Le montage pêche profonde avec octopus en teasers

Publié le vendredi 14 décembre 2018 par Charles Stéphane
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Beau chapon pris sur le montage octopus en teasers avec une languette de calamar

 

Octopus et appâts : une association gagnante !

 

Le mélange leurres / appâts est actuellement à la mode et l’efficacité de ce type d’association n’est plus à prouver. Un leurre déjà attractif lorsqu’il est utilisé seul ne peut en effet qu’être encore plus efficace quand il est utilisé avec un appât ! Tous les pêcheurs savent que les trains d’octopus permettent de prendre du poisson quand ils sont dandinés. L’avantage de rajouter un octopus en teaser devant l’appât est donc ici d’augmenter de façon considérable l’attractivité du montage.

 

Les octopus utilisés seuls suffisent déjà à prendre du poisson, comme ici avec ce pageot

 

En imitant un petit céphalopode, l’octopus est un leurre particulièrement efficace sur les poissons. En fait, les céphalopodes forment une part très importante de la chaine alimentaire. De leur stade larvaire à leur taille adulte, les calamars sont ainsi consommés par la plupart des poissons. Ils sont abondants, faciles à chasser tout en représentant un apport protéinique important. Bien que conçu dans une matière plastique solide, ses fins tentacules sont particulièrement souples. Animé par le pêcheur ou par la seule action du courant, ses multiples appendices sont constamment mobiles et produisent des vibrations que les poissons ressentent sur leur ligne latérale sur de grandes distances. De même, en se gonflant et en se rétractant successivement, cette jupe donne au leurre un effet de volume hyper attractif. Placé devant votre appât, un octopus démultiplie donc l’efficacité de votre montage.

 

Laurent avec un beau sébaste pris sur le montage avec octopus en teasers

 

 

Le montage pêche profonde avec octopus en teasers

 

Le montage pêche profonde avec octopus en teasers

 

Ce montage avec octopus en teasers convient bien à des pêches profondes à la canne entre 60 et 150 m de fond. L’utilisation de fluorocarbone évite les emmêlements car ce matériau confère une certaine rigidité au montage – surtout lorsqu’il est utilisé dans de forts diamètres.

 

Fluorocarbone Premium Asso

 

De même, les empiles en fluorocarbone 40 à 45/100 sont assez courtes (40 à 60 cm) afin d’éviter les problèmes de vrillages qui sont courants dans les pêches profondes. En effet, en coulant ou en présence des forts courants sous-marins, l’appât a tendance à faire vriller une ligne de trop faible diamètre.

 

Perles clipots Flashmer

Micro-perles Delalande

 

Toujours pour éviter ce type de problème, les perles clipots sont encadrées de micro-perles qui agissent comme des roulements à billes et assurent une meilleure rotation des empiles dans toutes les directions.

 

Nicolas avec un sébaste pris au montage octopus en teaser

 

Octopus Flashmer

 

Les empiles sont dotées d’octopus qui sont préalablement enfilés sur le brin de fluorocarbone avant de faire le nœud de l’hameçon. Leurs fins tentacules bougent dans le courant et attirent visuellement les poissons vers l’appât.

 

Octopus 4 cm Flashmer

Octopus 6 cm Flashmer

 

Les modèles utilisés feront entre 4 et 6 cm (voire plus) en fonction de la taille de l’hameçon (1/0 à 4/0). Il sera nécessaire de couper au ciseau le bout de la tête de l’octopus afin de créer un point d’entrée. Attention de ne pas créer un trou trop important car ce dernier pourrait alors passer au-dessus du nœud et venir se tasser dans la courbure de l’hameçon. L’appât et la pointe seraient alors complètement camouflés, rendant l’hameçon inopérant. Nous vous recommandons également de chauffer légèrement le trou ainsi réalisé avec une flamme passée à proximité afin d’éviter qu’il ne se déchire sous la pression du courant.

 

La jupe de l’octopus donne à ce leurre un effet de volume hyper attractif

 

Dans le cas des plus grands modèles, vous pouvez également reculer l’octopus sur l’empile en ajoutant une ou deux perles qui viendront en butée contre le nœud de l’hameçon. Celles-ci seront camouflées par la tête de l’octopus et seules les tentacules recouvriront l’appât. Ces perles limiteront également de façon considérable les risques que la tête ne se déchire sous la pression du courant.

 

Octopus Flashmer entièrement phosphorescent

 

Vous noterez que les octopus Flashmer utilisés ici possèdent des yeux phosphorescents – quel que soit le coloris choisi. Il existe même un modèle dont le corps et les tentacules sont entièrement phosphorescents. Cette biofluorescence sera un avantage dans ces pêches profondes car l’obscurité règne dans ces grands fonds et les sources lumineuses attirent naturellement les poissons.

 

Swan, le plus jeune représentant du team Normandie Appât avec un beau sébaste

 

Hameçons 1920 SH Maruto

 

Les hameçons 1920 SH Maruto sont des forts de fer forgés ultra résistants car des sparidés tels que les pagres possèdent des mâchoires hyper puissantes. Nous avons ainsi vu des modèles pourtant réputés revenir écrasés ou complètement ouverts. Ces Maruto sont robustes mais possèdent néanmoins un piquant redoutable – ce qui est indispensable pour percer les mâchoires pavées de certains poissons.

 

Les plombs LSC Concept offrent une phosphorescence impressionnante !

 

Un plomb bombe ou poire offrira une bonne densité pour rejoindre plus rapidement les grands fonds. La lumière disparaissant dans ces grandes profondeurs, un modèle phosphorescent sera visible sur de grandes distances par les poissons et les attirera vers votre montage.

 

Doublé pour Laurent avec un beaux yeux et un sébaste !

 

 

Essai d’une lampe en teaser

 

Lampe Flash Rocket Flashmer

 

Lors de notre dernier essai, nous avons essayé de rajouter sur ce montage une lampe clignotante Flash Rocket Flashmer. Ce modèle existe en 4 coloris (bleu, vert, rouge, blanc) et s’avère très économique. Ne mesurant que 6 cm, elle n’offre pas trop de prises aux courants et ne s’avère pas gênante en action de pêche. Le clignotement commence dès son contact avec l’eau et la lumière produite est particulièrement intense au regard de la petite taille de la lampe.

 

Ce chapon a été pris sur le montage avec octopus en teaser avec la lampe Flash Rocket Flashmer placée au niveau du plomb

 

En comparant les résultats entre un pêcheur pêchant uniquement avec le montage octopus et un autre qui lui avait rajouté cette lampe, nous n’avons pas pour l’instant noté de différences flagrantes en termes de résultats. Toutefois, cet essai ne s’est déroulé qu’une seule journée et n’est donc pas significatif. Nous essaierons à nouveau à plusieurs reprises et vous tiendrons informés des résultats dans d’autres articles.

 

 

En action de pêche

 

Les espèces s’enchaînent avec ici un beaux yeux

 

En pêche profonde, la seule présence des puissants courants sous-marins suffit à animer vos octopus. C’est d’autant plus le cas en dérive libre car l’écoulement de l’eau sur leur surface fait vibrer leurs tentacules. En action de pêche, il sera néanmoins possible de dandiner doucement votre montage pour le rendre encore plus attractif. Il sera également possible de remonter par paliers en partant du fond. En cas de touche fines et en présence de poissons mordant difficilement, ce type d’animations peut ainsi les décider à attaquer.

 

 

Les appâts

 

Le montage pêche profonde avec octopus en teaser est ici esché avec du blanc de calamar

Sébaste pris sur une languette de calamar

 

Pour escher vos appâts sur ce montage, il sera recommandé de faire remonter l’octopus sur l’empile pour faciliter vos manipulations. Une fois l’eschage effectué, il suffira de le repousser pour qu’il vienne à nouveau en butée contre l’œillet de l’hameçon. Veillez surtout à ce que l’octopus ne recouvre pas entièrement l’appât et la pointe de l’hameçon. L’astuce d’une ou deux perles intercalées entre l’œillet et l’octopus lors de la réalisation du montage évitera ce désagrément.

 

Bibis Normandie Appâts

 

Tous les types d’appâts peuvent être utilisés. Toutefois, les plus robustes seront privilégiés à cause de la forte présence de nombreux poissons indésirables dans ces pêches profondes. Nous vous recommandons ainsi l’incontournable Bibi. Avec sa peau épaisse, il résiste aux morsures des petits poissons et permet donc d’attendre les plus gros individus.

 

Beaux yeux pris par 140 m de fond

 

Il sera également possible d’utiliser des languettes de calamars, de la sardine (entière ou en morceaux) ou encore des gambas. Dans tous les cas nous vous recommandons vivement de bien ligaturer ces appâts avec de l’élastique fin. C’est d’autant plus important pour la sardine ou la gambas car elles sont fragiles et les petits poissons peuvent mettre à nu vos hameçons en quelques instant – vous faisant ainsi pêcher à blanc.

 

Laurent avec un labre (coquette) qui a complètement gobé l’octopus avec l’appât !

 

 

De nouvelles possibilités !

 

Beau Pagre pour Nicolas !

 

Ce type de montage associant octopus et appâts intéressera également bien d’autres espèces de poissons. En Méditerranée, des sparidés prédateurs tels que le denti, le pagre ou encore le pageot sont friands des céphalopodes et seront donc particulièrement intéressés par ce type de montage. En Atlantique, ce type de combinaison pourra faire merveille sur les lieus, les morues ou encore les bars en pêche profonde sur épaves ou sur des tombants rocheux. Pour la recherche spécifique de tous ces beaux carnassiers marins, il sera néanmoins nécessaire d’utiliser un montage plus fort avec des hameçons plus gros. La pêche spécifique de tels prédateurs avec un montage octopus fera l’objet d’un prochain reportage sur le site Normandie Appâts.