Les montages longues distances à empiles multiples de Jonathan Gambier (partie 1)

Publié le vendredi 21 décembre 2018 par Charles Stéphane
  • Technique de pêche

 

Certains montages longues distances à empiles multiples de Jonathan sont excellents sur les plats

 

Un accroche-appât spécifique

 

Jonathan Gambier nous a déjà confié un grand nombre de ses astuces pour atteindre de grandes distances de lancer dans cet article pour le blog Normandie Appâts : http://www.normandie-appats.com/news/lancers-longue-distance

 

Montage longues distances à empile unique de Jonathan Gambier

 

Il nous a ainsi montré un montage longues distances particulièrement astucieux. Parmi ses précieux conseils, ce compétiteur a insisté sur l’importance de l’aérodynamisme de l’accroche-appâts pour gagner de précieux mètres. En effet, une empile laissée libre avec son appât oppose une forte résistance dans l’air et freine considérablement le montage durant son vol. De même, un lancer très puissant peut faire littéralement exploser l’appât, - aussi bien lors de l’impulsion initiale que lors de l’impact violent dans l’eau. Il existe beaucoup d’accroche-appâts sur le marché mais beaucoup d’entre eux n’offrent pas un aérodynamisme suffisant. C’est la raison pour laquelle la famille Gambier a créé un modèle spécifique. Les pêcheurs qui l’utilisent le surnomment affectueusement « l’accroche-appâts Gambier ».

 

Accessoires pour confectionner l’accroche-appâts de Jonathan Gambier

 

Il est constitué d’accessoires très simples à se procurer :

 

  • Un hameçon Aberdeen 9146 n°4 VMC qui est coupé à l’aide d’une pince coupante forte ou d’une scie à métaux juste avant la courbure. Cet hameçon convient bien car la hampe est droite, longue et elle ne possède pas d’ardillons inversés. L’œillet d’attache est également suffisamment large pour qu’il coulisse librement sur le bas de ligne assez épais. Il est néanmoins possible d’utiliser de la corde à piano 60 / 100 mais réaliser l’œillet est un peu plus complexe et l’accroche-appâts est alors un peu moins rigide.

 

Hameçon Aberdeen 9146 n°4 VMC

 

  • Un mini ressort autobloquant qui permet de maintenir en place l’accroche-appâts

 

Ressort autobloquant

 

  • Une micro perle

 

  • Une perle « œuf de saumon ». De forme assez écrasée, celle-ci a la particularité de posséder un large trou. Elle peut donc accueillir le bas de ligne de 60 / 100 ainsi que la tige de l’hameçon tout en coulissant parfaitement, - ce qui est important.

 

Perle « Œuf de saumon »

 

Jonathan Gambier a un record de lancer homologué de 198 m en 26/100 !

 

Cet accroche-appât offre de multiples avantages par rapport à ceux vendus dans le commerce.

  • Il est tout d’abord particulièrement économique puisque le coût unitaire de chaque hameçon et de chaque perle « œuf de poisson » est modique. Il est également très facile à réaliser.
  • La libération de l’empile est automatique lors de l’impact dans l’eau ce qui n’est pas toujours le cas avec d’autres accessoires de ce type.
  • Il est très aérodynamique et n’oppose que peu de résistance à l’air.
  • Contrairement à d’autres accroches-appâts, il reste clipsé sur le bas de ligne même lorsque celui-ci est détendu. De même, il ne libère pas l’appât de manière intempestive lors du vol du montage.

 

Principe de fonctionnement de l’accroche appâts Gambier

 

Le principe de l’accroche-appât Gambier « fait maison » est particulièrement simple – et comme bien souvent, les choses les plus simples sont fréquemment les plus efficaces !

 

Jonathan en train de disposer le ver esché dans son accroche-appât

 

La micro perle permet à la tige de l’hameçon de pouvoir plus facilement basculer et évite que l’œillet ne s’accroche au ressort. L’œillet d’attache de la tige est enfilé sur le bas de ligne puis on y installe la perle « œuf de saumon ». Bien que petite (moins de résistance dans l’air), cette perle un peu ramassée dispose d’un large trou, ce qui lui apporte un coulissement parfait.

 

L’hameçon esché d’un ver noir est maintenant positionné dans l’accroche-appât

 

En faisant remonter la perle, il suffit de positionner la courbure de l’hameçon esché entre la tige et le bas de ligne. En rabattant la tige sur le nylon, redescendez la perle « œuf de saumon »pour coiffer tige et bas de ligne ensemble. L’hameçon est ainsi emprisonné et ne bouge plus, même lorsque le montage est détendu.

Lors de l’impact à la surface, la pression de l’eau fait remonter la perle vers le haut. La tige redevient mobile et libère de manière systématique l’hameçon. L’empile ou le traînard se déploie alors pour être opérationnel en action de pêche avec un ver parfaitement conservé.

 

Conseil de Jonathan Gambier :

 

Je vous déconseille d’essayer de tordre l’œillet de l’hameçon. Lorsque la tige est en position haute dans la perle, la pression du nylon sur l’œillet apporte une tension. La tige bascule ainsi beaucoup mieux lors de la libération de la perle, ce qui rend l’éjection de l’hameçon esché presque automatique.

Jonathan présentant son accroche-appât en tension

 

 

Les montages longues distances à empiles multiples de Jonathan Gambier

 

Jonathan nous avait ainsi expliqué dans l‘article « Lancers longues distances » que les meilleures distances de lancer étaient ainsi obtenues avec une seule empile, - le montage étant alors très court et ultra aérodynamique. Néanmoins, la recherche de distance ne fait pas tout pour pêcher le plus grand nombre de poissons. Ainsi, durant les compétitions, l’utilisation de montages à empiles multiples devient nécessaire afin de réaliser le plus grand nombre de prises possible. Jonathan a donc conçu 7 montages à empiles multiples dotés de son astucieux accroche-appâts afin de pouvoir s’adapter à toutes les conditions rencontrées et pour cibler spécifiquement certaines espèces.

 

Les montages à empiles courtes sont redoutables sur les plats

 

Même si la multiplication des empiles lui fait perdre quelques mètres, ces montages bénéficient d’un très bon aérodynamisme et permettent donc d’atteindre de très grandes distances. C’est ainsi le cas par exemple pour le montage longues distances à empiles multiples 1 constitué de 3 empiles de 40 cm. Ce montage fait partie des 4 que nous allons présenter dans la première partie de cet article, tous étant basés sur l’astuce de l’accroche-appâts que nous vous avons expliqué plus haut.

 

Nylon X-Force Flashmer

 

Afin de supporter les fortes contraintes générées par un lancer appuyé avec un plomb lourd, Jonathan utilise en bas de ligne du X-Force Flashmer en 60/100. Le rolling Swivel N°8 Sunset permettant d’attacher le montage à l’arraché est recouvert d’une gaine silicone pour le protéger et afin d’éviter que le nœud ne se charge de débris d’algues. Pour parfaitement positionner ses différentes empiles et ses accroches-appâts, Jonathan utilise des mini ressorts autobloquants. Ces derniers permettent un réglage beaucoup plus facile car ils doivent être placés au millimètre près. En effet, une fois placées sur leur accroche-appâts, les empiles ne doivent être ni trop tendue, ni trop lâche pour une parfaite libération après l’impact sur l’eau. Ces ressorts offrent donc l’avantage de permettre un ajustement parfait. Notez que Jonathan les recouvre avec de petits morceaux d’élastique creux qui évitent que les algues en suspension ne s’y accrochent. Cette astuce protège également les empiles d’une usure prématurée due aux frottements avec les ressorts.

 

Emerillon rolling Swivel Sunset

 

L’attache de l’empile s’effectue sur un émerillon rolling Swivel n° 12 Sunset qui offre l’avantage d’être de très petite taille tout en étant très robuste – ce qui participe à l’aérodynamisme du montage. Ce rolling étant encadré par deux petites perles, cet ensemble assure ainsi une parfaite rotation multidirectionnelle.

 

Nylon Silanium Sunset

 

Si la longueur des empiles varie selon les montages présents dans cet article, ces empiles ont toutes en commun d’être réalisées avec du nylon Silanium Sunset en 34/100. Sa composition spécifique à base de fluorocarbone lui apporte discrétion et résistance à l’abrasion et le copolymère qu’il contient lui donne une bonne souplesse pour une meilleure présentation de l’appât.

 

Perles flottantes Float Round autobloquantes Sunset

 

Leur point commun est également de disposer de perles flottantes Float Round autobloquantes 8 mm Sunset. Cette dernière permet d’alléger l’appât pour une aspiration facilitée et sert de teaser. Son utilité est également d’éviter que le ver ne glisse sur l’empile lors des lancers puissants. Jonathan emploie aussi un simple stop float pour le même usage.

 

5013 Gamakatsu

 

Toutes les empiles disposent aussi du même type d’hameçon : un 5013 Gamakatsu. La hampe est longue, le piquant est redoutable et ce modèle est particulièrement robuste, - y compris en taille 6 comme c’est le cas pour tous ces montages.

 

Les différents montages longues distances à empiles multiples et les poissons ciblés

Joli flet pris avec le montage longues distances avec 3 empiles de 40 cm

 

Afin de pouvoir s’adapter à toutes les conditions de la configuration du terrain ou pour cibler des espèces en particulier, Jonathan dispose de nombreux montages longues distances à empiles multiples. Nous parlerons dans la première partie de cet article de 4 montages spécifiques. 3 autres plus polyvalents seront exposés dans la seconde partie de l’article à paraître la semaine prochaine. Il faut tout d’abord savoir que plus le montage est court avec des empiles de tailles réduites, et plus celui-ci se lance loin. Ainsi, ces deux montages de Jonathan sont ceux qui offrent les plus grandes distances de lancer :

 

Montage longues distances 1 avec 3 empiles de 40 cm de Jonathan Gambier

Montage longues distances 2 avec 3 empiles ( 20 / 30 / 40 cm) de Jonathan Gambier

 

Le premier mesure en tout 130 cm et dispose de 3 empiles de 40 cm. Le second est encore plus court puisqu’il fait 100 cm avec 3 empiles de respectivement 20, 30 et 40 cm. Outre les distances de lancers records, ces montages à empiles courtes ciblent en particulier les poissons plats tels que les flets, les limandes, etc. Jonathan les utilise donc si ces poissons sont présents sur le poste. Signalons d’ailleurs qu’il les emploie en priorité sur les plages où il pêche jusqu’à fin avril car les bars ne sont alors pas encore présents et il recherche alors en priorité les plats ou encore les merlans.

 

Les plats répondent bien aux montages à empiles courtes de Jonathan

 

Montage longues distances 3 avec 3 empiles de 70 cm de Jonathan Gambier

Montage longues distances 4 avec 2 empiles de 100 cm de Jonathan Gambier

 

A l’inverse, il dispose de deux autres montages disposant d’empiles plus longues. Le premier de 220 cm possède trois empiles de 70 cm et le second de 210 cm présente deux empiles de 100 cm. Ces montages sont plus longs mais permettent néanmoins d’atteindre de grandes distances de lancer même si celles-ci sont un peu moins importantes qu’avec les précédents montages. Les distances atteintes restent de toutes façons bien supérieures à celles qui seraient obtenues sans accroche-appâts, les empiles longues freinant considérablement le bas de ligne durant son vol. Jonathan utilise ces montages avec des empiles de grandes tailles pour rechercher spécifiquement les bars. Avec le traînard bas proposant l’appât directement sur le fond et lui laissant une grande liberté, ils sont également excellents sur la sole ou les sparidés.

 

 

La stratégie de pêche

 

Jonathan Gambier

 

La stratégie de Jonathan est d’utiliser ses différents montages en fonction de la zone de tenue des poissons en activité (à mi distance ou éloigné), des conditions météo rencontrées et de l’espèce qui est la plus représentée. Jonathan part du principe qu’il est tout d’abord nécessaire de pêcher où se trouve le poisson et que la distance est un facteur secondaire. Ainsi, ces 4 montages offrent d’excellentes distances de lancer, même dans le cas de ceux ayant les empiles les plus longues. Et en l’occurrence, qui peut le plus peut le moins ! Il lui est donc possible de jeter plus ou moins loin en fonction de l’emplacement supposé des poissons.

 

En présence de bars, Jonathan utilise ses montages à empiles longues

 

Son pattern de pêche est de cibler des espèces en particulier lorsqu’elles sont présentes sur zone par la taille de ses empiles. Ainsi, si les plats sont nombreux, il opte pour les montages 1 et 2 à empiles très courtes. S’il constate que les bars sont de passage ou que des soles sont prises, il passe aux montages 3 et 4 avec des empiles longues. En cas de pêche difficile, il n’hésite pas à allonger ses empiles afin d’avoir une présentation plus naturelle. Il passe ainsi de son montage à 3 empiles de 70 cm à celui n’ayant que 2 empiles de 100 cm.

 

Joli flet !

 

La diversité de ces montages permet en fait une adaptation parfaite aux conditions sur le terrain, à la météo ainsi qu’à la présence d’une espèce en particulier. Mais l’appât utilisé permet lui aussi de cibler spécifiquement une espèce. Ainsi, pour les poissons plats tels que le flet, la plie (ou carrelet) la limande, il sera conseillé d’utiliser avec les montages longues distances à empiles courtes ces appâts :

 

  • Des vers noirs (arénicoles) :

Vers noirs Normandie Appâts

 

Le ver noir produit un liquide jaunâtre très sapide qui est perceptible par les plats sur de très grandes distances. Notez que ces puissants effluves en font un excellent appât pour les pêches dans des eaux mâchées ou de nuit. Pour les lancers longues distances, Jonathan utilise du fil élastique à ligaturer pour une meilleure tenue du ver noir.

 

Jonathan ligature ses vers noirs avec de l’élastique fin pour qu’il résiste aux lancers puissants

 

  • Des dures rouges :

Dures rouges Normandie Appâts

 

  • Des dures vertes :

Dures vertes Normandie Appâts

 

Pour la recherche spécifique du bar avec les montages à empiles longues, nous vous recommandons ces vers :

 

  • Rag :

Rags Normandie Appâts

 

  • Américains :

Américains Normandie Appâts

 

  • Demi-dures :

Demi-dures Normandie Appâts

 

Vous retrouverez la semaine prochaine la seconde partie de cet article avec d’autres montages longues distances à empiles multiples de Jonathan Gambier ainsi que de précieux conseils de ce grand compétiteur concernant leur utilisation.