Piques ou trépieds : faites le bon choix

Publié le mardi 22 août 2017 par Charles Stéphane
  • Technique de pêche

 

Que ce soit pour vos pêches à la calée depuis une digue pour quelques heures ou de longues cessions en surfcasting en plage, tous les types de pêches à l’appât du bord nécessitent un support adapté. Il existe aujourd’hui de nombreux piques et trépieds conçus pour cet usage. Mais lequel choisir par rapport à votre technique de prédilection et en fonction du terrain où vous pratiquez ?

 

Parmi tous les supports de cannes existants, nous n’avons retenu que les piques et les trépieds. En effet, nous vous déconseillons les petits supports pliants dotés d’un tube plastique qui s’avèrent aussi inadaptés aux pêches dans les rochers qu’à celles effectuées en plage. Très fragiles, ils ne supportent pas à long terme le poids de cannes type surfcasting. De même, leur pique de taille trop réduite n’offre pas un support solide, que ce soit dans le sable ou entre deux rochers. Votre choix devra donc se porter sur les piques ou les trépieds qui sont beaucoup plus stables et pratiques sur le terrain.

Piques

 

 

Le pique est un des supports les plus connus pour les pêches en mer du bord. Il est initialement conçu pour les pêches en surfcasting sur les plages mais il peut également être coincé entre deux rochers pour les pêches à la calée. Il est disponible dans des tailles allant de 50 cm à 2 m, les plus grands modèles étant privilégiés pour surélever la canne au maximum en surfcasting afin que le fil passe au dessus des vagues. Généralement en aluminium, il est relativement léger tout en étant très robuste. Cette solidité structurelle face à la torsion et à la pression verticale est en fait apportée par sa section en V. Ce profil permet également une meilleure tenue dans le sable et évite que le pique ne tourne sur lui-même. Nous vous déconseillons ainsi les modèles ne présentant qu’une tige de section ronde qui a tendance à facilement osciller sur son axe.

 

Piques de surfcasting Seanox

 

Un pique possède une partie basse pointue afin de pouvoir le planter solidement dans les terrains meubles (ex : sable). Il est généralement doté d’un godet fixe accueillant le talon de la canne et d’un anneau ouvert située à son extrémité où vient se positionner le blank. Ces parties sont généralement conçues dans un plastique robuste (polypropylène) Signalons que ces parties peuvent être conçues dans un plastique phosphorescent très pratique à l’usage.

 

Pique surfcasting alu pro Seanox

 

Notez également que certaines marques en proposent entièrement en aluminium pour encore plus de robustesse.

 

Pique de surfcasting à godet réglable Seanox

 

 

Le godet peut être fixe ou réglable par une vis. A l’usage, bien que pratiques, les modèles réglables sont un peu plus fragiles car avec l’exposition au sel et avec la présence de sable, le pas de vis ainsi que la vis elle-même peuvent se corroder. Ils doivent donc être systématiquement rincés à l’eau douce.

 

Les piques sont utilisés aussi bien en loisir qu’en compétition

 

L’anneau situé en haut du pique peut être ouvert ou fermé. Une cornière ouverte s’avère plus pratique à l’usage car elle permet de placer ou de retirer la canne très rapidement. Un avantage certain pour un ferrage rapide, en compétition, etc. L’anneau fermé sera privilégié pour les pêches les plus fortes visant de beaux poissons afin de mieux assurer la tenue de la canne lors d’un départ violent ou en présence de forts courants charriant des algues dérivantes.

 

Notez qu’il existe des accessoires ingénieux pouvant se rajouter sur les piques. Ainsi, il est possible d’y installer une tablette orientable très pratique pour disposer vos boites de vers ou vos menus accessoires (aiguilles, petites boites, etc.) Ceux-ci sont alors à hauteur d’homme pour un eschage facilité.

Tablette orientable pour pique de surf Seanox

 

Bar pris par Walter Sarret durant un coup de mer

Avis Walter Sarret :

J’apprécie particulièrement les piques lorsque je pêche le bar en surfcasting par gros temps. En effet, lors de ces coups de mer, un pique solidement planté résiste mieux à la pression exercée sur la canne par les courants ou encore aux vents violents. Ces supports peuvent également être bien espacés afin de couvrir un maximum de terrain. C’est un réel avantage pour les pêches de compétition car sur un secteur donné (environ 40 m), il est possible d’exploiter toute la zone en écartant au maximum les cannes.

 

Belle daurade prise en surfcasting

 

  Avantages et inconvénients des piques :

Avantages
  • Très grande stabilité une fois bien planté dans le sable (vent, courants puissants, départ violent, etc.)
  • Surélève la canne pour que le fil passe au dessus des vagues (surfcasting)
  • Relativement léger par rapport à un trépied
Inconvénients
  • Nécessite un sol meuble pour le planter (ex : sable)
  • Les longs piques sont encombrants à transporter
  • Peu adapté aux pêches à la calée

 

Trépieds

 

Un trépied est parfait pour la pêche à la calée sur une digue rocheuse

 

Le terme même de pêche à la calée sous-entend le fait de placer sa canne entre deux rochers en attente de la touche. Pourtant, à l’usage, il est parfois bien difficile de trouver une configuration de terrain le permettant. De même, une telle pratique abime vite votre canne avec les rayures causées par les roches. Pire encore, cet équilibre instable fait qu’elle peut dangereusement chuter lors de la touche ou en présence d’un coup de vent. Il est bien sur possible de positionner un pique entre les rochers mais, en pratique, la canne n’est pas toujours positionnée comme souhaitée et l’équilibre reste précaire. De même, les secteurs pour la pêche à la calée ne permettent pas toujours de disposer un pique (ex : digue, sol de terre dure, béton d’un quai, etc.). La meilleure solution est alors d’utiliser un trépied disposant de pieds réglables en hauteur qui est spécifiquement conçu pour cette utilisation.

Il en existe différents modèles qui offrent chacun des caractéristiques bien spécifiques.

 

Les petits trépieds sans godets

 

Un petit trépied doit être lesté pour plus de stabilité

 

Les trépieds les plus petits et légers peuvent suffire pour des pêches de quelques heures. De très faibles encombrements, ils ne prennent que peu de place dans un coffre de voiture. Ils sont assez pratiques et s’installent rapidement mais nécessiteront d’excellentes conditions météo. En effet, leur légèreté peut également être un défaut car ils manquent de stabilité en présence de vent. Il est donc nécessaire de placer un lest suffisamment lourd sur le crochet central prévu à cet effet pour qu’il reste en place. Il pourra s’agir d’un seau rempli d’eau, d’un sac à dos avec votre matériel pêche, etc. Mais même lesté, ces derniers ne conviendront qu’à des pêches d’appoint.

 

Trépied alu pliant 5 cannes

 

Les modèles les plus légers et économiques possèdent généralement deux bras dépliables horizontalement qui disposent d’encoches où viennent se placer les cannes. A l’emploi, ce support reste relativement instable pour vos cannes qui peuvent chuter en présence de rafales de vent.

 

Belle daurade royale prise en côte rocheuse

 

  Avantages et inconvénients des petits trépieds :

Avantages
  • Léger et facilement transportable pour des cessions courtes.
  • Prend peu de place dans le coffre d’une voiture.
  • Mise en place très rapide.
Inconvénients
  • Peu stable face au vent, aux départs violents. N’est absolument pas conçu pour pêcher par mer formée (vagues, courants, etc.).
  • Réservé aux pêches de proximité cannes basses et donc à certains types de montages (ex : montages de fuite coulissants).
  • Les bras horizontaux à encoches accueillant les cannes sont peu sécurisants. Possibilité de chute de la canne sur un coup de vent ou lors d’un départ trop violent.
  • Absence de godets accueillant le talon des cannes qui reposent donc à terre. Usure et dégradation du talon de vos cannes à l’usage.

 

Les grands trépieds à godets

 

Un grand trépied permet de pêcher en surfcasting d’un plateau rocheux

 

Il existe également des trépieds de plus grande taille disposant de godets accueillant le talon des cannes. Ces modèles sont généralement plus lourds. Ils disposent également de pieds réglables plus longs et leur écartement est ainsi plus large. Ils sont donc bien plus stables que les petits modèles. Très fonctionnels, ils permettent de disposer les cannes d’une position presque verticale à une position presque horizontale.

 

Un bon trépied permet de pêcher à la calée d’une digue en terre

 

Ils offrent ainsi une grande polyvalence et peuvent être aussi bien utilisé pour les pêches cannes hautes avec lecture de la touche au scion (ex : surfcasting) que pour les pêches à la calée cannes basses avec un avertisseur de touches (écureuil mobile, bras articulé, etc.). En effet, afin d’éviter que le poisson ne sente trop de résistance avec des montages coulissants, les cannes seront disposées le plus bas possible dans l’axe de fuite.

 

 

Ces trépieds hauts peuvent accueillir de 2 à 3 cannes. Leurs godets sont assez profonds et offrent une tenue sécurisante des cannes. Ces derniers étant situés sur une barre réglable en hauteur, il est possible de placer le talon des cannes en position haute.

 

 

Les godets soutenant les cannes protègent leur talon

Trépieds surf Seanox

 

Sachant que ces modèles permettent d’accueillir les cannes en position presque verticale et que leur taille peut atteindre 2 m de haut, ils pourront ainsi être utilisés en surfcasting. En ayant un plus grand débattement au niveau des pieds télescopiques, ils permettent également de mieux s’adapter à tous types de secteurs, y compris les plus accidentés (ex : digues constituées de rochers, cote rocheuse, etc.). Un crochet situé au centre du trépied permettra l’ajout d’un poids (ex : seau rempli d’eau) pour une plus grande stabilité.

 

Les têtes servant de supports offrent également une bien meilleure tenue des cannes sur les cotés que les petits trépieds à barre horizontale crénelée. En U ou en forme de V, ils maintiennent les blanks latéralement et évite les chutes accidentelles liées au vent. Ils possèdent aussi une large fente permettant le passage du fil, ce qui évite de l’abimer et élimine les frottements lors de l’utilisation de montages coulissants.

 

 

Extrêmement modulables, ces trépieds offrent également l’avantage de pouvoir recevoir de nombreux accessoires très pratiques. Ainsi, certains modèles peuvent être équipés de détecteurs de touches très sensibles.

 

 

Il peut s’agir de bras mobiles dotés de contrepoids coulissants pour un réglage au gramme prés de la tension du fil qui sont nommés swingers. Certains modèles sont même lumineux pour une utilisation de nuit (ex : surfcasting). Ces indicateurs offrent l’avantage de détecter les touches à revenir sur les montages coulissants, - ce qui est plus fréquent qu’on ne croit !

 

 

Ils peuvent même être associés à des détecteurs de touches sonores et lumineux tels que ceux utilisés pour la pêche de la carpe. Certains trépieds comme celui-ci peuvent même recevoir une petite lampe très pratique lors de cessions nocturnes.

 

 

D’autres peuvent accueillir entre leur pied des tablettes rigides ou en tissu qui permettent d’entreposer à l’abri du sable de petits accessoires de pêche (aiguilles, fil élastiques, boites d’émerillons, etc.) ou des boites d’appâts. En étant à hauteur d’homme, ils sont facilement accessibles et offrent un véritable gain de temps en évitant de se baisser et de chercher dans une boite de pêche. Sachez qu’en rajoutant du poids, ils contribuent également à la stabilité du trépied face au vent. Le crochet au centre du trépied pourra également accueillir une serviette très pratique pour s’essuyer les mains après avoir enfilé des vers à l’aiguille sur l’hameçon. Il est enfin possible de rajouter un seau plein d’eau pour encore plus de stabilité comme sur cette photo.

 

Un bon trépied est très utile pour bien caler vos cannes sur des rochers

 

  Avantages et inconvénients des grand trépieds :

Avantages
  • Grande polyvalence pour la plupart des techniques de pêche car possibilité de disposer les cannes aussi bien en position basse que haute (pêche à la calée, surfcasting, etc.).
  • Adaptable à tous terrains (roches, béton, galets, terre dure, sable, etc.).
  • Scions au même niveau pour une lecture facilitée des touches.
  • Bonne tenue des cannes.
  • Bonne stabilité.
  • Possibilité de bouger toutes les cannes d’un coup en cas de marée.
Inconvénients
  • Bien que stables, on leur préférera les piques lors de pêche par très fortes conditions (vents, fortes vagues, courants puissants, etc.).
  • Bien que télescopiques, ils sont assez encombrants. Ils sont également assez lourds et gagneront à être transportés dans un sac spécifique pour de longs trajets à pieds.
  • Plus onéreux que des piques.

 

 

Avis Walter Sarret :

Les trépieds sont très pratiques pour pêcher des digues ou des quais comme on le fait fréquemment en pêche à la calée car leur pieds réglables s’adaptent à toutes les configurations de terrain. S’il existe des petits trépieds de faible encombrement avec des bras horizontaux, je leur préfère les modèles les plus grands. En effet, ils sont bien plus lourds et plus stables. Ils ne bougent pas avec le vent ou ne se renversent pas dés la première touche venue. Ils sont certes plus lourds et plus encombrants mais le confort en pêche est vraiment supérieur. Un des avantages non négligeables de ces supports est de permettre d’avoir le scion de toutes vos cannes au même niveau, ce qui permet de détecter la moindre touche d’un simple coup d’œil contrairement aux piques qui sont plus dispersés et qui nécessitent une attention constante.

 

Un choix réfléchi

 

 

Comme vous l’avez compris, le choix de votre support pour les pêches du bord à l’appât dépend aussi bien de votre technique de prédilection que de l’environnement dans lequel vous pratiquez. Un pêcheur pratiquant uniquement les pêches à la calée dans des environnements rocheux privilégiera un bon trépied. Un pêcheur en surfcasting allant majoritairement sur des plages de sable pourra n’utiliser que des piques.

 

Certains compétiteurs en surfcasting apprécient particulièrement les trépieds

 

Notez néanmoins que même pour le surfcasting, certains utilisent presque exclusivement un trépied. C’est ainsi le cas de pêcheurs de loisirs ou même de compétitions qui apprécient le fait que tous les scions soient au même niveau pour une lecture rapide et facilitée des touches. Les pêcheurs des Alpes Maritimes l’aiment particulièrement car beaucoup de leurs plages sont constituées de graviers ou de galets. D’autres passionnés pratiquant en Atlantique préfèrent également l’utiliser plutôt que des piques car il permet de reculer ou d’avancer toutes les cannes d’un coup lorsque la marée monte ou descend. Notez néanmoins que même si un bon trépied est polyvalent, il n’est pas conçu pour les pêches par gros temps, avec de fortes vagues ou des courants puissants charriant beaucoup d’algues. Nous vous recommandons enfin de privilégier les trépieds à godets de qualité qui résistent mieux au sel marin. Un surcoût qui est rapidement remboursé sur la durée tant les bons modèles sont robustes.

Pour les pêcheurs les plus passionnés pratiquant la plupart des techniques de pêches à l’appât ou encore les compétiteurs, la majorité d’entre eux possède aussi bien un trépied que des piques afin de pouvoir s’adapter à toutes les configurations de terrain. C’est ainsi le cas des membres de notre team Normandie Appâts qui, vous vous en doutez, sont particulièrement passionnés par toutes les pêches à l’appât !