Mulets en surfcasting avec Emmanuel Laubu

Publié le vendredi 8 juin 2018 par Emmanuel Laubu
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Emmanuel et un mulet pris en plage

 

Nombreux sont les pêcheurs en surfcasting à ne pêcher que des poissons emblématiques tels que la daurade royale ou le bar. Il existe pourtant une espèce qui mérite toute notre attention : le mulet. Il existe de nombreuses espèces de muges et ces derniers sont très abondants sur toutes les côtes françaises. Pouvant atteindre plusieurs kilos, ce sont des poissons particulièrement combattifs qui procurent de très belles sensations pendant le combat sur ligne fine. Il est ainsi possible de le rechercher spécifiquement en surfcasting en utilisant des montages particuliers.

 

Le montage mulets en surfcasting

 

Montage mulets en surfcasting d’Emmanuel Laubu

 

Le muge est une espèce particulièrement méfiante qui peut être difficile à tromper et qui doit être pêchée très finement. Il ne faut pas hésiter à employer des empiles très fines en fluorocarbone car un trop fort diamètre occasionnerait des refus systématiques. Ainsi, mon montage est constitué de 3 empiles de 18 à 20/100 en fluorocarbone d’une taille comprise entre 50 et 80 cm. Le mulet étant particulièrement méfiant, il est en effet nécessaire de pêcher très fin. De tels diamètres optimisent également la présentation de votre appât dans les courants. Ces empiles sont volontairement courtes car elles sont destinées à être utilisées dans les vagues. Nous en profitons pour vous recommander de suffisamment les espacer afin d’éviter les emmêlements.

 

Perles flottantes autobloquantes Flashmer

 

Je dispose des perles flottantes autobloquantes sur ces empiles afin de faire décoller les appâts du fond. Je privilégie des modèles pas trop gros afin que le ver soit juste surélevé du substrat, rendant ainsi la présentation plus naturelle. Ces perles servent aussi de teasers afin d’attirer visuellement les mulets sur de grandes distances. Celles-ci pourront être de forme ronde, ovale ou cylindrique. Le choix des couleurs dépendra autant de la météo, de la couleur de l’eau que de la période de pêche. Afin de vous adapter à ces conditions, une excellente solution est de commencer votre cession avec des couleurs différentes sur chaque empile afin de voir laquelle est la plus attractive. Dès les premières prises, il sera alors facile de constater quel coloris fonctionne plus que les autres et il suffira de changer les perles avec la couleur gagnante.

 

Conseil d’Emmanuel Laubu

 

Des perles molles éviteront que le mulet rejette trop rapidement l’appât

 

Je vous conseille de privilégier les perles en mousse molle ou en polystyrène pour pêcher le mulet. En effet, lorsqu’il engame profondément l’appât, le mulet a tendance à recracher instinctivement lorsqu’il sent des perles dures. Avec une matière plus souple, ce poisson mord plus franchement et vous optimisez ainsi vos chances de le capturer.

 

Un hameçon fin de fer doté d’un excellent piquant sera recommandé

 

Le mulet mordant souvent du bout des lèvres, l’utilisation d’hameçons fins de fer ultra piquant sera préconisée. Une hampe assez longue permettra une meilleure présentation des vers et donneront un point d’appui pour un auto-ferrage du poisson. L’hameçon doit être fin mais suffisamment robuste car le muge dispose d’une défense très énergique. Cette espèce possédant une gueule relativement étroite, une taille 8 ou 10 sera conseillée.

 

Mini rollings

Micro perles transparentes

 

Par souci de discrétion, il sera conseillé d’utiliser des accessoires de très petite taille pour le raccord des empiles sur le bas de ligne. Ainsi, de mini perles dures et un micro rolling participeront à la discrétion de votre montage. De simples nœuds de blocage suffiront pour maintenir les perles et l’émerillon et assurer une parfaite rotation multidirectionnelle.

 

Tube souple en silicone transparent Flashmer

 

Avec de la gaine silicone transparente, je recouvre la boucle permettant un raccord rapide avec l’arraché afin d’éviter que le nœud ne se charge d’algues dérivantes. En effet, les mulets étant recherchés dans les vagues, les courants brassent les sédiments et peuvent charger inutilement votre montage si celui-ci présente la moindre aspérité. Une fois la canne trop chargé d’algues, la lecture des touches est effectivement impossible.

 

Plomb d’Arlesey plastifié Lemer

 

Les distances de lancer n’étant pas la priorité, un simple plomb d’Arlesey de 40 à 80 g sera utilisé. Sa base large offre l’avantage de moins s’enfoncer dans les substrats mous de type sablo-vaseux souvent rencontrés sur les postes à mulets.

 

Le matériel

 

Pour la pêche du mulet, des cannes possédant un scion sensible de type buscle seront privilégiées

 

Le mulet est un poisson très puissant qui offre des combats impressionnants. Néanmoins, ses touches sont le plus souvent très discrètes. Il sera donc conseillé de se doter d’une canne robuste mais dont le scion est ultra sensible. Ainsi, une canne à buscles interchangeables d’une puissance de 80 / 130 g est un excellent compromis pour la pêche spécifique de cette espèce. Un bon moulinet surfcasting doté d’un frein très progressif sera garni d’un corps de ligne en 20 à 25/100.

 

Le mulet possède une redoutable défense !

 

Il sera déconseillé de descendre en diamètre car ce poisson possède une excellente défense. De même, avec trois empiles, les doublés ou les triplés ne sont pas rares. Enfin, les mulets étant à proximité des côtes, il ne sera pas nécessaire de rechercher de grandes distances de lancer. En tête de ligne, un simple arraché confectionné dans un nylon de 35 à 40/100 vous permettra d’appuyer vos lancers tout en restant assez discret.

 

Stratégie de pêche

 

On peut voir les mulets surfer dans les vagues !

 

Comme pour beaucoup de techniques, l’étude du poste est importante pour la pêche du mulet en surfcasting. Ainsi, il sera fréquent de constater la présence de mulets en regardant dans les vagues. Ils y évoluent en groupes compacts afin de se nourrir des particules en suspension dans les rouleaux.

 

Les mulets se trouvent souvent derrière les premières vagues

 

Les distances de lancer dépendront de la configuration du poste. De façon générale, il ne sera pas nécessaire de lancer très loin car cette espèce se trouve généralement derrière les premières vagues. Ainsi, sur les plages offrant une forte déclivité, les muges se tiennent le plus souvent à quelques mètres du bord à peine. Sur les rives offrant des pentes plus douces, il conviendra de rechercher le tombant où naissent les premiers rouleaux. Il existe néanmoins des plages à très faible déclivité où ce tombant est inexistant. C’est par exemple le cas de l’étang de Berre qui est un haut lieu de la pêche du mulet. Ainsi, sur des postes présentant ce type de physionomie, il sera nécessaire d’effectuer des lancers à longues distances pour espérer toucher cette espèce.

 

Le mulet est un poisson qui mort du bout des lèvres

 

Le muge est une espèce particulièrement méfiante. Généralement, le mulet ne se saisit que rarement de l’appât de façon franche et directe. Il mord le plus souvent du bout des lèvres, ce qui explique d’ailleurs les nombreux décrochages enregistrés quand on pêche cette espèce. Ce n’est que lorsque le banc de mulet est important qu’il est plus mordeur. En effet, la concurrence alimentaire y est telle que chacun des individus se jette sur votre ver de peur qu’un de ces congénères ne s’en empare avant lui. Dans ces circonstances, les muges engament alors bien plus profondément et les décrochés sont alors bien moins nombreux. Néanmoins, ce type de frénésie alimentaire reste rare et les mulets sont la plupart du temps extrêmement méfiants. Vous constaterez d’ailleurs que plus les eaux sont claires, plus les muges s’avèrent craintifs et chipoteurs.

 

Il n’est pas rare de faire des doublés de mulet sur le même montage

 

Il faut d’ailleurs savoir que cette pêche réclame beaucoup de rapidité car dès qu’un poisson est pris sur une zone, il faut relancer le plus rapidement possible dans le même secteur. Cette espèce grégaire vivant en bancs, il ne sera alors pas rare de multiplier les prises. Le combat du mulet est particulièrement intéressant car il se défend jusqu’au bout. Ses coups de têtes sont très violents et il n’hésite pas à faire des travers parallèles à la plage pour tenter de se libérer de l’hameçon. Il peut même arriver qu’un muge saute hors de l’eau comme le fait un tarpon ! Certaines cessions peuvent être très productives avec de nombreux doublés – voire des triplés. N’hésitez donc pas à relâcher, cette espèce étant souvent prise au bord des lèvres et supportant bien la relâche.

 

Conseil d’Emmanuel Laubu

 

Emmanuel Laubu avec un beau mulet dorin

 

Le mulet le plus recherché sera le mulet dorin. C’est en effet un poisson très savoureux que les connaisseurs apprécient beaucoup. Il est facilement reconnaissable par la täche jaune or située sur son ouïe. Pour en avoir goûté dans un couscous marocain, je peux vous affirmer que ce poisson est excellent !

 

L’appât de prédilection pour le mulet : la demi-dure !

 

http://www.normandie-appats.com/appats/dd-demi-dure

 

 

La demi-dure est certainement le meilleur ver pour la pêche du mulet en Surfcasting !

 

Si tous les vers peuvent être attractifs sur cette espèce, il en est un qui se distingue nettement des autres pour la recherche spécifique du mulet : la demi-dure ! Peut-être que les sucs contenus dans ce ver sont particulièrement apprécié par les muges ? A moins que ce petit ver mou convient mieux à leur gueule et à leur habitude alimentaire ? Quoi qu’il en soit, cet appât est utilisé en priorité pour la recherche du mulet en surfcasting dans toutes les compétitions. C’est dire son efficacité !

 

Enfiler 2 à 3 demi-dures à l’aiguille sera conseillé

 

Nous vous recommandons d’escher la demi-dure avec une aiguille à ver pour une meilleure tenue dans les vagues et les courants. Cet eschage permettra également d’optimiser l’auto ferrage du muge qui a tendance à mordre du bout des lèvres. Ces vers étant de petite taille, il sera conseillé d’en placer deux ou trois sur chaque hameçon.

 

Mulet dorin pris en plage