Championnat de France adultes de surfcasting 2019

Publié le vendredi 25 octobre 2019 par Stéphane Charles
  • Compétition

Appâts associés à cet article:

 

 

Le 63ème championnat de France adultes de surfcasting s’est déroulé à Port Saint Louis du Rhône du 26 septembre au 1er octobre 2019.

 

 

Cette compétition réunissait pas moins de 300 pêcheurs dont trois faisant partie du team Normandie Appâts : Mathieu Courtin, Walter Sarret et Laureen Dudit. Membre également du team Normandie Appâts, Marc Puig qui n’a pu se classer lors des sélectifs a joué le rôle de commissaire durant la compétition. Mathieu remettait ici en jeu son titre de champion de France obtenu lors du championnat de France 2018.

 

 

Le programme du championnat de France adultes de surfcasting avec les 3 manches : samedi 28 et dimanche 29 septembre de 19.30 h à 0.00 h et lundi 30 septembre de 16.00 h à 20.30 h.

 

 

La compétition s’est déroulée sur la grande plage Napoléon s’étendant sur plusieurs kilomètres.

 

 

La compétition est si étendue qu’il faut plusieurs heures de marche pour voir tous les participants !

 

 

Le championnat de France avec Laureen Dudit

 

 

Laureen s’est entraînée les jours précédant la compétition avec les membres de son club – les plages camarguaises les changeant radicalement de leurs plages vendéennes !

 

 

Elle affinera ainsi sa stratégie ainsi que ses montages en faisant plusieurs prises dont cette daurade royale.

 

 

Premier jour de compétition. Laureen n’utilise pas de chariot et transporte tout son matériel sur son dos ! Surpris, les autres compétiteurs lui donneront un surnom amical : la tortue !

 

 

Pour la première manche, Laureen est en zone A.

 

 

Laureen réussit à prendre 6 poissons au total dont ce très beau marbré de 33 cm.

 

 

Mais malheureusement, le total de 897 g au cours de cette première manche ne sera pas suffisant pour un bon classement.

 

 

Pour la deuxième manche, Laureen est en zone C.

 

Sole de 24 cm prise par Laureen

 

Laureen se retrouve sur un secteur où le poisson se trouve très loin du bord d’après les prises effectuées par les autres compétiteurs. Malgré ses efforts, elle n’arrivera pas à lancer aux bonnes distances. Elle ne réussit à prendre qu’une sole de 24 cm ainsi qu’un rouget. Ce dernier ne sera pas comptabilisé.

 

Laureen en pleine compétition !

 

La troisième et dernière manche se déroule en zone B sur le secteur nommée « la Gracieuse ». Il lui faudra plus d’une heure pour accéder à son poste avec tout le matériel sur le dos !

 

 

La zone étant riche en mulet et cette manche se déroulant essentiellement de jour (16.00 h / 20.30 h), Laureen opte pour la stratégie de cibler uniquement ce poisson. Elle installe donc deux cannes à mulets équipées de ses montages fétiches eschés avec des demi-dures Normandie Appâts.

 

 

Le résultat ne se fait pas attendre car au bout de 10 mn à peine, elle ferre un beau poisson. Ce mulet de bon poids est très combattif et enchaîne les travers et les chandelles. Alors qu’il est presque au bord et que Laureen s’apprête à l’échouer, le poisson fait une dernière chandelle et se libère.

 

 

En récupérant son montage, Laureen constatera que le mulet a en fait cassé son hameçon ! C’est dire à quel point c’était un beau spécimen !

 

Le compétiteur voisin de Laureen avec un beau mulet !

 

Laureen nous expliquera après coup qu’elle a pu voir de près ce poisson et qu’il était plus gros que celui pris par son voisin de gauche. Les prises étant assez rares lors de cette dernière manche, elle sait que ce poisson aurait vraiment pu faire une grande différence au classement.

 

 

Elle insiste en faisant son possible pour en prendre un autre mais elle ne pourra toucher que 6 petits poissons dont ce sar et ce marbré durant cette manche. La compétition est terminée et Laureen se retrouve 227ème au classement général. Compétitrice dans l’âme, elle nous déclarera qu’elle compte s’entraîner pour améliorer ses distances de lancer. Connaissant sa volonté, nul doute qu’elle réussisse !

 

 

Le championnat de France avec Walter Sarret

 

 

Après le tirage au sort, Walter a reçu le document indiquant les places qu’il occupera à chaque manche.

 

 

Pour la première manche, Walter se retrouve en secteur A.

 

 

Cette première journée est assez bonne pour Walter avec de nombreuses prises. Il se classe 76ème avec 4 poissons pour un total de 1788 g - dont une belle daurade royale de 778 g.

 

 

Cette daurade de 26 cm contribuera au bon classement de Walter.

 

 

Durant ce début de compétition, Walter aura le plaisir de retrouver son partenaire de duo (et ami !) Marc Puig jouant le rôle de commissaire. Le hasard a voulu que Marc soit le commissaire du secteur où se trouve Walter. Les deux amis ne souhaitant pas qu’il y ait la moindre suspicion sur le classement de cette première manche, Marc a échangé sa place avec un autre commissaire. Une belle preuve de l’honnêteté de ces deux membres du team Normandie Appâts !

 

 

Alors que Marc est sur le secteur voisin, il mesurera une raie torpille ocellée. Un magnifique poisson qui s’avère assez rare sur nos côtes !

 

 

La deuxième manche en secteur B s’avère beaucoup plus difficile pour Walter.

 

 

Il profite des courts instants de lumière pour rechercher le mulet avec des demi-dures Normandie Appâts mais il ne parviendra pas à en toucher.

 

 

La pêche est très difficile et les poissons sont rares. Walter ne réussit à faire que 2 prises pour un total de 366 g – dont un marbré de 278 g. Il se retrouve 161ème de cette manche.

 

 

Pour cette troisième et dernière manche, Walter est en secteur C se trouvant au centre de la plage Napoléon.

 

Walter enfile à l’avance plusieurs demi-dures Normandie Appâts sur une longue aiguille afin de gagner du temps.

 

La pêche est ici encore très difficile avec très peu de touches. Cette manche se passant essentiellement de jour, Walter cible le mulet à la demi-dure mais malgré tous ses efforts il ne réussira malheureusement pas à en pêcher.

 

 

Pour l’anecdote, Walter et la compétitrice située à sa gauche se rendent compte que leurs lignes se sont emmêlées. Il passera les dernières minutes de la compétition à les démêler avec sa voisine. Philosophe, il plaisante avec elle sur le fait que cela ne changera pas grand-chose à son classement !

 

 

Walter se retrouve 218ème lors de cette manche avec un seul poisson comptabilisé qui ne fait que 103 g (un marbré). Le mulet qui fait souvent la différence sur cette plage située près de l’embouchure du Rhône l’a d’ailleurs boudé puisqu’il n’en aura pas pris un seul durant la totalité du championnat. Les aléas de la compétition ! Il termine 159ème du classement général au cumul final des 3 manches.

 

Le soleil qui se couche annonce la fin prochaine de la compétition pour cette année

 

 

Le championnat de France avec Mathieu Courtin

 

Cette compétition prestigieuse réunissait 300 pêcheurs !

 

Afin de pouvoir défendre son titre de champion de France, Mathieu s’est entrainé dur avant la compétition avec son partenaire de pêche Nicolas Moreau. La plage Napoléon est proche de chez lui et il a ainsi eu l’occasion d’aller faire de multiples sessions pour affiner ses stratégies et ses montages.

 

Mathieu a soigné ses montages afin d’optimiser ses chances lors de ce championnat de France !

 

Ces entraînements se sont avérés satisfaisants puisqu’ils ont pu toucher jusqu’à 9 espèces de poissons différentes pour des poids dépassant les 4 à 5 kg par sortie. C’est de bon augure mais Mathieu sait que rien n’est joué d’avance dans une compétition !

 

 

Mathieu est allé récupérer ses vers directement à l’entrepôt Normandie Appâts.

 

 

Avant le début de la compétition, Mathieu a reçu le document lui indiquant les places qui lui ont été attribuées par tirage au sort pour chaque manche.

 

 

La première manche est particulièrement difficile pour Mathieu. En effet, il se rend rapidement compte que le poste qui lui a été attribué est encombré au-delà de la zone des 50 premiers mètres et il ne cesse d’accrocher. Il doit certainement s’agir d’un filet échoué. Les touches s’enchaînent sur les deux cannes mais à chaque fois qu’il ramène ses montages, c’est l’accrochage et la casse ! Il réussit à faire deux beaux marbrés à très grande distance mais il y laissera une dizaine de bobines !

 

 

Il n’est pas le seul à subir ces inconvénients puisque son voisin immédiat est dans la même situation. Ce dernier décide de chercher les sévereaux à plus courte distance. C’est un succès puisqu’il arrive à faire des doublés ou des triplés. Mathieu change donc de stratégie et lance également dans les 50 premiers mètres. Même s’il évite la catastrophe, ce sera malheureusement insuffisant. Il termine cette première manche à la 38ème place.

 

 

Pour la deuxième manche, Mathieu est en place C251. Il se retrouve donc à côté d’un autre membre du team Normandie Appâts : Laureen Dudit ! Ces deux compétiteurs se rencontrent ainsi pour la première fois.

 

 

Ayant une bonne connaissance de cette plage, Mathieu sait que cet emplacement est bon de jour pour les mulets mais qu’il est moins productif de nuit. Et ses craintes sont effectivement fondées puisque dès le crépuscule les touches se font très rares.

 

 

Lorsqu’il récupère ses montages pour les lancers dans d’autres zones, les appâts reviennent presque intacts. C’est uniquement en effectuant des lancers à très grandes distances qu’il réussit à toucher une daurade royale et un beau marbré. Encore une manche très difficile ! Il termine 58ème sur 300 compétiteurs.

 

Des rochers interdisent l’accès de cette partie de la plage.

 

Pour la troisième manche, Mathieu se retrouve sur un poste situé à l’extrémité Est de la plage Napoléon nommée « la Gracieuse ». L’approche en voiture étant impossible car cette partie de la plage est bloquée par des rochers. Le transport de tout le matériel représente presque 2 h de marche pour accéder au poste attribué à Mathieu !

 

 

Ayant son bateau à 30 mn de navigation de la zone où il doit pêcher, il choisit de se rendre à son poste dans son embarcation avec son ami Guy. Une première ! C’est certainement le seul compétiteur qui se sera rendu sur son secteur de pêche de cette façon dans un championnat de France !

 

Petit bar pris à la demi-dure sur un montage mulet

 

Mathieu connaît parfaitement ce poste et il sait que celui-ci est bien plus productif de nuit que de jour. Or cette manche commence à 16.00 h ! Exactement l’inverse de la situation de la seconde manche. Cette année, le tirage au sort aura joué contre lui ! Ses craintes sont à nouveau fondées puisqu’il ne fera que peu de prises durant les 3 premières heures de jour.

 

Mathieu en plein combat !

 

Dès le crépuscule, les touches s’enchaînent et il fait poisson sur poisson à chaque lancer.

 

 

En moins de 45 mn, il fera le maximum pour remonter dans le classement et multipliera les prises.

 

 

Il réussit une remontée spectaculaire en gagnant son secteur et en finissant cette manche à la troisième place sur 300. C’est dans ce type de situation qu’on reconnaît un véritable compétiteur ! C’est toujours en bateau qu’il rentrera chez lui avec tout son matériel pour une courte nuit en attente du classement final.

 

Dernier jour du championnat de France 2019 pour les compétiteurs

 

 

Le lendemain, lors de la proclamation des résultats du championnat de France 2019, Mathieu apprend avec surprise qu’il est 5ème au général. La troisième manche lui a permis de remonter dans le classement de façon impressionnante mais elle n’aura pas suffit pour qu’il conserve son titre. Autre surprise : Mathieu apprend qu’il hérite d’une 3ème place doublette avec son ami Nicolas Moreau. Une excellente nouvelle puisque cette place totalement inattendue leur permettra de participer au championnat du monde au Portugal !

 

 

Matthieu remet son titre de champion de France toutes catégories à Paul Delassus du club S.C.C.D.K qui aura fait une compétition parfaite.

 

 

Normandie Appâts félicite tous les compétiteurs ayant participé à ce championnat illustre ainsi que tous les organisateurs qui ont permis que cette compétition soit un tel succès.

Retrouvez ici les résultats enregistrés par la FFPS à chaque manche :

http://www.ffpsborddemer.com/cariboost_files/CdF-2019-Port-St-Louis-du-Rhone-Classement-1ere-Manche.pdf

http://www.ffpsborddemer.com/cariboost_files/CdF-2019-Port-St-Louis-du-Rhone-Classement-2eme-Manche.pdf

http://www.ffpsborddemer.com/cariboost_files/CdF-2019-Port-St-Louis-du-Rhone-Classement-3eme-Manche.pdf

Voici le classement final de ce championnat de France adultes de surfcasting :

http://www.ffpsborddemer.com/cariboost_files/CdF-2019-Port-St-Louis-du-Rhone-Classement-General-Site.pdf