Pêche du mulet doré avec un spécialiste

Publié le vendredi 5 avril 2019 par Stéphane Charles
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Walter avec deux des nombreux mulets dorés qu’il a pêchés en quelques heures

 

Le mulet doré

 

Mulet doré pris à la demi-dure

 

Nom scientifique : Liza aurata.

Famille : Mugilidés

Noms communs : tâche jaune, mulet à tête fine, muge doré, mulet daurin, aurin.

 

Le mulet doré mesure généralement entre 30 et 40 cm de long et peut dépasser les 50 cm. Son corps est de section ovale avec un profil fusiforme. Il est assez large et de couleur gis argenté. Dans le sens de la longueur, on remarquera 8 à 9 lignes plus sombres. Le dos est également un peu plus foncé. Il se distingue facilement des autres mulets grâce à la petite tâche dorée nettement dessinée située sur son opercule qui lui a d’ailleurs valu son nom.

Le mulet dorin est un poisson grégaire vivant en banc parfois très important. Lorsqu’il est sur nos côtes du printemps à l’automne, le mulet doré broute les algues et filtre également la vase pour se nourrir des matières organiques qu’elle contient – dont les vers ! Il est à noter que le mulet doré est également carnassier et que tout comme le bar, il se nourrit de petits poissons. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce poisson possède une chair excellente. En Afrique du nord, ce poisson s’avère ainsi très estimé et il est beaucoup consommé (ex : tajines).

 

 

Comment reconnaître le mulet dorin ?

 

On reconnaît facilement le mulet doré par la tâche jaune or bien dessinée sur son opercule et à l’absence de point noir à la base de la nageoire pectorale.

 

Il existe sur nos côtes 5 autres espèces de mulets (ou muges) :

  • Le muge lippu (Chelon Labrosus)
  • Le mulet porc ou muge capiton (Liza ramada)
  • Le muge sauteur (Liza saliens)
  • Le muge cabot ou mulet à grosse tête (Mugil cephalus)
  • Le muge labeon (Oedalechilus labeo)

La tâche operculaire jaune or se retrouve aussi bien sur le mulet doré (Liza aurata) que sur le mulet porc (Liza ramada). Mais ce dernier n’a pas la valeur gustative du premier ! Pour les distinguer facilement, sachez que chez le mulet doré :

  • La tâche jaune est nette et bien dessinée (chez le mulet porc, elle est diffuse)
  • La nageoire pectorale rabattue sur l’avant recouvre l’œil (chez le mulet porc, elle s’arrête avant)
  • Le mulet doré n’a pas de tâche noire à la base de la pectorale (ce qui est le cas chez le mulet porc)
  • Le mulet doré n’a pas d’écaille sur le museau devant les yeux (présence d’écailles sur cette partie chez le mulet porc)

 

Il n’existe pas de taille minimale de capture du mulet en Méditerranée

 

Réglementation

Selon l’arrêté du 29 janvier 2013, la taille minimale de capture du mulet en Mer du Nord, Manche et Atlantique est de 30 cm. De même, selon l’arrêté du 17 mai 2011, chaque prise devra « faire l’objet d’un marquage » Ce marquage consiste en l’ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale. » Notez qu’il n’existe pas de taille minimale de capture du mulet en Méditerranée.

 

 

Aire de répartition géographique

 

Le mulet doré se retrouve aussi bien en Atlantique nord-est, en Manche, en Mer du Nord qu’en Méditerranée. En hiver, il s’éloigne loin des côtes et va au-delà du plateau continental puis revient aux beaux jours sur nos côtes par bancs compacts rassemblant de très nombreux individus. Il apprécie beaucoup les embouchures de rivières et leurs eaux saumâtres, les ports, les étangs salins, etc.

 

Le Saviez-vous ?

Le terme mulet vient du latin mullus (dérivé du grec Mullos) désignant des poissons de mer : les mulets mais également…les rougets ! L’origine de son nom scientifique Liza a été choisie par Jordan et Swain qui ont choisi ce nom largement utilisé dans les pays hispaniques pour designer le mulet. L’origine d’aurata est provençal qui signifie « doré ».

 

 

Le montage mulets du spécialiste Walter Sarret : ultra efficace !

 

Le montage mulets de Walter Sarret, membre du team Normandie Appâts

 

Ce montage a été conçu par Walter Sarret spécifiquement pour cibler le mulet qui évolue généralement dans les couches d’eau supérieures ou juste sous la surface. Les empiles disposent donc de perles flottantes qui relèvent les appâts afin qu’ils se situent au niveau où les mulets s’alimentent. Walter apprécie les perles de couleurs vertes, blanches et oranges. Ces coloris en mouvement dans l’eau grâce aux courants associés aux petites perles dorées et phospho qui s’entrechoquent sont particulièrement attractifs sur les mulets.

 

Astuce de Walter Sarret :

 

Walter Sarret utilise des perles d’un diamètre de 10 mm de la marque américaine Lil Corky. Elles ont la particularité d’avoir une très haute flottaison pour supporter le poids de vos appâts. Elles disposent également de coloris très nacrés émettant de puissants reflets irisés dans toutes les directions qui s’avèrent très attractifs sur les mulets. Ces derniers les repèrent sur de grandes distances – ce qui les attirent rapidement vers les appâts. Walter les laissent libres sur l’empile et rajoute même un ensemble perle dorée / perle phospho de chaque côté de la Lil Corky. En s’entrechoquant dans les vagues et par l’action des courants, celles-ci émettent des vibrations qui attirent les mulets d’encore plus loin. Malin et…très efficace !

La perle flottante Lil Corky encadrée de perles dorées et phospho sont placées libres devant le petit hameçon fin de fer

 

Emerillons rolling Flashmer

 

La rotation multidirectionnelle des empiles est assurée par un émerillon rolling maintenu en place sur le bas de ligne entre deux perles collées. Avec de longues empiles, vous limitez ainsi considérablement les problèmes de vrillages du fil dans les courants ou lorsque vous récupérez votre montage.

 

Walter eschant ses 3 empiles en une seule fois grâce à sa longue aiguille déjà chargée en vers

 

Les 3 empiles hautes mesureront de 40 à 120 cm en fonction de l’état de la mer. Ainsi, plus les conditions seront agitées avec des vagues et des courants et plus il conviendra de raccourcir les empiles. À l’inverse, plus la mer est calme et plus il sera conseillé de rallonger les empiles pour une meilleure présentation et afin d’avoir un maximum de discrétion. Toujours pour éviter d’effaroucher les mulets qui sont extrêmement méfiants, il sera conseillé d’utiliser un fluorocarbone light. En effet, son indice de réfraction est très proche de l’eau et dans des diamètres relativement fins (ici 18/100 – voire 16/100), il est presque invisible une fois dans l’eau. Les mulets possédant de petites bouches, il sera conseillé d’utiliser de petits hameçons fin de fer à palette et ultra piquants en taille 8.

 

Walter dispose de nombreux montages rangés sur des plioirs ronds en mousse EVA afin de s’adapter à toutes les conditions.

 

Avis du spécialiste Walter Sarret :

 

Le principe est d’avoir toujours la longueur d’empile maximale en fonction des conditions afin de pouvoir tromper cette espèce particulièrement méfiante. Une excellente solution est de disposer de plusieurs montages déjà faits chez soi rangés sur des plioirs ronds en mousse EVA qui permettront de s’adapter rapidement et simplement aux conditions rencontrées. Chaque plioir aura les indications de tailles et de diamètres d’empiles pour l’identifier. Cette astuce est largement utilisée en compétition mais elle est très utile même en pêche de loisir. En effet : le temps de pêche est bien trop précieux pour le perdre inutilement au bord de l’eau à réaliser des montages !

 

En plus de sa perle flottante, Walter utilise des plombs pailletés pour attirer les mulets

 

Les mulets étant d’un naturel curieux, Walter utilise aussi des plombs de couleur sur lesquels il a fixé des petites paillettes. Ceux-ci renvoient alors une multitude de reflets qui attirent les poissons sur de grandes distances.

 

 

L’appât de prédilection : la Demi-dure Normandie Appâts !

 

Demi-dures Normandie Appâts

 

Parmi tous les appâts existants, la demi-dure est certainement le ver le plus efficace sur les mulets. Il est ainsi plébiscité par les compétiteurs pour la pêche spécifique de cette espèce. Avec leurs lèvres très sensibles, les mulets apprécient particulièrement sa structure tendre et goûteuse.

 

Marc avec une belle provision de demi-dures Normandie Appâts pour les mulets !

Demi-dure Normandie Appât eschée sur l’empile avec perle flottante

 

 

L’action de pêche

 

La présence de vagues pas trop formée peut être un avantage certain car celles-ci brassent l’eau et soulève les matières nutritives dont se nourrissent les mulets. Cette espèce se rapproche alors très près du bord et il suffit de lancer votre montage à la naissance des premières vagues. Si celles-ci sont assez fortes, votre canne sera placée assez haute afin de dégager la bannière des rouleaux. Au contraire, si la mer est assez calme, les cannes seront positionnées plus basses.

 

Marc utilise des piques pour maintenir ses cannes

 

Walter de son côté utilise un trépied pour positionner ses cannes assez bas

 

Si la mer est très lisse, il faudra tester différentes distances afin de localiser les mulets. Il est inutile d’aller rechercher trop loin comme pour d’autres espèces. Certains signes en surface peuvent vous aider comme des mouvements créant des rides en surface, la gueule d’un mulet broutant les micro algues en surface, un poisson qui saute, etc. En absence de signes révélateurs, il sera conseillé de lancer chaque canne à une distance différente.

 

Avoir plusieurs vers sur la même aiguille permet de recharger les 3 empiles rapidement !

Le transfert de la demi-dure de l’aiguille à l’hameçon est rapide et efficace

 

Walter présentant son empile parfaitement eschée

 

Afin d’être plus rapide pour escher les 3 empiles en même temps, Walter utilise une aiguille fine et longue permettant d’enfiler plusieurs demi-dures à la suite. Il a ainsi un stock de bouchées qui lui permet d’escher les 3 empiles à la suite en une seule fois. En évitant les allers-retours pour s’approvisionner, vous gagnez ainsi un temps précieux. Le principe est simple : plus votre montage est dans l’eau et plus vous prendrez de poissons. Chaque gain de temps – même minime – correspondra donc à de plus nombreuses prises ! Sachez qu’en compétition, les participants eschent même à l’avance des bas de ligne restant en attente sur un râtelier afin d’interchanger rapidement les montages. En pêche de loisir, l’astuce de l’eschage des 3 empiles en une seule fois suffira largement.

 

Premier mulet doré sorti pour Walter !

Suivi aussitôt par Marc

Marc avec un beau mulet doré !

 

Il ne faudra pas hésiter à récupérer de temps à autre chaque montage sur quelques mètres afin de localiser la zone de tenue des poissons. Lorsque celle-ci est repérée par une touche ou une prise, il sera conseillé de relancer dans cette zone. Attention néanmoins car les mulets naviguant en groupe bougent beaucoup pour rechercher leur nourriture. Il faudra donc anticiper le déplacement du banc lorsque vous jetterez à nouveau. L’utilisation de deux cannes peut d’ailleurs vous indiquer la direction vers laquelle se déplacent les mulets.

 

La pêche du mulet doré doit s’effectuer à un bon rythme. Walter esche rapidement…

…et relance aussitôt pour enchaîner les prises !

 

Les prises de mulets dorés s’enchaînent rapidement pour Walter

 

La pêche du mulet est une technique très active car lorsque les mulets sont présents, les touches peuvent s’enchaîner très rapidement. Conserver un bon rythme en eschant et en relançant à un bon rythme sera recommandé. Il est ainsi possible de multiplier les prises en peu de temps.

 

Walter présentant quelques uns des mulets pris lors de cette soirée

Marc, le partenaire et ami de Walter a également fait une belle pêche de mulets dorés !

 

Ce poisson étant très abondant sur nos côtes, il est possible de faire plusieurs dizaines de prises en peu de temps. Ainsi, Walter Sarret a un record personnel réalisé lors du trophée Garbolino en 2009 de 35 mulets (et deux bars) pris en une cession – soit 27 kg de poisson !

 

Walter a fait de nombreux mulets dorés durant cette cession

 

Si le coup du soir peut être prolifique, sachez que dès que le soleil disparaît à l’horizon, les mulets cessent généralement de s’alimenter. C’est d’ailleurs souvent à ce moment là que les moustiques prennent le relai en s’alimentant à vos dépends ! Pour les participants à une compétition, c’est souvent le début d’une longue nuit. Pour le pêcheur amateur qui voulait prendre quelques délicieux mulets dorés, ce sera l’heure…de rentrer chez soi !

 

Dès le crépuscule, les mulets cessent de s’alimenter. Il est temps de ranger les montages qui leur étaient dédiés !