Marbrés en pêche de distance avec Mathieu Courtin

Publié le vendredi 16 novembre 2018 par Charles Stéphane
  • Technique de pêche

 

Mathieu Courtin avec un beau marbré

 

Connaître le marbré

 

Nom scientifique : Lythognathus mormyrus

Famille : Sparidae (sparidé)

Noms communs : marbré, dorade marbrée, mourme, etc.

 

Le marbré est un sparidé vivant sur le fond (poisson dit benthique) qui apprécie particulièrement les substrats sableux dont il tire sa subsistance. On peut également le trouver à la limite de roches ou d’herbiers mais ce poisson fouisseur passe la plupart de son temps à fouiller le sable à la recherche de petits crustacés, de coquillages ou encore de mollusques qu’il broie grâce à ses fortes molaires. Néanmoins, sa nourriture de prédilection reste surtout les vers (annélides) qui constituent pour lui une véritable friandise !

 

Le saviez-vous ?

Le nom de marbré provient de ses bandes transversales

L’origine de son nom provient des bandes transversales sur ses flancs et son dos évoquant les striures présentes sur le marbre. Son nom scientifique Lythognathus vient du grec « Lithos » (pierre) et « Gnathos » (mâchoire) en référence à sa mâchoire puissante pavée de molaires.

 

Présent en Méditerranée et en Atlantique, le marbré aime les plages de sable. Il se rapproche des côtes lors de la belle saison et peut se trouver très près du bord dans les rouleaux remuant le substrat car il y glane les petits invertébrés désensablés par la force des courants. Ce sparidé peut atteindre au maximum 55 cm mais sa taille moyenne se situe entre 20 et 40 cm. Ainsi, certains spécimens pêchés au Maroc faisaient près de 2 kg. C’est un poisson grégaire vivant en bancs pouvant compter plusieurs centaines d’individus.

 

Réglementation :

Selon l’arrêté du 29 janvier 2013, la taille minimale de capture du marbré est de 20 cm. De même, selon l’arrêté du 17 mai 2011, chaque prise devra « faire l’objet d’un marquage ». Ce marquage consiste en l’ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale.

 

 

Le ver de sable : un aimant à marbré !

 

Vers de sable Normandie Appâts

 

Nommé également cordelle ou ver miracle, le ver de sable est certainement un des meilleurs appâts pour le marbré. Il correspond en effet parfaitement avec le mode alimentaire de ce poisson fouisseur. De même, avec son corps long et effilé et sa petite taille, ce dernier est bien adapté à la gueule étroite des marbrés. Il est également très efficace sur les autres sparidés (daurades royales, pageots, sars, etc.) ou encore le rouget barbet. Malgré sa finesse, c’est un ver qui offre une bonne résistance à l’hameçon. Ainsi, bien esché avec une aiguille à ver très fine, il supporte les lancers longues distances.

Le ver de sable a naturellement tendance à se mettre en forme de tire-bouchon et il peut être difficile à sortir du sable. Il sera nécessaire d’être très délicat lors de sa manipulation ou durant sa mise en place sur l’aiguille. Veillez surtout à éviter de le casser ou de le percer lors de cette étape.

 

 

Une pêche spécifique

 

Beau spécimen de marbré pour Mathieu

 

Appartenant à la vaste famille des sparidés, le marbré est sûrement un des poissons les plus techniques à pêcher sur nos plages de Méditerranée. En effet, sa capture nécessite beaucoup de finesse et de patience. Vivant essentiellement sur des fonds sableux, le marbré est le poisson roi des pêches de nuit en surfcasting. Ce poisson est souvent méconnu par les pêcheurs novices. Il s’avère pourtant tout aussi intéressant que la daurade royale – autant par la complexité de sa pêche que gustativement. L’essentiel de sa pêche se fera d’août à novembre avant les premiers grands froids hivernaux. Les plus gros spécimens seront généralement touchés de décembre à février. Sachez qu’il n’est pas rare de pêcher sur les mêmes zones d’autres sparidés tels que le sar, la daurade royale ou encore le pageot car ils partagent le même biotope ainsi que les mêmes habitudes alimentaires.

 

Canne Zero Seven

 

Le marbré peut se pêcher à toutes distances, aussi bien à 20 m de la côte qu’au-delà des 200 m. Il pourra donc être recherché en pêches de bordure mais nous nous intéresseront aujourd’hui à sa pêche à longues distances.

 

Les deux cannes Zero Seven de Mathieu en action de pêche lors d’une compétition

 

Des cannes très puissantes sont alors recommandées pour pouvoir propulser des plombs entre 130 et 170 g afin de chercher les poissons lorsqu’ils se trouvent plus au large. Mathieu utilise ainsi des Zero Seven Colmic qui s’avèrent parfaites pour ce type de pêche.

 

 

Le montage marbrés longues distances de Mathieu Courtin

 

Montage marbrés longues distances de Mathieu Courtin

 

Ce montage est spécifiquement conçu pour la pêche des marbrés à longues distances. Afin d’encaisser la puissance du lancer avec des poids compris entre 130 et 170 g, Mathieu utilise un bas de ligne en nylon Spray Leader Colmic en 45 à 50/100 qui est bien connu pour sa robustesse. Sa taille d’1,5 m permet de bien armer la canne lors du lancer pour atteindre de grandes distances. Le montage est volontairement dépourvu de nœuds afin d’éviter de le fragiliser – ce qui pourrait entraîner une casse à cause de la pression considérable engendrée par un lancer puissant.

 

Rolling GM 1007 Colmic

 

Pour la fixation de ses empiles, il utilise un mini rolling GM 1007 Colmic en taille 20 maintenu en place par des micro perles collées. Cet ensemble permet une rotation multidirectionnelle parfaite des empiles et minimise les risques d’emmêlements. Ces accessoires de très petite taille participent à l’aérodynamisme du montage durant son vol et augmentent donc les distances atteintes. Le ver de sable ayant un corps très fin, son utilisation aidera également à gagner de précieux mètres.

 

Seaguar est l’inventeur du fluorocarbone

 

La discrétion étant de rigueur avec le marbré, ses empiles sont en fluorocarbone Ace Seaguar 22 à 24 /100. Associé à ce diamètre, leur taille de 130 cm permettra une présentation plus naturelle pour tromper ce farouche sparidé.

 

Hameçon MR 300 Colmic

 

Le marbré étant fouisseur, il aspire ses proies. Mathieu utilise donc des hameçons MR 300 Colmic au piquant redoutable qui offrent l’avantage d’être particulièrement légers tout en étant robustes. Ils sont donc plus facilement aspirés et optimisent ainsi l’auto-ferrage.

 

 

En action de pêche

 

Le marbré se pêche surtout de nuit car il se rapproche alors des côtes

 

La pêche du marbré s’effectue en général la nuit mais il est également possible d’en toucher au lever du jour. Mathieu préconise la marée montante – y compris en Méditerranée - car le poisson a lors tendance à venir s’alimenter beaucoup plus près des côtes. Une bonne stratégie est de placer plusieurs montages à différentes distances afin de trouver les zones de passage des marbrés. Une fois que la bonne distance est repérée, il suffit alors d’envoyer les autres cannes dans le même secteur.

 

Belle pêche de marbrés réalisée par Mathieu Courtin lors d’un concours

 

Les marbrés évoluant en groupes parfois importants, il est fréquent que les touches surviennent de gauche à droite ou vice versa. Il sera donc conseillé d’anticiper le mouvement du banc en fonction de ces précieuses indications lors de vos prochains lancers.

 

Les écureuils permettent de voir les touches à revenir

 

La marbré étant un sparidé tatillon, ses touches peuvent parfois être très discrètes. L’utilisation d’un indicateur de type « écureuil » se plaçant entre deux anneaux est ainsi conseillé. Il permettra de mieux détecter les touches les plus fines et surtout celles dites « à revenir ». Cela signifie qu’une fois piqué, le poisson revient vers vous en résorbant la bannière de votre fil entre votre montage et votre canne, rendant ce type de touche indétectable sans ce petit accessoire.

 

Un très beau marbré pour Mathieu !

 

L’écureuil étant lesté, il descend lorsque le poisson ayant mordu se rapproche de la côte, vous permettant ainsi de repérer visuellement la situation. Il faut d’ailleurs savoir que ce sont généralement les plus gros spécimens qui occasionnent ces « touches à revenir ».

 

 

D’autres appâts

 

Si le Ver de sable est l’appât roi pour le marbré, il est également possible d’utiliser d’autres types d’appâts. Il est ainsi possible de le pêcher avec du Mouron, du Ver noir, de la Super cordelle, de petites piades ou encore du couteau.

 

Mourons Normandie Appâts

 

Vers noirs Normandie Appâts

 

Super Cordelle Normandie Appâts

 

Le ver de chalut permet de sélectionner les plus beaux spécimens de marbrés

 

Si vous recherchez les plus beaux spécimens de marbrés, sachez que le ver de chalut est indispensable. Placé en petit tronçon sur l’hameçon, ce ver très iodé a en effet le don de sélectionner les plus gros individus. Un des appâts préférés de Mathieu pour cibler les gros marbrés.

 

Vers de chalut Normandie Appâts

 

Dans un prochain article, Mathieu Courtin vous expliquera comment aborder les pêches de bordure du marbré en nous dévoilant ses stratégies ainsi que ses montages compétition afin que vous puissiez vous adapter à toutes les conditions.

 

 

Présentation de Mathieu Courtin

 

Mathieu Courtin vient juste de rejoindre le team Normandie Appâts (à gauche, Walter Sarret)

 

Passionné par les milieux aquatiques, je pêche depuis l’âge de 4 ans. J’apprécie et je pratique tous les types de pêches - que ce soit du bord ou en bateau, aussi bien en mer qu’en eau douce. Néanmoins, mon domaine de prédilection reste le surfcasting – une technique que je pratique en compétition depuis 2003.

J’ai ainsi eu la chance d’obtenir plusieurs titres lors de différentes compétitions :

  • Médaille de bronze junior en 2005
  • Champion de France espoir en 2005
  • Vice champion du monde des clubs en 2008 (avec Emmanuel Laubu, membre lui aussi du team Normandie Appâts)
  • Vice champion de France en 2011
  • Première place au classement national en 2012
  • Champion de France toutes catégories en 2010 et 2018

J’apprécie particulièrement les pêches de distance et je possède ainsi un record personnel de 209.11 m en 26/100. Toutefois, j’aime également les pêches de bordure que beaucoup négligent à tord et qui peuvent réserver de belles surprises.

D’aussi loin que je puisse me souvenir, Normandie Appâts a toujours été présent lors de mes cessions pêche et j’apprécie vraiment la qualité ainsi que la diversité de leurs appâts. C’est donc pour moi une grande fierté que de pouvoir intégrer ce magnifique team et j’espère pouvoir faire partager ma passion aux autres pêcheurs.