons également des montages de surface nocturnes avec des perles flottantes phosphorescentes visant les sévereaux et les oblades. Nous ferons malheureusement très peu de prises. Peu avant l’aube, j’aurais la surprise de prendre un sar sur ce montage initialement destiné aux sévereaux mais nous ne ferons plus aucun poisson après ce sparidé.

 

Résultats officiels du Trophée Languedoc Surfcasting Sète 2018

 

La compétition se termine à 8.00 h et les poissons sont pesés. Les organisateurs annonceront un total de 65 kg de poissons maillés pour 226 prises. Avec 29 duos – soit 58 compétiteurs - c’est un très bon résultat pour ce type de compétition.

Nous terminons 5eme de notre secteur car de bons compétiteurs y ont fait de très belles pêches. Ainsi, le duo Jonathan Vallieres / Marceau Pena (GSCC) arrive premier de ce secteur A avec 11,353 kg, - ce qui est un résultat spectaculaire lors d’une compétition ! Ces pêcheurs m’ont d’ailleurs impressionné par leurs distances de lancer records : ce sont de super lanceurs ! Ce magnifique score leur vaudra d’ailleurs de remporter la première place de ce trophée Languedoc Surfcasting Sète. De notre côté, nous finissons 13eme car le classement par secteur avec des compétiteurs ayant de tels résultats n’a pas joué en notre faveur. Ainsi, nous aurions été 6eme du championnat si seul le poids des prises avait été jugé.

 

Logo du LSCS (Languedoc SurfCasting Sète)

 

Cette compétition s’est parfaitement déroulée et je tiens à remercier les membres du LSCS (Languedoc SurfCasting Sète) pour leur organisation toujours aussi parfaite ! C’est avec plaisir que je participerai à la prochaine édition en 2019.