L’été : pêchez de nuit !

Publié le vendredi 10 août 2018 par Charles Stéphane
  • Technique de pêche

 

En été, la nuit est un excellent moment pour pratiquer le surfcasting

 

Les avantages de la nuit pour le surfcasting

 

En plein cœur d’été, la cohabitation entre les touristes et les pêcheurs en surfcasting peut être difficile. Toutes les plages sont prises d’assaut par les vacanciers et il est presque impossible de pêcher. Baigneurs, surfeurs, kitesurfers et véliplanchistes sont alors bien trop présents pour espérer pouvoir tendre une ligne. De même, toute cette activité humaine perturbe la venue à la côte des poissons en pleine journée. Pratiquer le surfcasting dès le crépuscule et pêcher de nuit est alors une excellente solution.

A part quelques espèces telles que la vieille et la daurade grise, tous les poissons se nourrissent la nuit. L’été correspond même à une période très propice à la pêche nocturne en surfcasting car les nuits offrent des températures clémentes et c’est la saison où il est possible de toucher le plus grand nombre d’espèces différentes. Daurades royales, pageots, marbrés, bars, plats (ex : belles soles), sars, etc. : tous ces poissons rentrent alors en activité au crépuscule et reviennent à la côte pour s’alimenter. Certaines espèces comme le marbré sont d’ailleurs bien plus actives de nuit ! Mieux encore : ces mêmes baigneurs qui empêchaient la pêche de jour ont remué les fonds sableux et ont déterré annélides et autres particules nutritives qui vont attirer les poissons au plus près de la rive.

 

Walter installant son poste et préparant des montages d’avance lors du trophée Argolias 2018.

 

Ainsi, il ne faut pas hésiter à venir installer son poste de pêche tôt dans la soirée - alors même que les derniers touristes sont encore dans l’eau. Beaucoup de poissons attendent en effet leur départ pour profiter des nuages de particules fraîchement soulevés pour y glaner de la nourriture. N’hésitez donc pas à envoyer votre ligne dès que ces baigneurs sortent de la mer : il n’est alors pas rare de toucher du poisson très rapidement.

 

Il est impératif de bien organiser son poste avant le coucher du soleil. Ici, Walter dispose même d’un parapluie en cas d’averse.

 

L’avantage d’installer votre poste relativement tôt est également de pouvoir l’organiser au mieux avant la tombée de la nuit. Profiter de la lumière du jour vous permettra de monter vos lignes sereinement et de disposer chaque élément indispensable à sa place. Ainsi, il est possible de préparer des montages de rechange faits à l’avance, de monter la tablette qui accueillera vos appâts et vos aiguilles à vers ou encore de disposer de plombs de différents grammages pour vous adapter aux différentes conditions, etc. En évitant de perdre du temps à rechercher chaque accessoire par une bonne organisation de votre poste, vous gagnerez ainsi en confort mais également en efficacité.

Un autre avantage indéniable des pêches nocturnes en surfcasting est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une mer formée pour toucher des espèces telles que le bar franc (ou loup) ou encore le bar moucheté. Ainsi, ces espèces prédatrices appréciant normalement l’écume pour chasser de jour sont actives à proximité des côtes même par mer calme lorsqu’il fait nuit.

 

Une pêche fine

 

Le crépuscule est un magnifique moment à vivre au bord de l’eau

 

L’avantage des pêches de nuit est qu’elles ne nécessitent pas spécialement de lancers à très longues distances – à part dans le cas spécifique du marbré ou sur des plages très plates. À la faveur de l’obscurité, la plupart des poissons se rapprochent ainsi au plus près des côtes afin de fouiller dans le sable fraîchement remué par les baigneurs. Il est alors possible d’utiliser des ensembles moins puissants et donc plus sensibles. C’est un réel avantage pour détecter les touches parfois très fines telles que celles occasionnées par les plats. Ce type d’ensemble est également plus léger et permettra de garder la canne en main souvent pour repérer le moindre toc dans le scion et ferrer au moment opportun. La seule exception sera néanmoins pour le marbré qui nécessite bien souvent des lancers longues distances car il est particulièrement méfiant et se rapproche moins de la rive. Néanmoins, l’utilisation d’un ensemble light correspondra parfaitement à la recherche de ce timide sparidé spécialiste des touches discrètes.

 

Les sparidés de nuit

 

Beau pageot pris par Walter en pleine compétition

 

En Méditerranée, avec l’absence de marées et de forts courants, les sparidés tels que le marbré, la daurade royale, le sar, le pageot, etc. seront recherchés avec des traînards assez longs pouvant atteindre jusqu’à plus de 2 m. Les montages et les appâts utilisés varieront selon que vous recherchiez spécifiquement les marbrés (et autres sparidés de taille moyenne) en pêche ultra fine ou que vous souhaitiez pêcher de beaux sparidés (gros sars, daurades royales ou marbrés de belle taille).

 

Les marbrés

 

Le marbré est un sparidé qui se recherche surtout de nuit

 

Le marbré est le symbole même des pêches de nuit car il s’alimente surtout à la faveur de l’obscurité. Cette espèce sera généralement recherchée à de grandes distances avec des montages très épurés et aérodynamiques. Emmanuel Laubu utilise ainsi un montage spécifique qui a fait ses preuves.

 

Montage marbrés d’Emmanuel Laubu

 

Ainsi, les éléments utilisés tels que le micro rolling, les mini perles ou encore les petits bouts de gaine sont autant d’éléments dont la taille réduite offriront moins de résistance à l’air et permettront de gagner de précieux mètres. Le traînard sera très long et surtout très fin (fluorocarbone 20/100). L’hameçon sera un fin de fer en taille 8 qui correspondra parfaitement à la gueule étroite du marbré.

 

Cet avertisseur de touche Stonfo peut accueillir un bâtonnet lumineux pour les pêches de nuit

 

Les touches des marbrés étant très fines, il sera recommandé d’utiliser une canne au scion très sensible ou un détecteur de touche nommé écureuil. Ce dernier est en fait un lest disposé sur le fil entre deux anneaux qui est d’une grande sensibilité. Il offre également l’avantage de vous indiquer lorsque le poisson déplace le montage vers vous – ce qui n’aurait pu être visible sur le scion. Cette « touche à revenir » peut ainsi être visualisée lorsque cet avertisseur de touche redescend. Pour une utilisation de nuit, il sera recommandé de vous doter d’un écureuil ayant une cavité pouvant recevoir un bâtonnet lumineux.

 

Avis d’Emmanuel Laubu

 

J’apprécie beaucoup ce montage pour la recherche spécifique du marbré car il est auto-ferrant. Quand le poisson prend l’appât et se déplace, il se ferre en effet tout seul. Il permet également d’atteindre de très grandes distances de lancers, ce qui est important pour espérer toucher cette espèce.

 

Emmanuel Laubu et deux beaux marbrés pris de nuit

 

J’ai l’habitude de rajouter à ce montage des éléments phosphorescents dont les lueurs attirent les marbrés. Par eaux claires, il sera recommandé de ne placer que quelques perles et un plomb peu chargés en lumière car une trop forte luminosité peut effrayer le poisson. Au contraire, par eaux mâchées, il sera possible de rajouter plus d’éléments phosphorescents et de les exposer un peu plus à une source lumineuse.

 

Perles phosphorescentes Flashmer

 

De nuit, des perles et des plombs phosphorescents attirent les poissons sur de grandes distances

 

Le ver de sable est assurément un des meilleurs appâts pour le marbré !

 

Le meilleur appât pour le marbré est sans conteste le ver de sable nommé également ver miracle ou cordelle. C’est une véritable friandise sur cette espèce ! Il est d’ailleurs bien adapté à des lancers longues distances car sa faible section le rend très aérodynamique. Il sera toutefois recommandé de l’escher sur l’hameçon avec une aiguille très fine afin de ne pas l’endommager.

 

Le ver de sable doit être enfilé avec une aiguille très fine

 

Bars francs ou loups

 

Ce bar a été pris avec un montage Pulley Rig par Walter Sarret lors d’une compétition

 

La nuit, le bar a plus tendance à s’alimenter à proximité du fond – voire directement sur le substrat. Contrairement à sa pêche de jour où une mer agitée sera conseillée, il est possible de prendre ce prédateur de nuit même par temps calme. En effet, grâce à son excellente vision nocturne et son sens de l’odorat très développé, il recherche sa nourriture à la faveur de l’obscurité. Il se rapproche alors très près des côtes et peut évoluer à quelques mètres à peine du bord.

 

Montage Pulley Rig de Walter Sarret

 

Pour pêcher le bar de nuit, Walter Sarret privilégie le montage Pulley Rig. Il offre en effet de multiples avantages pour la recherche spécifique de ce poisson. Le bas de ligne long apporte une grande mobilité à l’appât et rend le montage très discret. Ce système étant coulissant, le bar ne sent pas de résistance lorsqu’il engame, ce qui est un avantage face à des poissons méfiants. Auto-ferrant, ce montage limite également les ratés à la touche car avec l’inertie du plomb et le circle hook, le poisson se ferre lui-même lorsqu’il part avec l’appât.

 

Mutu light Owner

 

Le Mutu Light Owner est léger et il est donc facilement aspiré par le bar. Il est néanmoins très résistant et possède un piquant redoutable. Ce circle hook offrant un auto-ferrage parfait est le préféré de Walter Sarret qui l’utilise aussi bien pour le bar que pour la daurade royale.

 

Deux cannes à l’eau et…deux bars pour Walter !

 

Avis de Walter Sarret

 

J’adore le montage Pulley rig pour rechercher le bar de nuit. Il est ultra polyvalent car selon la position de la canne et la tension de la ligne, il est possible de présenter l’appât en position haute ou en position basse. De nuit, par mer calme, je laisse la canne basse et le fil détendu afin que l’appât reste sur le fond comme avec un traînard. Par mer un peu plus agitée, je place ma canne en position haute et je tends le fil. L’appât est alors présenté en pleine eau au-dessus du fond comme dans le cas d’une empile haute.

 

Ver de chalut

 

Mon appât préféré pour le bar de nuit avec ce montage est le ver de chalut. Il est d’une redoutable efficacité car il est extrêmement iodé et il attire les poissons de très loin. De couleur violacée, cette substance qu’il contient s’avère en effet ultra puissante et se propage sur de très grandes distances.

 

Beaux sparidés de nuit

 

Beau sar !

 

Dire qu’on peut cibler spécifiquement les plus beaux sparidés serait présomptueux mais il est quand même possible d’augmenter ses chances de toucher des poissons de bonne taille. Les grosses daurades royales, les beaux sars ou même les jolis marbrés seront ainsi recherchés avec un montage spécifique tel que celui utilisé par Emmanuel Laubu :

 

Montage belles daurades royales d’Emmanuel Laubu

 

Quand les eaux sont calmes, le traînard utilisé pourra être réalisé avec du fluorocarbone en 22 à 26/100. Ces diamètres offrent un bon compromis entre discrétion et résistance pour affronter une belle pièce. Avec des eaux chargées et brassées, il pourra être nécessaire de monter jusqu’à du 28 - voire du 30/100. Dans tous les cas, le traînard restera assez long (entre 1,5 et 2,5 m) afin que la présentation de l’appât soit optimale pour les méfiants sparidés. Ainsi, Emmanuel préfère jouer sur le diamètre pour s’adapter aux conditions et à l’environnement plutôt que de jouer sur la longueur.

 

Ce type de gros sar est un farouche combattant !

 

Généralement, les beaux sparidés ne se mélangent pas avec les poissons plus petits. Ainsi, si vous avez de multiples touches avortées ou des petites prises sur un secteur, il sera conseillé de relancer dans une autre zone. En effet, les bancs de poissons de taille modeste sont souvent très localisés. Beaucoup plus méfiants grâce à leur expérience, les beaux sparidés se trouvent généralement à de plus grandes distances qu’il sera possible d’atteindre avec de bons ensembles lights.

 

Avis d’Emmanuel Laubu

 

Très belles daurades royales prises de nuit par Emmanuel Laubu !

 

Afin de sélectionner les gros sparidés, je choisis un gros ver de chalut bien épais qui permet de proposer une belle bouchée. J’utilise généralement un morceau de 5 à 8 cm sur un hameçon n° 4 ou 2. Cet appât sélectionne vraiment les beaux poissons et il est particulièrement efficace ! Il est à noter qu’il faut se laver les mains très rapidement après avoir esché son hameçon car ce jus teinte l’épiderme des mains !

 

Panachage couteau et ver de chalut

 

J’utilise également des panachages d’appâts afin de proposer de grosses portions bien sapides et suffisamment résistantes pour attendre l’arrivée des beaux poissons pendant que le menu fretin les picore. Ainsi je n’hésite pas à marier un couteau avec un morceau de chalut ou encore deux types de vers (ex : bibi et ver de chalut).

 

Bibi Normandie Appâts

 

Toujours pour résister suffisamment longtemps aux attaques des nombreux petits poissons indésirables, j’apprécie également le bibi. Avec sa peau épaisse, il résiste en effet beaucoup mieux à la dentition des poissonnets et permet donc de sélectionner les beaux sparidés.

 

Beau sar pris au bibi

 

Bars mouchetés en Atlantique

 

Ces deux bars mouchetés ont été pris en juin 2018 par Laureen lors d’une cession de nuit

 

En Atlantique, il sera nécessaire de tenir compte des marées. De nuit, les montantes seront à privilégier car elles s’avèrent plus productives. La nature même des spots que vous pêcherez sera également importante. Ainsi, en présence de plages plates, il sera possible de pêcher avec des coefficients moyens (dès 60). Sur les plages ayant une bonne déclivité et présentant une certaine profondeur, une amplitude à partir de 80 à 90 sera conseillée.

 

Avis de Laureen Dudit

 

Montage bars mouchetés de Laureen Dudit

 

Sur les plages vendéennes où je pêche, j’ai l’habitude de pêcher le bar moucheté en surfcasting à environ 60 / 70 m de la plage en pleine journée. J’utilise surtout un montage avec trois empiles hautes car j’ai remarqué que ces prédateurs sont alors actifs proches de la surface. Dès le crépuscule et durant la nuit, ma stratégie change. Les bars se rapprochant des côtes pour s’alimenter, je lance plus près (environ 30 à 40 m). De même, je change l’empile du bas pour un traînard sans perle flottante car les poissons évoluent plus bas dans la couche d’eau et il est fréquent d’avoir plus de touches sur un appât présenté sur le fond. Celui-ci sera généralement une arénicole (ver noir) ou un rag.

 

La nuit est propice à la pêche du bar moucheté

 

Sur les plages plates, nous recherchons les zones plus calmes indiquant de plus grandes profondeurs. Ces « trous » sont particulièrement intéressants pour rechercher les bars mouchetés. Nous avons également des plages pentues possédant une brusque déclivité après les 3 ou 4 premiers rouleaux. Je lance alors mon montage dans le creux du seuil, juste après les vagues. Les prédateurs apprécient cette zone pour chasser et glaner de la nourriture. J’ai tendance à rallonger mes empiles quand il y a du courant afin de rendre l’appât plus mobile et donc plus attractif.

 

Rags Normandie Appâts

 

Vers noirs Normandie Appâts

 

Demi-dures Normandie Appâts

 

Je recherche souvent le bar moucheté avec des vers noirs (arénicoles), des demi-dures, des rags ou encore des vers tubes. Pour l’empile du haut, j’utilise surtout des demi-dures. Sur l’empile du milieu et du bas, je place de l’arénicole, du rag ou du ver tube.

 

Un trépied est pratique pour les pêches de nuit

 

Un trépied est particulièrement pratique pour les pêches de nuit car les scions sont plus bas et leur alignement fait qu’il est plus facile de les visualiser ensemble d’un simple coup d’œil. Ceux qui se sont retrouvés avec un torticolis pour avoir regardé durant des heures la tête penchée en arrière savent de quoi nous parlons ! L’avantage est également de pouvoir reculer les deux cannes simultanément lorsque la mer monte après avoir desserré le frein.

 

Soyez prudents !

De nuit, vous avez moins de repères et les marées peuvent alors vous mettre en danger. C’est d’autant plus vrai lors de forts coefficients sur des plages relativement plates – surtout si le vent amplifie une montée rapide des eaux. Avoir repéré les lieux de jour afin de voir les parties rapidement recouvertes par la montante et ainsi prévoir à l’avance le chemin à emprunter pour atteindre une zone non impactée par la marée sera un gage de sécurité. De même, n’attendez pas trop et anticipez bien à l’avance la montée des eaux. Il est inutile de prendre des risques et de risquer sa vie pour la pratique de son loisir favori !