Les lampes pour les pêches de nuit

Publié le vendredi 15 février 2019 par Stéphane Charles
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Une bonne frontale est indispensable pour pêcher de nuit !

 

Un bon éclairage est indispensable lors des pêches de nuit. Néanmoins, en action de pêche, il est nécessaire d’avoir les deux mains libres pour pouvoir escher correctement un appât, refaire un nœud, enlever l’hameçon de votre prise, etc. Une lampe torche ne sera donc pas adaptée car elle occupe une de vos mains.

 

Une lanterne comme cette Pro ZX – 500 Zexus est pratique pour travailler les mains libres mais doit être placée loin du bord.

 

Il y aurait la solution d’avoir une forte source lumineuse éclairant tout votre poste de pêche. Grâce aux ampoules LEDs, il existe aujourd’hui des lanternes très puissantes qui peuvent être utilisées comme lumière d’ambiance. Néanmoins, votre poste devra alors se trouver suffisamment éloigné de la rive pour que cette lumière n’effarouche pas les poissons. De nuit, ceux-ci peuvent en effet se rapprocher très près du bord et une trop forte lumière les fait fuir. Cette solution pourra donc être considérée pour le lieu où vous placez l’excédent de matériel comme les cannes de secours, la glacière, etc. mais ne pourra être utilisée pour le camp de base proche de l’eau. De même, il sera vivement conseillé d’avoir une lumière relativement tamisée car une source lumineuse trop forte aura tendance à repousser les poissons vers le large.

 

Une lanterne peut être placée à terre ou suspendue

 

Cette lanterne pourra être posée à terre pour éviter que la lumière ne se propage sur de trop grandes distances. Des modèles sont également conçus pour pouvoir être suspendus (ex : charriot) – ce qui s’avère très pratique pour éclairer une vaste zone – par exemple lorsque vous rangez vos affaires pour partir de votre poste.

 

Tassergal pris par Walter Sarret en surfcasting (bas de ligne acier)

 

La meilleure solution pour pouvoir avoir les mains libres en action de pêche est donc l’utilisation de lampes frontales. C’est d’ailleurs la source d’éclairage privilégiée par la plupart des pêcheurs en surfcasting. Néanmoins, le choix de cette frontale devra se faire selon des critères spécifiques.

 

Comme cette ZX-S210, les lampes Zexus sont des frontales conçues spécifiquement pour la pêche

 

Par rapport aux modèles plus anciens que nous avons pu connaître, les lampes modernes dotées de LEDs offrent des avantages considérables. En effet, ces ampoules sont beaucoup plus économes en énergie à luminosité égale, ce qui permet une utilisation bien plus longue. Ainsi, certaines lampes frontales peuvent fonctionner en mode économique jusqu’à plus de 100 h avec la même charge – ce qui est considérable ! En effet, une ampoule LED consomme jusqu’à 5 fois moins d’électricité qu’une ampoule classique. De même, les batteries utilisées avec ces lampes sont plus petites et donc moins lourdes à porter. Lorsqu’on porte durant toute une nuit une frontale, c’est un avantage non négligeable !

 

La Safari ZX 320 Zexus délivre 180 lumens à pleine puissance

 

Pour le choix de votre lampe frontale, il sera conseillé de regarder aussi bien la durée d’utilisation que la puissance lumineuse. L’intensité du flux lumineux est mesurée par un système international nommé Lumen (du latin, lumière). L’avantage des LEDs est qu’elles sont bien plus puissantes que des ampoules à incandescence classiques. Ainsi, une ampoule LED produit 100 lumens par watt alors qu’une ampoule à incandescence atteint à peine 20 lumens par watt. C’est la raison pour laquelle vous pouvez avoir une plus grande puissance et une consommation énergétique bien plus faible.

 

Pouvoir passer d’un faisceau étroit à un cône plus large est très pratique en action de pêche

Un faisceau étroit permet d’avoir une plus forte intensité lumineuse à puissance égale

 

Au-delà du réglage de l’intensité, il sera conseillé de choisir une lampe dont la largeur du faisceau lumineux est réglable. A puissance égale, plus celui-ci est étroit et plus il porte loin. À l’inverse, plus le faisceau est large et moins il est puissant. Il éclaire néanmoins une bien plus grande surface – ce qui est parfait pour toutes les opérations à effectuer en action de pêche comme escher un ver, changer un bas de ligne, décrocher un hameçon, etc. Ce type de faisceau large est également un avantage car il s’avère plus discret et il évite d’effaroucher les poissons. Ainsi, avoir différents modes d’éclairages prédéfinis sur votre frontale sera très appréciable.

 

Un éclairage diffus avec un faisceau élargi est parfait pour évoluer au bord de l’eau

Attention de ne pas éclairer directement l’eau car les faisceaux lumineux ont tendance à effrayer les poissons. C’est d’autant plus important lorsqu’elle est cristalline car ces lumières sont visibles sur de grandes distances par nos partenaires de jeu. Même en vous éloignant du bord, il sera également conseillé d’éviter les lumières trop puissantes. Les yeux des poissons sont conçus pour voir la nuit et ils sont capables de repérer la moindre luminosité. Il est ainsi fréquent que de trop fortes sources lumineuses à proximité du bord – ou pire, directement sur l’eau – soient à l’origine de bredouilles retentissantes. Nous vous recommandons donc d’utiliser la plus faible lumière possible en restant bien en retrait de la rive. Une lampe réglable aussi bien en puissance que dans la largeur de son faisceau sera ainsi vivement recommandée.

 

Marc en pleine compétition

 

La plupart des lampes frontales produisent entre 100 et 300 lumens en moyenne. Les modèles les plus haut de gamme peuvent monter jusqu’à plus de 500 lumens, leur donnant ainsi une portée pouvant dépasser les 150 m ! Mais sachant que la discrétion est de mise au bord de l’eau, vérifiez que votre lampe possède bien un variateur de puissance. Plus celui-ci sera gradué, mieux ce sera. Un mode éco avec un éclairage grand angle sera également apprécié. En action de pêche pure, même une lampe peu puissante mais disposant d’un faisceau large peut suffire pour refaire un nœud ou accrocher un montage.

 

Certaines lampes peuvent être très puissantes. Une fois la nuit installée, il sera conseillé d’utiliser un faisceau plus diffus pour éviter d’effrayer les poissons

 

Néanmoins, pour les longues marches sur la plage un modèle plus puissant sera très utile. Il peut même être un gage de sécurité sur les plages plates en présence de marée montante. Et comme pour beaucoup de choses, qui peut le plus peut le moins ! Attention toutefois : plus votre lampe sera puissante et, généralement, plus celle-ci sera lourde à cause du poids des batteries. Ce critère doit donc être également pris en compte pour votre confort.

 

Une bonne lampe frontale doit pouvoir supporter la pluie

 

La qualité de votre lampe frontale sera aussi déterminée par sa robustesse et son étanchéité.

Le degré d’étanchéité est lui aussi mesuré par une norme nommée IP44. Ainsi, l’indice de protection contre la pénétration de liquides va de l’IP X 0 (pas de protection) à l’IP X8 (protégé contre les effets de l’immersion). Pour la pêche, il sera conseillé de prendre des modèles à partir de l’IP X4 (protégé contre les projections d’eau). Une lampe garantie IP X5 et IP X6 (protégé contre les jets d’eau puissants) sera un bon compromis. Vous pouvez monter à des lampes IP X7 (protégé contre les effets de l'immersion temporaire), IP X 8 ou IP X67 (matériel submersible dans des conditions spécifiées) mais le surcoût sera alors vraiment important. C’est un choix ! Attention toutefois car à l’usage, le joint d’étanchéité des batteries subit les agressions du sel et peut se fragiliser. N’hésitez donc pas à le vérifier fréquemment et à le rincer à l’eau douce. Encore ici, évitez les produits trop économiques et privilégiez les grandes marques telles que Petzl, Zexus, etc. Il vaut souvent mieux prendre le premier prix d’une marque renommée qu’un modèle soit disant sophistiqué d’une marque inconnue.

 

Un faisceau orientable verticalement permet de pouvoir être plus précis dans les tâches délicates (ici enlever un hameçon)

 

Certaines spécificités pourront être très utiles pour cette activité outdoor qu’est la pêche. Ainsi, un faisceau orientable verticalement permettra d’éclairer plus précisément une zone. L’idéal pour toutes les manipulations les plus fines comme escher un ver à l’aiguille, enlever un hameçon, etc.

 

Certaines frontales peuvent être portées à l’épaule pour plus de confort – une solution très intelligente !

 

Il existe également des frontales qui peuvent être accrochées à l’épaule sur une veste ou un gilet de pêche. L’avantage est ici de vous soulager du poids sur la tête qui, sur de longues durées peut devenir gênant.

 

La frontale Ultra Rush Petzl que porte ici Walter est dotée d’une batterie déportée derrière la tête

 

En termes de confort, une batterie déportée derrière la tête pour les lampes les plus puissantes sera plus agréable à porter (puissance = poids des batteries !). Il est d’ailleurs possible sur certains modèles de porter la lourde batterie à la ceinture. C’est ingénieux ! Pour la pêche, nous vous conseillons de privilégier les modèles fonctionnant à piles. Les batteries rechargeables durent en effet 2 fois moins longtemps. Et une fois épuisée, encore faut-il avoir une batterie de rechange – qui est généralement un surcoût en plus de l’achat initial. Les modèles à piles vous permettront donc de tenir beaucoup plus longtemps et il suffira d’avoir quelques piles de secours pour les changer rapidement. C’est d’ailleurs au moment de les changer que vous comprendrez l’intérêt d’avoir une lampe de secours facilement accessible dans le noir…

 

La batterie déportée à l’arrière de la lampe Safari ZX 320 Zexus possède une diode avec trois couleurs au choix permettant d’identifier chaque pêcheur

 

Certains modèles de lampes frontales disposent également d’un système garantissant une luminosité constante sans baisse d’intensité. On est averti par un signal sonore ou lumineux lorsque la puissance vient à manquer. D’autres possèdent même une petite lumière au niveau de la batterie située à l’arrière de la tête. Il est alors possible de choisir la couleur de cette diode (ex : rouge, verte, bleue) afin d’être facilement identifié par ses partenaires de pêche dans l’obscurité. C’est carrément malin et très pratique à l’usage !

 

Avis de Walter Sarret, membre du team Normandie Appâts :

 

Un bon éclairage est indispensable en pêche de nuit. J’utilise une lampe frontale Ultra Rush Petzl qui est d’une qualité exceptionnelle. Elle m’a coûté cher mais sa puissance est de 700 lumens – ce qui est énorme. Elle porte ainsi à près de 150 m ! Je l’utilise néanmoins la plupart du temps avec un faisceau large et moins puissant en action de pêche – ce qui me permet d’avoir une plus longue durée d’utilisation. Elle est assez légère car l’accu peut être déporté (j’en ai d’ailleurs plusieurs qui sont toujours chargés en secours).

Walter Sarret utilise une lampe frontale Ultra Rush Petzl pour ses sessions nocturnes

 

Lampe frontale Ultra Rush Petzl

Une lampe frontale vous permettra de retirer l’hameçon de la gueule de vos prises

 

Elle est très agréable à porter grâce à sa platine de stabilisation avant avec mousse de confort pour le contact avec le front. Le bandeau élastique est également ultra confortable – ce qui est important car vous portez votre lampe durant de longues heures. Je vous conseille donc d’essayer de nombreux modèles pour trouver celui qui vous semble le plus confortable. Cette Ultra Rush Petzl est également robuste et étanche (IP X67) - ce qui est indispensable en pêche avec le sable, la pluie et les embruns ! Bien que cette lampe frontale ait une autonomie impressionnante, j’ai toujours des batteries et une autre frontale de secours dans ma boîte. J’ai de même installé un spot à LEDs sur mon chariot qui est branché sur une batterie de perceuse. C’est le top pour les longues cessions nocturnes !

 

Les dorades royales mordent bien de nuit

Walter et un bar pris au ver de chalut de nuit

 

 

Les lampes casquettes

 

La Lampe casquette ZX-S100 ne pèse que 26 g

 

Il existe également un type de lampe pour casquette qui se clipse sur la visière. Leur défaut majeur est qu’elles sont généralement peu puissantes (10 à 20 lumens en moyenne). Elles ne sont donc pas conseillées pour une utilisation principale en action de pêche. Elles offrent néanmoins l’avantage d’être très peu encombrantes et d’être ultra légères. Elles peuvent ainsi tenir dans une petite poche et se faire oublier. Elles sont donc très pratiques comme lampe de secours.

 

Une lampe casquette offre l’avantage d’être très légère et peu encombrante

 

 

Lampes : idéal pour boostez vos montages avec des éléments phosphorescents !

 

Une des caisses de pêche de Walter avec des plombs LSC Concept

Une fois chargés avec une lampe, les plombs LSC Concept diffusent une phosphorescence impressionante

 

L’autre avantage d’avoir une lampe est de pouvoir charger rapidement des éléments phosphorescents. De petits accessoires tels que des perles, des morceaux de tube silicone, des plombs, etc. intéressent spécifiquement certaines espèces. Ainsi, les plats, le marbré, le sévereau ou encore le bar apprécient ces petites sources lumineuses et ces dernières les attirent sur de grandes distances.

 

Perle et plomb phosphorescents

Perles phosphorescentes Flashmer

 

A l’inverse, un poisson tel que la daurade royale préférera généralement un long bas de ligne qui en est dépourvu. Il faut également savoir que l’intensité de cette phosphorescence peut avoir une incidence directe sur le comportement des poissons. Ainsi, il sera conseillé de les charger en fonction des conditions (transparence de l’eau) afin d’éviter de les apeurer. Avec sa grande expérience de pêche, Emmanuel Laubu l’a ainsi remarqué sur le terrain.

 

Avis d’Emmanuel Laubu, membre du team Normandie Appâts :

 

J’ai l’habitude de rajouter à ce montage des éléments phosphorescents dont les lueurs attirent les marbrés. Par eaux claires, il sera recommandé de ne placer que quelques perles et un plomb peu chargés en lumière car une trop forte luminosité peut effrayer le poisson. Au contraire, par eaux mâchées, il sera possible de rajouter plus d’éléments phosphorescents et de les exposer un peu plus à une source lumineuse.

 

Montage marbrés d’Emmanuel Laubu pour les pêches de nuit des marbrés

 

Emmanuel Laubu avec deux magnifiques marbrés

 

Perles phosphorescentes bicolore Yuki

 

Laureen Dudit du team Normandie Appâts utilise également des perles phosphorescentes pour son montage bars mouchetés. Celles-ci utilisées sont phosphorescentes et bicolores afin que le contraste de couleurs attire ces carnassiers sur de grandes distances.

 

Le montage bars mouchetés de Laureen Dudit utilise des perles bicolores phosphorescentes afin d’attirer les poissons et pour surélever les appâts

 

Laureen Dudit avec un bar moucheté pris de nuit

 

Parmi les vers proposés par Normandie Appâts, certains possèdent une légère phosphorescence. Tout comme les UVs, la longueur d’onde de cette faible phosphorescence n’est pas perceptible par l’homme mais elle est visible par les poissons.

 

Rags Normandie Appâts

 

Bibis Normandie Appâts

 

Les poissons possèdent en effet une excellente vision nocturne amplifiant considérablement la moindre lueur pour pouvoir se diriger dans la pénombre. C’est ainsi le cas du bar qui même avec une lune partielle est capable de chasser ses proies dans l’obscurité. Ces vers seront donc plus facilement repérés sur de plus grandes distances. En s’approchant, les poissons sentiront alors les effluves attractifs de l’appât qui les inciteront à le manger.

 

Dures vertes Normandie Appâts

 

Une bonne lampe frontale vous permet de parfaitement escher vos vers à l’aiguille et offre l’avantage de charger leur phosphorescence naturelle visible uniquement par les poissons

 

Walter avec deux bars pris de nuit au ver américain

 

 

Torche U.V

 

Torche UV à LEDs Flashmer

 

Il existe également un type de lampe très pratique pour recharger les éléments phosphorescents de vos montages tels que les plombs ou les perles : les lampes U.V. Elles possèdent des ampoules LED fluorescentes émettant des rayons ultra violets qui ont la propriété de « charger » les éléments phosphorescents ou UVs de vos montages plus rapidement et plus intensément qu’avec une lampe classique. Leur avantage est également d’avoir une durée d’utilisation plus importante et surtout d’être beaucoup plus discrète au bord de l’eau qu’une lampe classique. Assez économiques, elles sont aussi petites et légères. Elles prennent peu de place et peuvent donc tenir dans une simple poche. Autant d’avantage qui font qu’il serait dommage de s’en passer !

 

Perles flottantes ovales autobloquantes phospho 15 mm ST-D-133 Sunset

 

Ainsi, un compétiteur aussi renommé que Jonathan Gambier les utilise de nuit pour ses montages surfcasting. Il a d’ailleurs une astuce pour pouvoir charger plus rapidement les perles phosphorescentes de ses montages à empiles multiples

 

Astuce de Jonathan Gambier :

 

En compétition de nuit, j’ai l’habitude d’utiliser plusieurs mini torches U.V. à LEDs pour charger rapidement et simultanément les perles de mes empiles ainsi que mon plomb. En les posant par terre à intervalles réguliers, je dispose chacun des éléments phosphorescents de mon montage devant chaque lampe. J’obtiens ainsi un chargement optimal de ces accessoires qui brillent très intensément dans le noir et qui attirent donc les poissons sur de plus grandes distances. Comme le disait une connaissance, « au lancer, on dirait un véritable feu d’artifice ! ».

 

Montage de surface nocturne de Jonathan Gambier

Montage longues distances à empiles multiples 1 de Jonathan Gambier

 

Joli triplé pour Jonathan Gambier !

 

 

Les lampes : un investissement pour votre confort et votre sécurité

 

Avec des caisses bien organisées telles que celles de Walter Sarret et une bonne frontale, la pêche de nuit est aussi facile qu’en plein jour.

 

Comme pour beaucoup de choses dans le cadre de notre passion, la qualité a bien souvent un coût. Ainsi, une frontale IP X7, IP X8 ou IP 67 ayant une luminosité de plus de 500 lumens et ne pesant pas trop lourd est peu abordable. N’hésitez néanmoins pas à prendre une lampe puissante et de qualité. Même si celle-ci représente un certain coût, le confort et la sécurité qu’elle vous apportera compensera largement votre investissement. Ainsi, se retrouver en panne de lampe lors d’une marée montante peut être très dangereux. Même en Méditerranée, retourner à sa voiture située à 15 mn de marche sur de longues plages camarguaise en pleine nuit noire est une expérience très désagréable. Pour l’avoir vécu, nous vous assurons que c’est angoissant ! La fiabilité de votre lampe est un critère particulièrement important. Avoir aussi des piles ou des batteries de secours ainsi qu’une autre lampe en cas de panne sera également vivement recommandé. Disposer de deux lampes sur soi comme le font les japonais pourra aussi être envisagé.

 

Ce pêcheur dispose de deux lampes portées à l’épaule