Choix de l’appât : au bon endroit, au bon moment !

Publié le vendredi 2 août 2019 par Sabrina Lopu
  • Technique de pêche

 

Le choix de l’appât en fonction des fonds pêchés est particulièrement important

 

 

Choix de l’appât selon le poste pêché

 

En présence de nombreux petits poissons parasites (ex : girelles) lors de pêches en roches, un appât trop fragile ne résiste pas longtemps

 

Si tous les vers sont d’excellents appâts, tous ne se valent pas en fonction des postes. Ainsi, l’attractivité d’un appât peut jouer en votre défaveur dans certaines circonstances. Prenons l’exemple d’un ver de sable qui est d’une redoutable efficacité sur tous les sparidés – dont notamment sur les marbrés et les daurades royales. Si vous l’utilisez en cote rocheuse où se trouvent de nombreuses petites espèces indésirables (serrans, sparaillons, girelles, bogues, etc.), cet appât fragile sera immédiatement dévoré sans même que vous ayez pu ferrer le moindre poisson avec un hameçon destiné à de belles prises. Le problème est alors que l’appât n’a pas le temps d’attendre un beau poisson et qu’au bout de quelques instants à peine, vous pêchez le plus souvent « à blanc » avec un hameçon qui a été « nettoyé ». Un ver de sable est certes attractif mais il est bien trop fragile pour être utilisé à proximité ou directement sur les roches. Les chances de piquer un beau poisson sont alors extrêmement réduites.

 

Un joli marbré pris au ver de sable par Mathieu Courtin en plage

 

À l’inverse, un appât très attractif et très résistant tel que le crabe vert dur qui est particulièrement efficace à proximité de la roche sera le plus souvent boudé par les poissons s’il est utilisé sur une vaste étendue sablonneuse telle qu’une plage. Ce petit crustacé se trouvant en dehors de son biotope naturel semble alors éveiller la méfiance des sparidés qui ont tendance à le bouder dans cet environnement. Sur le sable, les petits poissons indésirables sont bien moins nombreux. Un appât tel qu’un ver de sable ou même encore une demi-dure seront donc des esches qui pourront attendre un beau poisson de passage tel qu’un rouget, un marbré ou encore une daurade royale. La structure très tendre de ces appâts ne sera pas un inconvénient et pourra même se transformer en avantage en présence de poissons tatillons et difficiles. Leur fragilité les rend ultra attractifs pour ces poissons car ces appâts constituent une véritable friandise facile à déguster. De quoi décider les poissons indécis qui n’auraient pas mordu sur une esche plus résistante ! Ici encore, l’attractivité d’un appât ne fait pas tout. Il doit correspondre au milieu dans lequel on pêche ainsi qu’au poisson ciblé.

 

 

Les appâts pour la roche

 

Pour les pêches à proximité de roches ciblant les beaux sparidés, le bibi reste une valeur sure !

 

Dans la roche, le choix de l’appât se fera tout d’abord en fonction du poisson recherché. Si vous souhaitez viser les belles prises en pleine journée, vos appâts devront être assez consistants ou suffisamment résistants pour résister aux multiples assauts des petits poissons.

 

Bibis Normandie Appâts

 

Un incontournable pour cibler les beaux sparidés à proximité de la roche reste le Bibi car il cumule volume et résistance. En effet, sa peau épaisse ne peut être attaquée par les petits poissons indésirables et seules les plus fortes mâchoires peuvent le mâcher. Un autre appât permettant d’attendre de beaux poissons reste le crabe vert dur entier ou en morceau. Nommé crabe enragé, sa carapace le protège très efficacement et seul un sparidé doté de puissantes molaires pourra le croquer. Un bar de belle taille n’en fera également qu’une bouchée grâce à sa large gueule. Les petits parasites ne pouvant attaquer ces appâts, vous pêchez alors efficacement en attendant le passage d’un beau poisson.

 

La girelle paon est un des plus beaux poissons à prendre dans la roche

 

Dans certaines circonstances, il pourra également être intéressant de cibler les poissons de roches mais en ciblant cette fois-ci les plus beaux spécimens. Il existe ainsi des compétitions de pêche à soutenir de la roche où les espèces visées sont justement les rockfishs. Dans cet environnement où de minuscules poissons de roche sont très présents, il sera donc conseillé de privilégier des appâts résistants et surtout volumineux qui permettront d’attendre et donc de sélectionner les plus beaux poissons.

 

Les livrées de ces labres sont magnifiques !

 

Ainsi, un compétiteur de renom comme Emmanuel Laubu privilégie le Mouron et la Dure pour la pêche des beaux poissons de roche. Il sera également possible d’utiliser du gros Rag. Ce dernier est très charnu et, en l’enfilant à l’aiguille de telle façon que la tête se retrouve au niveau de l’hameçon, il offre une bonne résistance. Ces vers sont plus robustes que d’autres types d’appâts et permettent de proposer des bouchées plus importantes qui ont tendance à sélectionner les plus beaux spécimens.

 

Montage roches 2 empiles + 1 traînard d’Emmanuel Laubu

 

Mourons Normandie Appâts

 

Dures vertes Normandie Appâts

 

Rags Normandie Appâts

 

 

Choisir ses appâts pour le sable

 

En plage, un ver de sable est un excellent appât pour le marbré !

 

Belle daurade royale prise en plage par Emmanuel Laubu

 

Alors que des appâts robustes seront privilégiés sur la roche, il sera possible d’utiliser des appâts fragiles mais néanmoins ultra attractifs sur le sable. En effet, les petits poissons parasites sont bien moins présents dans ce type de biotope. Un des meilleurs exemples est le ver de sable. Ce petit ver fin est d’une rare efficacité sur ce type de substrat et malgré sa taille réduite, il peut intéresser de très beaux sparidés tels que les marbrés ou de belles daurades royales. De même, un crabe mou dont les effluves ultra attractifs se propagent sur de grandes distances qui n’aurait résisté que quelques minutes aux attaques des petits gloutons sera ici particulièrement intéressant pour cibler un beau poisson comme une belle daurade royale ou encore un bar. Il en est de même pour le ver américain dont le sang attire de loin les beaux poissons.

 

Vers de sable Normandie Appâts

 

Vers Américains Normandie Appâts

 

Ce montage surfcasting est parfait pour les pêches en plage

 

 

Aborder les fonds mixtes et s’adapter aux horaires

 

Ce secteur présente en alternance des bancs de roches et des langues de sable

 

La nature des fonds peut être visible à la surface

 

Les spots présentant une alternance de roches et de fonds sableux sont nombreux. Avec une eau suffisamment claire, ils peuvent être repérés en regardant la surface de l’eau. Les zones plus sombres correspondent généralement à des structures rocheuses et à des herbiers. Ces zones sont particulièrement intéressantes à pêcher. Il peut s’agir d’une côte rocheuse donnant sur des bancs de sable, d’une digue rocheuse sur une plage, d’un îlot de roches dans un environnement sableux, etc. Ces fonds mixtes peuvent être délicats à aborder de jour et le choix des appâts sera conditionné par la densité des petits poissons parasites. Un banc de roches isolé sur du sable est comme un oasis dans un désert et il attire beaucoup de poissons – des plus petits aux plus gros. Dans ce type d’environnement, les appâts utilisés pour la roche seront conseillés en pleine journée. Ainsi, un crabe présenté sur le sable à proximité de roches n’éveillera pas la suspicion des sparidés méfiants. Si les parasites ne sont pas trop nombreux, il sera également possible d’utiliser un appât très attractif mais assez fragile tel qu’un ver de sable. Il sera par contre nécessaire de lancer à quelques mètres des roches. Encore ici, ce sera au pêcheur de s’adapter aux circonstances et aux conditions du terrain.

 

De nuit, les poissons indésirables moins présents permettent de pêcher avec une plus grande diversité d’appâts à proximité de la roche

 

Les horaires sont d’ailleurs très importants pour choisir ses appâts en fonction des fonds rencontrés. Ainsi, les poissons parasites mordent beaucoup moins la nuit dans les secteurs rocheux ou mixtes, ce qui rend l’utilisation de vers relativement fragiles très intéressante. En effet, de beaux sparidés (sars, daurades royales) ou encore du bar profitent de l’obscurité pour venir chercher leur nourriture dans ces milieux très riches. Y placer un bel Américain, un Rag, une Dure, etc. peut alors être très productif en termes de prises.

 

 

Pêcher intelligemment

 

Beau sar pris par Emmanuel Laubu !

 

Comme souvent en pêche, la réflexion et la faculté de s’adapter à son environnement sont essentielles. Une bonne connaissance des fonds marins que vous allez pêcher sera toujours un avantage indéniable. Il faudra également prendre en compte le contexte, les poissons présents sur postes selon les horaires, le biotope, les conditions météo, etc. Un pêcheur qui saura élaborer une stratégie en choisissant les bons appâts en fonction de tous ces paramètres aura toujours de meilleurs résultats en termes de prises qu’un autre ne s’en souciant pas. Pêcher intelligemment est une des clef de la réussite !