Comment mange la daurade royale

Publié le vendredi 26 octobre 2018 par Charles Stéphane
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Photo très rare d’une daurade royale croquant un oursin !

 

 

La daurade royale : un magnifique sparidé !

Nom scientifique : Sparus Aurata

Famille : sparidae (sparidé)

Noms communs : Daurade royale. Daurade ou dorade. Gueule pavée. Belle aux sourcils d’or. Les plus jeunes sujets sont souvent appelées blanquette ou soccanelles.

 

Le saviez-vous ?

 

Le nom de daurade provient du provençal daurada ou de l’espagnol dorada signifiant doré. En effet, la daurade royale se distingue des autres sparidés par la présence d’une barrette dorée entre les deux yeux. Cette caractéristique lui a également valu le surnom de « belle aux sourcils d’or ».

Les sourcils d’or d’une daurade royale !

 

Belle daurade de 2,5 kg prise par Walter Sarret au bibi Normandie Appâts

 

La daurade royale est un superbe sparidé qui peut atteindre la taille de 70 cm pour un poids pouvant dépasser les 10 kg. Elle est présente sur toutes les côtes françaises et migre en fonction de la température de l’eau. Ainsi, elle se rapproche du littoral dès le printemps et apprécie les zones avec des fonds de sable, de graviers ou encore les substrats sablo-vaseux où elle recherche des vers marins. On la rencontre également sur les fonds rocheux où elle est en quête de coquillages, de crustacés ou même d’oursins. Elle aime aussi rechercher sa nourriture à proximité immédiate de digues rocheuses ou d’ouvrages portuaires. Dès les premiers froids de l’hiver, la daurade royale repart dans des profondeurs pouvant atteindre 150 m. En automne, il est possible de toucher de très beaux spécimens car les poissons ont passé l’été à s’alimenter et ont grossi. Certains sujets peuvent ainsi doubler de poids dans les zones riches en nourriture comme les golfes, les parcs conchylicoles (parcs à moules ou à huitres), les étangs salins, etc. L’automne, il est ainsi fréquent de pouvoir pêcher dans les canaux alimentant les étangs ou à la sortie de golfes de belles daurades qui migrent vers de plus grands fonds.

En hiver, la daurade royale se réfugie dans des fonds plus importants compris entre 35 et 100 m. Du bord, il est donc encore possible de la pêcher dans certaines régions même durant les périodes les plus froides. Ces secteurs offrent la particularité d’avoir la cassure du plateau continentale à proximité des côtes. Il est donc possible d’avoir de 40 à parfois 100 m à distances de lancer. C’est ainsi le cas dans certaines régions du sud-est de la France comme par exemple les Alpes Maritimes.

 

 

Réglementation :

Selon l’arrêté du 29 janvier 2013, la taille minimale de capture de la daurade royale est de 23 cm en Mer du nord, Manche, Atlantique et Méditerranée. De même, selon l’arrêté du 17 mai 2011, chaque prise devra « faire l’objet d’un marquage » Ce marquage consiste en l’ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale.

 

 

Récapitulatif des zones où s’alimentent les daurades royales durant les beaux jours :

Côte rocheuse

Digue rocheuse

Parcs à coquillages

Ouvrage portuaire


  • Les fonds de sable ou de graviers
  • Les substrats sablo-vaseux
  • Les fonds rocheux
  • Les digues rocheuses et autres ouvrages portuaires
  • Les golfes
  • Les étangs salins et les canaux attenants
  • Les parcs à coquillages

 

 

Le mode alimentaire spécifique de la dorade royale

 

La mâchoire ultra puissante de la daurade royale est capable de croquer une huitre !

 

La dorade royale est necto benthique – ce qui signifie qu’elle vit à proximité immédiate du fond (substrat) et qu’elle en tire sa subsistance. Elle possède une mâchoire dotée de muscles très puissants. Associée à trois rangées de fortes molaires en forme de meule, ce sparidé peut donc briser les carapaces de crustacés ou encore des coquillages (ex : moules) qui forment une grande part de son alimentation. Avec sa gueule pavée, les plus belles daurades royales sont ainsi capables de croquer des crabes de gros diamètre ou encore de briser des huitres !

 

Emmanuel Laubu avec deux magnifiques daurades royales

 

Néanmoins, il ne faut pas croire que ce poisson s’alimente comme une brute ! Avec ses lèvres épaisses et sensibles, ce sparidé est très délicat lors de la prise en gueule de sa nourriture. Il a ainsi la particularité de croquer les parties dures et de les recracher aussitôt pour ensuite consommer les parties intéressantes une par une. La daurade royale est également très méfiante et, avec son excellente vision, elle est capable de repérer le moindre piège tendu. Elle a également tendance à recracher sa nourriture dès qu’elle ressent la moindre tension. Notez enfin que la daurade royale est très curieuse par rapport à son environnement immédiat.

 

La forte dentition de la daurade royale lui permet de briser les plus fortes carapaces !

 

Récapitulatif des caractéristiques du comportement alimentaire d’une daurade royale
(important pour le pêcheur) :
  • Mange directement sur le fond
  • Mâchoire très puissante et forte dentition capable de casser coquillages et crustacés
  • Croque et recrache à plusieurs reprises les aliments durs pour trier sa nourriture
  • Lèvres ultra sensibles
  • Recrache à la moindre tension
  • Excellente vision
  • Poisson très méfiant quand il s’alimente
  • La daurade est curieuse

Autant de caractéristiques qui demanderont aux pêcheurs de s’adapter avec des montages et des produits spécifiques.

 

 

Le fluorocarbone : discrétion et résistance à l’abrasion

 

Fluorocarbone FXR Seaguar – la marque qui a inventé le fluorocarbone !

 

Fluorocarbone Premium Asso : deux fois plus résistant à l’abrasion !

 

L’utilisation du fluorocarbone sera préconisée pour la pêche de la daurade royale. Elle est en effet très méfiante quand elle s’alimente et possède une excellente vision. L’avantage de ce matériau sera donc d’offrir un indice de réfraction très proche de l’eau, ce qui le rend pratiquement invisible une fois immergé. Ce fil est également coulant (contrairement au nylon) et se plaque donc naturellement au fond, ce qui rend le bas de ligne plus discret. Le traînard étant sur le substrat, l’appât repose aussi sur le fond malgré les courants. Les belles daurades prenant leur temps pour manger et préférant une esche immobile, ce matériau est donc tout indiqué.

 

Les risques de coupes lors du combat à cause des dents de la daurade sont réduits avec du fluorocarbone

 

Enfin, un des principaux avantages du fluorocarbone est d’avoir une résistance à l’abrasion bien supérieure à celle du nylon. La dentition de la daurade royale étant constituée de fortes canines sur le devant et sa mâchoire étant très puissante, ce fil résistera mieux au cisaillement et à l’écrasement. Les risques de coupes lors du combat si ce poisson a avalé l’hameçon et que le fil est exposé aux dents sont donc moins important avec du fluorocarbone.

 

 

Un hameçon adapté

 

  • L’hameçon rond

 

Hameçons ronds de type « Chinu »

 

La dentition de la daurade royale est impressionnante ! Sa mâchoire possède ainsi à l’avant 4 à 6 canines très massives et 2 à 4 rangées de fortes molaires à l’arrière. Avec sa gueule pavée et sa mâchoire puissante, le choix de l’hameçon est donc primordial. Un hameçon rond de type « Chinu » sera ainsi privilégié – comme pour d’ailleurs tous les sparidés à forte mâchoire. En effet, ce profil correspond mieux à la forme de leur gueule. L’hameçon rond offre également la caractéristique d’enrober et de piquer les lèvres charnues de la daurade, - offrant ainsi une très bonne tenue du poisson. Ce sparidé possédant une mâchoire très puissante, il sera aussi nécessaire de choisir un modèle suffisamment robuste - donc fort de fer. La daurade mangeant souvent du bout des lèvres, un hameçon ultra piquant sera également recommandé afin qu’il s’accroche aux chairs tendres instantanément. Il devra aussi être assez léger pour ne pas alerter ce poisson qui a tendance à mâcher et rejeter plusieurs fois l’appât. Privilégier les modèles noirs (couleur dite black nickel) sera enfin conseillé face à ce sparidé très méfiant. En réduisant votre choix par rapport à tous ces critères, vous constaterez que l’offre sur le marché n’est pas si étendue. Nous vous recommandons ainsi ces hameçons ronds ayant maintes fois fait leurs preuves :

 

  • High Carbon 9624 Maruto

 

High carbon 9624 Maruto

 

  • Hameçon à forte teneur en carbone (résistance / légèreté)
  • Finition black nickel anti corrosion (traité saltwater) pour un maximum de discrétion
  • Hameçon forgé renversé pour un ferrage efficace et une résistance optimale
  • Piquant extrême

 

  • 3310 F Gamakatsu

3310 F Gamakatsu

 

  • Hameçon fort de fer
  • Pointe rentrante ultra piquante
  • Noir
  • A palette
  • Hampe courte et forme ronde

 

  • Le circle Hook

 

Le circle Hook

 

Daurade royale prise au circle hook

 

L’avantage du circle hook pour la pêche de la daurade royale est qu’il se fiche systématiquement au niveau des lèvres ou à la commissure de la mâchoire – zones offrant une tenue parfaite du poisson. Grâce à son profil spécifique, il glisse en effet dans la gueule pour se planter uniquement sur le pourtour de la bouche. L’avantage est ici de ne pas exposer le fil aux terribles dents de la daurade royale et ainsi d’éviter les coupes intempestives si fréquentes pour ce motif. Il est donc possible de pêcher avec un bas de ligne plus fin pour mieux tromper l’extrême méfiance de ce sparidé. Vous noterez que la pointe étant tournée vers l’intérieur, l’effet de levier fait que l’hameçon bascule et agit comme un ouvre boîte. Toute la force étant concentrée sur la pointe, il est ainsi possible de percer les plus forts cartilages situés au niveau de la gueule de la daurade. Cette forme fermée constituant un anti-retour très efficace, celle-ci offre enfin une tenue parfaite du poisson et évite les décrochages. Voici quelques modèles de circle hooks que nous vous recommandons :

 

  • Circle 5114 Mutu light Owner

 

Circle 5114 Mutu light Owner

 

  • Existe en taille 10 à 7/0 (parfait pour la daurade de la taille 8 à 1/0.)
  • Très léger mais ultra robuste.
  • Noir chromé à œillet.
  • Forgé renversé.

 

  • Circle 7384 Black Nickel VMC

 

Circle 7384 Black Nickel VMC

 

  • Existe en taille 6 à 5/0.
  • Idéal pour les vers de forte section (bibi, gros rags, etc.) ainsi que pour les appâts à carapace.
  • Léger mais très solide.
  • Forgé renversé.
  • Pointe Needle Cone Vanadium ultra piquante.

 

 

Montage d’hameçons spécifiques pour la daurade :

 

Belles daurades royales prises par Walter Sarret du team Normandie Appâts

 

Certains appâts demandent des montages spécifiques. Ainsi, pour escher efficacement un crabe, un montage avec un bas de ligne wishbone sera vivement recommandé.

 

Montage coulissant pour pêche à la calée avec bas de ligne wishbone

 

Zoom sur le bas de ligne wishbone pour escher le crabe

 

Celui-ci est constitué d’un long bas de ligne (d’1 à parfois près de 2m) terminé par deux courtes empiles dont chacune est dotée d’un hameçon rond spécial daurade. En effet, la daurade royale ayant l’habitude de croquer à plusieurs reprises ce crustacé afin de manger les morceaux contenant de la chair, la présence de ces deux hameçons placés de chaque côté du crabe optimise donc vos chances de la piquer lors du ferrage.

 

Ce crabe a juste été croqué sur le dessus par une daurade royale qui ne s’est pas piqué sur un montage doté d’un seul hameçon

 

 

Les montages coulissants

 

Face à la méfiance légendaire de la daurade royale, beaucoup de pêcheurs chevronnés de la daurade royale préconisent les montages coulissants. C’est d’ailleurs ainsi que les plus beaux spécimens sont généralement capturés. Lorsqu’elle mange, cette espèce a en effet la particularité de mâcher et de recracher à plusieurs reprises l’appât. Si lors de cette étape elle ressent la moindre résistance, la daurade délaisse l’esche et reprend sa route. En se basant sur cette particularité, les pêcheurs privilégient donc ce type de montage n’offrant que très peu de résistance lorsque le poisson s’empare de l’appât. Voici quelques montages coulissants connus pour leur efficacité :

 

Montage coulissant avec une olive percée

 

Le montage coulissant avec une olive percé est le plus simple à réaliser pour un débutant. Il ne nécessite que très peu d’éléments : un hameçon monté sur fluorocarbone, une agrafe, quelques perles et une olive percée. Il est efficace mais il présente néanmoins quelques inconvénients. Ainsi, il sera nécessaire de couper le fil pour changer de plombée. Si vous souhaitez éviter ce désagrément, nous vous recommandons les montages avec coulisseaux à agrafes :

 

Montages coulissants avec agrafes

 

Coulisseaux et anti-angles

 

L’avantage est de pouvoir changer de plombée très facilement afin de s’adapter aux différentes profondeurs ou aux conditions rencontrées (courants, vents, etc.). Le coulissement est également meilleur et ce type de montage oppose encore moins de résistance. Il est d’ailleurs possible d’utiliser un circle hook afin d’éviter les problèmes de coupes dûs aux dents des daurades royales :

 

Montage coulissant avec circle hook

 

Belle daurade royale de 2,850 kg pris au montage coulissant avec circle hook par Walter Sarret

 

Les montages avec coulisseaux permettent également l’utilisation d’un cassant pour les milieux très encombrés. Ce morceau de nylon de plus faible résistance cèdera en cas d’accrochage et vous pourrez ainsi récupérer votre montage.

 

Montage calée avec cassant

 

Si vous utilisez un montage coulissant, il sera conseillé de positionner vos cannes assez bas afin de faciliter le coulissement du fil.

 

Les cannes sont placées le plus possible à l’horizontale

 

 

Les montages surfcasting pour la daurade royale

 

Magnifique daurade de 2,5 kg prise par Walter Sarret avec une moitié de bibi en surfcasting

 

Les montages surfcasting pour la daurade sont le plus souvent constitués de longs traînards qui offrent une meilleure présentation de l’appât sur le fond. Son comportement dans les courants est bien plus naturel et alerte donc moins les méfiantes daurades.

 

Montage surfcasting pour la daurade royale d’Emmanuel Laubu

 

De même, la longueur du traînard fait qu’elle peut se saisir en gueule et relâcher l’esche à plusieurs reprises sans ressentir de résistance. Ce n’est que lorsqu’elle repart avec l’appât qu’elle tend le traînard et qu’elle se ferre automatiquement grâce à l’inertie du plomb. Ce type de montage est donc auto-ferrant.

 

Montage surfcasting avec circle hook pour la daurade royale de Walter Sarret

 

Il est à noter que ce ferrage automatique est amplifié avec l’utilisation d’un circle hook. Ce type d’hameçons évite également les coupes dues à la forte dentition de la daurade royale.

 

 

Exemple d’appâts sélectionnant la daurade royale :

 

En se basant sur les caractéristiques du comportement alimentaire de la daurade royale, il est possible de cibler spécifiquement cette espèce.

 

Crabes dans un vivier Normandie Appâts

 

  • Le crabe

Avec sa puissante mâchoire et sa forte dentition capable de casser d’épaisses carapaces, la daurade royale peut dévorer un crabe de forte section en quelques bouchées. L’utilisation d’un bas de ligne wishbone associé à un montage coulissant sera préconisé pour vous donner un maximum de chance de bien la piquer lors du ferrage.

 

  • Le bibi

Bibis Normandie Appâts

 

Avec sa peau très résistante, le bibi ne peut être attaqué par le menu fretin. Seul un beau sparidé doté d’une mâchoire puissante tel qu’une daurade royale pourra donc le manger. En présence de très nombreux petits poissons indésirables, le bibi permet donc de sélectionner les belles daurades royales.