Montage collé spécial gros poissons et pêche profonde

Publié le vendredi 22 novembre 2019 par Stéphane Charles
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Joël avec un superbe pagre pris au montage collé !

 

 

Le montage collé spécial gros poissons et pêche profonde

 

En pêchant aussi profondément (100 à 200 m), l’utilisation de tresse est indispensable. Nous vous conseillons les tresses modernes en 8 brins qui offrent un rapport diamètre / résistance impressionnant. Grâce à leur finesse, elles vous permettront de pêcher très fin et donc de mieux fendre les courants. Vous restez ainsi plus facilement à la verticale avec des plombées moins lourdes. Ne possédant presque aucune élasticité, une tresse vous permet en effet de ressentir parfaitement les touches, même à grandes distances. Une tête de ligne de 5 à 7 m en fluorocarbone intercalée avant votre montage vous apportera plus de discrétion et vous bénéficierez d’une plus grande résistance à l’abrasion face aux roches lors du combat.

 

Montage collé spécial gros poissons et pêche profonde

 

Ce montage est spécifiquement conçu pour la pêche de gros poissons tels que les beaux pagres, les chapons, les merlus, les belles dorades roses ainsi que tout autre poisson vivant dans des fonds compris entre 100 et 200 m. Il est constitué d’un bas de ligne en nylon 60 à 65/100 sur lequel est disposé une empile et un traînard en fluorocarbone de 55 à 60/100. L’utilisation de lignes aussi fortes est en effet préconisée afin de limiter les phénomènes de vrillages et d’emmêlements dans ces fonds importants où les courants sont puissants. L’utilisation du fluorocarbone pour les empiles sera également un avantage car ce matériau possède une rigidité naturelle dans de tels diamètres. Enfin, ces lignes assez fortes ne sont pas disproportionnées quant il s’agit de pouvoir combattre de beaux poissons (ex : gros pagres) sans casser – d’autant qu’il n’est pas rare de faire des doublés !

La particularité de ce montage est de disposer d’une empile et d’un traînard maintenus sur le bas de ligne par des perles tubes collées. Elles encadrent de grosses perles clipots phosphorescentes qui assurent une parfaite rotation multidirectionnelle aux empiles. Bien qu’il soit possible d’utiliser des perles rondes « classiques », nous privilégions les perles tubes car elles offrent plus de surface de contact sur le nylon et celles-ci assurent ainsi une meilleure tenue quand on les colle.

 

Montage collé : 100 % de résistance linéaire effective !

 

Les nœuds diminuent considérablement la résistance d’un fil car ils constituent toujours des points de faiblesse. La perte de puissance peut être considérable ! Plus vous éliminez les nœuds dans un montage et plus vous bénéficiez de la puissance réelle du nylon. Avec un montage collé, vous avez l’assurance d’avoir 100 % de la résistance de votre fil et vous limitez donc considérablement les problèmes de casse en combat. Un avantage considérable pour la pêche de beaux poissons !

 

On trouve des perles tubes en verre dans les magasins de loisirs créatifs

 

Ces perles tubes se trouvent dans tous les magasins de loisirs créatifs et servent initialement à réaliser des colliers. Elles sont particulièrement économiques car elles sont vendues au poids dans des sachets ou des tubes. Il est ainsi possible d’avoir des centaines – voire des milliers - de perles pour une somme dérisoire. Nous vous recommandons vivement les modèles en verre qui sont plus robustes et qui surtout se collent mieux au nylon. Afin de vous en assurer, il suffit de tapoter avec l’ongle pour entendre le son cristallin caractéristique du verre ou de chauffer une extrémité au briquet (après les avoir acheté bien sûr !). Il sera également conseillé de prendre des perles tubes ayant un trou correspondant au diamètre du nylon utilisé afin que celle-ci soient suffisamment ajustées pour bien tenir une fois collée. En effet, des perles aux trous trop larges ne pourraient être collées efficacement. Avoir sur soi un petit morceau de nylon suffira à s’en assurer lors de l’achat des perles.

 

Colle spéciale pêche Tubertini

 

Il sera également conseillé d’utiliser une colle spéciale pêche afin que celle-ci ne fragilise pas votre montage. Le bas de ligne est en nylon car les perles collées tiennent beaucoup mieux sur ce matériau. En effet, le fluorocarbone est étanche et ne s’imbibe pas de la colle. Les perles tiennent donc beaucoup moins bien. Avec du nylon, la tenue des perles est parfaite et elles résistent alors à des pressions considérables !

 

Perle phosphorescente ovale trouée pour devenir une perle clipot

 

Une autre solution astucieuse et économique pour avoir des perles clipots très robustes est d’utiliser des perles ovales et de les trouer transversalement avec une perceuse. La perle sera maintenue dans un étau en évitant surtout de l’écraser entre les mâchoires. Veillez bien à utiliser une mèche adaptée au diamètre de vos empiles (ici 60/100 maximum). Le fil doit pouvoir tourner facilement mais le trou ne doit néanmoins pas être trop gros afin que le nœud de blocage serve bien de butée. À l’usage, une mèche de 1 mm sera parfaite.

 

Nœud de blocage double

 

Pour que l’empile ou le traînard soit maintenu solidement dans la perle clipot, il suffira de faire un nœud doublé à l’extrémité. En venant en butée contre le trou de la perle, il bloque l’empile très efficacement. Afin que ce nœud de blocage ne s’abîme pas en combat et ne soit alors fragilisé, il est vivement recommandé d’intercaler une petite perle ronde entre le nœud et la perle clipot. Elle jouera également le rôle de roulement à bille et améliorera grandement la fluidité de rotation de l’empile – limitant ainsi les risques de vrillages.

 

Caractéristiques d’un hameçon octopus

 

L’utilisation d’hameçons octopus en taille 2/0 à 4/0 sera préconisée car les beaux poissons ciblés ont de larges gueules et ils seront ainsi plus facilement piqués au ferrage. Ce type d’hameçon à large courbure est conseillé pour pouvoir escher les belles bouchées nécessaires pour cibler ces gros poissons. Un octopus fort de fer résistera également aux puissantes mâchoires dentées de sparidés tels que les pagres ou les dorades roses. Leur large œillet permettra enfin de les attacher facilement aux empiles de forts diamètres utilisées dans ce montage.

 

Ferrage énergique de Joël…

…suivi par un gros départ !

Gros combat ! Les forts coups de tête indiquent clairement qu’il s’agit d’un pagre !

 

Magnifique pagre pris par Joël !

 

Avec un aussi beau spécimen, une épuisette est nécessaire pour éviter les casses ou les décrochés

 

Avec d’aussi beaux poissons, l’utilisation d’une épuisette lorsque la prise arrive au bateau est vraiment indispensable ! En effet, tirer le poisson hors de l’eau en se saisissant du bas de ligne est une erreur de débutant qui cause le plus souvent casse ou décrochage.

 

Avec la puissante mâchoire dotée de redoutables canines d’un pagre, une pince est indispensable pour ôter l’hameçon de la gueule!

Les lanières de calamar sont découpées aux ciseaux

 

Les céphalopodes (seiche, calamar) constituent d’excellents appâts pour rechercher les beaux spécimens. Les morceaux tiennent très bien à l’hameçon et leurs effluves attirent les poissons sur de grandes distances. Leur couleur blanche nacrée et légèrement phosphorescente est également très attractive. Il est possible d’utiliser les tentacules en s’aidant d’une aiguille à escher à bout creux comme on le ferait avec un ver afin de bien les faire remonter sur l’empile et ainsi avoir une bien meilleure tenue.

 

Lamelle de calamar frais découpée en forme de feuille de saule eschée sur l’hameçon octopus

 

Les lanières seront découpées en forme de feuille de saule avec des ciseaux. En les piquant à l’hameçon à deux ou trois reprises, il est possible de créer une vague en leur milieu. Grâce à sa forme et au pli en son centre, cette lanière ondulera alors sous l’action des courants en émettant des vibrations très attractives qui feront venir les prédateurs sur de grandes distances.

 

Bibi esché sur l’hameçon

 

Bibis Normandie Appâts

 

Une autre solution est d’utiliser les Bibis Normandie Appâts ligaturés « à l’espagnole »

 

Pour ces pêches profondes de beaux poissons, il est également possible d’escher un bibi découpé et ligaturé avec du fil élastique fin. Cet eschage « à l’espagnol » montré par Marc Puig (membre du team Normandie Appâts) est une solution très ingénieuse qui offre une très bonne tenue du Bibi sur l’hameçon. Il permet de mieux résister aux attaques de petits poissons indésirables afin d’attendre le passage des beaux spécimens. Vous évitez ainsi de « pêcher à blanc » - ce qui est une perte de temps ! De même, son gros avantage est que le même bibi ligaturé peut être utilisé pour plusieurs prises à la suite tant il est résistant – limitant donc d’autant le temps passé à escher. Un avantage qui s’avère également…très économique !

Retrouvez dans cet article toutes les explications de cet eschage astucieux avec Marc : http://www.normandie-appats.com/news/escher-un-bibi-a-l-espagnole

 

Rags Normandie Appâts

 

Ce ver épais peut mesurer jusqu’à 20 cm. Dans les plus grandes tailles, il est alors très charnu et représente donc une belle bouchée pour cibler les gros poissons. Ce ver est idéal pour les pêches profondes où règne l’obscurité car il offre l’avantage de diffuser une légère phosphorescence visible par les poissons. Afin d’avoir une bouchée encore plus conséquente sur votre hameçon, il sera même possible d’associer un Rag avec un Bibi ou une lanière de calamar. Ce type de panachage offrira également l’avantage de cumuler le pouvoir attractif de chaque appât.