Astuces pour mieux pêcher la daurade royale

Publié le vendredi 1 juin 2018 par Walter Sarret
  • Technique de pêche

Appâts associés à cet article:

 

Prise début mars par Walter, cette daurade royale est sa première de l’année 2018 !

 

A quel moment pêcher la daurade royale ?

 

  • Les bonnes périodes

La daurade royale se réfugie en hiver dans des fonds importants pouvant atteindre jusqu’à 150 m de profondeur. Ce n’est qu’à partir du printemps qu’elle revient dans les zones littorales. Sur la façade Méditerranéenne, on peut ainsi commencer à la pêcher spécifiquement vers mars. En Atlantique, les premiers retours sont enregistrés vers avril mais ce n’est qu’en mai que les bancs de daurades s’y installent durablement. Cette espèce apprécie particulièrement les beaux jours avec la stabilité des températures et l’été est donc une période très propice à sa pêche. Il sera possible de la rechercher jusqu’à la fin de l’automne sur la frange littorale et cette saison est particulièrement intéressante pour la recherche de gros spécimens – la daurade ayant alors fait des réserves pour affronter l’hiver.

 

La daurade royale est surnommée la « belle aux sourcils d’or »

 

Réglementation :

Selon l’arrêté du 29 janvier 2013, la taille minimale de capture de la daurade royale est de 23 cm en Mer du nord, Manche, Atlantique et Méditerranée. De même, selon l’arrêté du 17 mai 2011, chaque prise devra « faire l’objet d’un marquage. » Ce marquage consiste en l’ablation de la partie inférieure de la nageoire caudale. »

 

Durant les beaux jours, il ne faut pas non plus négliger le créneau situé entre 12 et 14 h lorsque le soleil est au plus haut. En effet, les spécialistes se sont rendus compte que les plus grosses daurades royales se nourrissent souvent à ce moment précis. Il est ainsi fréquent de toucher de très beaux spécimens dans ces créneaux horaires. Les plages étant envahies par les touristes, il sera néanmoins conseillé de pêcher à la calée d’enrochements ou encore d’ouvrages portuaires (voir législation locale).

 

Le crépuscule est une période intéressante pour pêcher la daurade royale

 

  • Lunes et marées

L’aube ou le crépuscule sont également des moments propices à se recherche. En Atlantique, il sera conseillé de privilégier la marée montante, de l’étale de la marée basse jusqu’à l’étale de la marée haute. Lorsque celle-ci est associée aux périodes les plus chaudes de la journée, les chances de piquer de belles daurades royales sont alors optimales.

 

Walter et un joli doublé de daurades fait lors de gros coefficients de marées en Médierranée

 

Contrairement à ce que pensent la plupart des pêcheurs, les marées ont une grande importance pour la pêche en Méditerranée – même si celles-ci s’avèrent beaucoup plus faibles qu’en Atlantique. Ainsi, j’apprécie particulièrement les gros coefficients pour la pêche de la daurade royale car j’ai constaté qu’elles étaient alors bien plus actives. En présence de coefficients importants, j’ai l’habitude de pêcher face au large en pleine mer. Quand je suis contraint de sortir avec de faibles coefficients, je préfère alors les entrées et sorties de canaux ou de ports.

Même la lune peut avoir une grande influence sur les résultats de vos pêches. Ainsi, je préfère pêcher la daurade royale lors d’une lune montante. Je privilégie les 15 premiers jours du cycle lunaire, de la lune noire jusqu’à son premier quart. J’ai d’ailleurs remarqué que le jour exact correspondant au levé de la nouvelle lune (lune donc noire) est très favorable à la pêche de ce sparidé.

 

Les distances de lancer

 

  • Surfcasting

Pêcher les plages juste après le départ des baigneurs est très productif !

 

En surfcasting, il ne suffit pas de jeter le plus loin possible pour pouvoir prendre de la daurade royale. Ainsi, lorsqu’on pratique en plein été, une bonne astuce est d’attendre le soir que les touristes commencent à quitter la plage. En se baignant, ces derniers ont en effet brassé le sable et ont ainsi déterré de nombreux organismes dont se nourrissent les daurades royales tels que des vers ou de petits crustacés. Les nuages de particules ainsi soulevés attirent en effet sur de grandes distances ces sparidés. Il ne faut pas hésiter à commencer à pêcher aussitôt que les derniers touristes ont quitté l’eau car les daurades arrivent alors rapidement. Il sera inutile de pêcher à de grandes distances car les poissons sont dans la zone où les baigneurs avaient pied. Sur les plages en pente douce, avoir repéré au préalable où ces derniers se situaient vous sera d’une grande aide. Sur les plages à forte déclivité, les daurades peuvent ainsi se trouver dans les premières vagues.

 

Montage Surfcasting pour daurades royales difficiles

 

En plein été, l’eau est bien souvent cristalline et les fonds sableux sont assez uniformes. Associés aux faibles profondeurs pêchées, les daurades royales deviennent alors très méfiantes et il sera donc conseillé d’utiliser un montage discret. Les substrats sableux limitant considérablement les risques d’accrochages, le traînard sera réalisé dans du fluorocarbone de plus faible diamètre (jusqu’à du 22/100). Pour une meilleure présentation et afin de déjouer la méfiance de ce craintif sparidé, sa longueur sera augmentée pour atteindre jusqu’à 3 m.

 

Un bibi coupé en deux permet de décider les daurades méfiantes

 

De petites bouchées tels qu’un demi bibi paraîtront également moins suspectes aux poissons méfiants et pourront faire la différence. Ainsi, un bibi coupé en deux offre l’avantage d’être plus résistant pour des lancers longues distances et permet souvent de décider les daurades difficiles.

 

Il est possible de repérer la limite entre les herbiers et le sable par la coloration de la mer à la surface

 

Plutôt que de chercher systématiquement les plus grandes distances possibles, je vous recommande plutôt de faire des lancers très précis dans les zones de passage supposées des daurades royales ou encore les secteurs où elles se nourrissent. Ainsi, les colorations de la mer en surface permettent de vous donner de précieux indices sur ces types de spots. Des zones sombres peuvent vous indiquer des herbiers ou des substrats rocheux et les parties plus claires correspondent généralement à des couloirs de sables empruntés par ces poissons. Il est également possible de lire les fonds avant de véritablement pêcher en lançant juste un plomb et en ramenant. Il est alors facile de repérer la nature des substrats ainsi que les fortes déclivités. En surfcasting, c’est souvent en bas d’une marche marquée créant une rupture brutale avec l’étendue sableuse que se situent souvent les meilleures zones.

 

Walter et une belle daurade royale prise en surfcasting avec un montage très fin

 

Avec l’expérience de la compétition, je me suis rendu compte que les bouées telles que celles délimitant une zone de baignade sont d’excellents secteurs pour rechercher la daurade royale. Leur socle posé sur le fond étant constitué de béton, celui-ci est généralement colonisé par des coquillages et des petits crustacés. En agissant comme des oasis sur ces fonds sableux monotones, ils attirent les daurades royales sur de grandes distances. Pour l’anecdote, sachez que la plupart des compétiteurs connaissent très bien cette astuce et, lors des championnats, ils sont nombreux à vouloir pêcher à proximité des bouées.

 

  • Pêche à la calée

Placer un montage à courte distance au ras des enrochements est une bonne stratégie

 

Bien souvent, face à l’immensité de la mer, les débutants pensent qu’il est nécessaire de jeter le plus loin possible pour espérer toucher du poisson. Pourtant, en côte rocheuse, le long des digues et des enrochements, les daurades royales peuvent se trouver très près des côtes. Ainsi, ces sparidés n’hésitent pas à se rapprocher à proximité immédiate des rives pour se nourrir des coquillages (ex : moules) et des petits crabes se trouvant dans les roches. Il est donc judicieux de réserver une de vos cannes pour une pêche à très courte distance.

 

Daurade de début de saison (avril 2018) prise à proximité des roches par Walter Sarret

 

Un montage coulissant faiblement plombé placé au ras des enrochements peut ainsi vous réserver de belles surprises. La daurade royale étant très méfiante, il sera néanmoins conseillé de se placer bien en retrait de la rive en attente de la touche et d’éviter de se tenir debout au-dessus de l’eau afin d’éviter d’effrayer ces farouches sparidés.

 

On aperçoit bien en surface la langue de sable située derrière un herbier…

… En lançant précisément son montage dans cette zone, il est possible d’enchaîner les prises de daurades

 

Tout comme en surfcasting, la précision du lancer est bien plus importante que les distances atteintes en pêche à la calée. Ainsi, dans les fonds mixtes (roches, algues, sable) qui sont particulièrement propices à la pêche de la daurade royale, les zones de passage seront recherchées. Dans ce type de secteur, je recherche ainsi les tâches de sable à proximité des rochers ou des bancs de posidonie. Par exemple, j’ai ainsi un poste qui, en partant de la rive présente un plateau rocheux sur une vingtaine de mètre puis un herbier très dense de posidonies. Juste après ces algues, le fond présente une cassure puis une vaste étendue de sable. Je lance mon montage sur le substrat sableux situé juste derrière cette marche car les daurades y sont présentes en grand nombre.

 

Les bons accessoires

  • Les hameçons
    • L’hameçon rond

 

Hameçons ronds

 

L’hameçon rond de type « chinu » est certainement un des meilleurs pour la pêche de la daurade. Sa forme ronde avec une hampe courte, sa large ouverture et sa courbure bien arrondie le rendent parfaitement adapté à la gueule de ce sparidé. Privilégiez les forts de fer avec un excellent piquant qui s’avèrent excellents pour ce sparidé à la puissante mâchoire. Ils existent aussi bien à palette qu’à œillet. Les modèles à palette seront conseillés pour l’eschage des vers fragiles ou des bibis. En montage wishbone, ils sont idéaux pour escher un crabe.

 

Hameçon 3310 F Gamakatsu

 

Un des meilleurs hameçons ronds pour la daurade royale est sans conteste le 3310 F Gamakatsu. Très fort de fer, il est particulièrement robuste. Sa finition black nickel anti corrosion (traité saltwater) le rend très discret face à la légendaire méfiance de ce sparidé. Sa pointe ultra piquante et solide est parfaite pour pénétrer la gueule pavée de la daurade. A palette, il facilite l’eschage des vers. Un must reconnu par tous les pêcheurs de la « belle aux sourcils d’or » !

 

  • Le circle hook

L’hameçon circle hook

 

Le circle hook utilisé offre de multiples avantages pour la pêche de la daurade. En effet, ce sparidé possède une mâchoire pavée qui est difficile à percer. En glissant systématiquement au coin de la gueule du poisson pour se loger au niveau des lèvres, un circle hook offre une prise sûre et limite considérablement les décrochages. Une fois le circle hook ancré dans le coin de la gueule de la daurade, la tenue du poisson est parfaite et les risques de décrochages sont pratiquement nuls. Il élimine donc aussi les problèmes de coupe du bas de ligne par les dents de la daurade – ce qui est très fréquent avec les beaux spécimens. Il offre également l’avantage de permettre une bonne relâche des poissons qui ne sont pas conservés car ce type d’hameçon les blesse beaucoup moins. Il est enfin très pratique car il est auto-ferrant. Pour cela, il suffira de laisser la bannière de votre ligne un peu détendu et de légèrement durcir le frein de votre moulinet. En partant avec l’appât, la daurade se ferre alors toute seule. Vous constaterez que ce type d’hameçon est particulièrement efficace sur cette espèce.

 

Hamecons circle hook 5114 Mutu light Owner

 

Je vous recommande vivement le circle hook 5114 Mutu light Owner. C’est de loin mon préféré pour la pêche spécifique de la daurade royale en taille 8 à 1/0. Notez d’ailleurs qu’il existe en taille 10 à 7/0. Il est idéal pour les vers de forte section (bibi, gros rags, etc.) ainsi que pour les appâts à carapace. Il offre l’avantage d’être très léger mais ultra robuste, ce qui est un avantage avec ce sparidé très tatillon. Sa couleur noire chromée le rend très discret. Son large œillet permet l’utilisation de tous les diamètres de nylon. C’est un forgé renversé qui est particulièrement résistant et dont le piquant est extraordinaire. Une fois piqué dans les lèvres de la daurade, les décrochés sont pratiquement inexistants !

 

  • Le fluorocarbone

 

XPS Fluorocarbon Trabucco

Fluorocarbone FXR Seaguar

 

Le bas de ligne ou le traînard gagnent vraiment à être réalisés en fluorocarbone pour la pêche de ce sparidé. En effet, son indice de réfraction très proche de l’eau (1,4 alors que celui de l’eau est d’1,3) lui confère une grande discrétion face à la légendaire méfiance des daurades royales. Ce matériau offre également l’avantage d’être particulièrement résistant à l’abrasion, ce qui est un réel avantage face à la redoutable mâchoire de ces sparidés ou dans des milieux encombrés. Sa densité plus élevée que celle du nylon le rend coulant et améliore la présentation du ver sur le substrat. N’hésitez pas à utiliser de longs bas de ligne d’1,5 à 3 m car cette longueur est un gage de discrétion et permet une évolution plus naturelle de l’appât dans les courants.

 

Les plombs colorés attirent les daurades sur de grandes distances

 

  • Les plombs colorés

Comme tous les sparidés, les daurades royales sont curieuses lorsqu’elles sont en recherche alimentaire. C’est normal puisqu’elles interagissent directement avec leur environnement immédiat pour pouvoir se nourrir. Afin de les attirer visuellement sur de grandes distances, je dispose sur mes montages calée ou surfcasting des plombs plastifiés de couleurs différentes. Ainsi, j’ai remarqué que les coloris rouges, jaunes ou bleus me permettaient d’avoir de meilleurs résultats. C’est encore plus notable lorsque l’eau est trouble et qu’elle offre une faible visibilité.

 

Plombs bombe plastifiés tige longue Caperlan

Plombs portugais plastifiés Lemer

Plomb bombe plastifié Lemer

 

  • Les perles flottantes

Une perle flottante permettra de surélever l’appât du fond afin d’éviter qu’il ne soit mangé par les escargots ou les crabes

 

Bien que la daurade royale soit rarement pêchée avec des montages ayant des perles, il existe néanmoins des circonstances où celles-ci peuvent vous être très utiles. Ainsi, dans certaines zones, la trop forte présence d’escargots ou de crabes peut être néfaste pour la pêche. En effet, en pêchant avec un long traînard reposant sur le fond, ces derniers peuvent s’attaquer à vos appâts et vider votre hameçon bien avant qu’une daurade ait eu le temps de s’y intéresser. Le pire dans de telles circonstances est alors de pêcher à vide – d’où d’ailleurs l’intérêt de relever fréquemment sa ligne afin de vérifier l’état de vos vers. Dans ce type de situation, il sera alors intéressant d’utiliser des perles flottantes pour surélever l’appât du fond.

 

Perles flottantes ovales Hayabusa

 

Ce type d’accessoire est peu utilisé pour la recherche spécifique de la daurade royale car ce sparidé très méfiant préfère les montages discrets. Néanmoins, j’ai remarqué en compétition qu’en recherchant les mulets avec des empiles hautes dotées de perles flottantes, il n’était pas rare de toucher de la daurade royale. Il m’est ainsi arrivé de faire un triplé de ces sparidés sur le même montage à mulet. Quand je suis donc confronté à des « indésirables » grignotant mes appâts, je n’hésite donc pas à doter mon traînard long d’une à deux perles afin que le ver soit au-dessus du substrat. J’ai ainsi réussi à toucher une daurade d’1,4 kg au ver de chalut dans un étang salin infesté d’escargots. Les résultats sont un peu inférieurs à ceux d’un montage plus discret en termes de taille et de nombre de captures mais c’est toujours mieux que de ne pas pêcher du tout – surtout en compétition !

 

Des montages simples et efficaces

 

Pêche à la calée : montage coulissant avec circle hook

 

Le Rag est un des meilleurs vers pour la pêche de la daurade royale !

 

En pêche à la calée, le montage coulissant avec circle hook est un de mes préférés pour la pêche de la daurade royale. Le mini coulisseau transparent ou noir participe à la discrétion du montage. Par rapport à une simple olive creuse communément utilisée, sa matière plastique apporte un bien meilleur coulissement. Léger, il offre également l’avantage de se positionner automatiquement dans l’axe de fuite du poisson. En opposant moins de résistance lors de la prise en gueule de la daurade, il assure donc un meilleur ratio touche / prise. Son autre avantage est de permettre de changer rapidement et facilement de plombée afin de s’adapter aux différentes conditions (vent, profondeur, courant, etc.) sans avoir à couper et à refaire un nœud. Ainsi, il est possible de changer de poids en un instant mais également de type de plombée pour correspondre à la nature du fond (ex : plomb pyramide avec du courant).

 

Daurade prise par Walter en mars 2018 avec le montage coulissant avec circle hook

 

Il permet aussi de mettre un cassant grâce à la présence de son agrafe. En pêche à la calée, les postes abordés ne nécessitant généralement pas de lancers longues distances, il est ainsi possible d’utiliser directement ce cassant. Ce simple morceau de nylon d’une longueur de quelques centimètres doit faire 10/100 de moins que le corps de ligne (ex : 20/100 pour une ligne en 30/100). En cas d’accrochages sur des fonds encombrés lors de la récupération ou durant le combat, seule cette partie cédera et vous pourrez ainsi ramener votre montage…et votre poisson si vous en avez un !

 

Stop float transparent en silicone Flashmer

Mini rolling

 

Afin de protéger le nœud de raccord avec le rolling des chocs répétés du coulisseau lors du lancer, il sera recommandé d’intercaler des perles molles ou des stop floats en silicone. L’émerillon rolling sera choisi dans les plus petites tailles afin que son poids soit le plus réduit possible et, qu’ainsi, il oppose un minimum de résistance lorsque la daurade mordra. En effet, ce type d’accessoire est très robuste et même les petits modèles sont souvent bien plus résistants que la puissance de votre ligne. Il est donc déconseillé d’alourdir votre bas de ligne inutilement.

 

Le ver américain est très efficace sur les daurades royales !

 

Montage coulissant à agrafe

 

 

Mini coulisseaux et anti-angles

 

Le montage coulissant peut être réalisé avec de nombreux types de petits coulisseaux à agrafe. Les plus longs joueront aussi le rôle d’anti-emmêleurs. Encore ici des coloris neutres (noir ou transparent) seront privilégiés.

 

Montage surfcasting : daurade royale au circle hook

 

En surfcasting sur les plages, je privilégie un montage avec traînard pour des lancers longues distances. L’empile longue participe à la discrétion de l’ensemble et permet une meilleure présentation de l’appât. Ici encore, il sera possible d’utiliser un circle hook pour les nombreux avantages dont dispose ce type d’hameçon pour la pêche de la daurade royale.

 

Entier ou en morceaux, le bibi est très attractif sur les daurades et offre l’avantage de ne pas être mangé par les petits poissons

 

Bien escher un crabe

 

Daurade prise en mars 2018 par Walter en pêche à la calée au crabe

 

Pour la pêche à la calée au crabe, je privilégie un montage coulissant avec long un bas de ligne d’un diamètre de 25/100. En présence de très belles daurades royales, il sera possible de monter en diamètre. Ainsi, dans certaines régions comme le golfe du Morbihan, certains pêcheurs montent à du 45/100 afin de pouvoir combattre de très grosses daurades dans de puissants courants. Si le crabe est assez gros (plus de 4/5 cm), j’utilise un montage wishbone constitué de deux courtes empiles accolées.

 

Montage coulissant avec bas de ligne Wishbone pour le crabe

 

Chacune est doté d’un hameçon rond de type « Mutu » ou d’un circle hook léger de taille 6 à 1. Avec de très gros crabes utilisés pour la pêche de specimens, certains pêcheurs peuvent même monter jusqu’à du 2/0 ! J’arrache la dernière patte de chaque coté du crabe puis chaque hameçon est planté dans la cavité ainsi créée puis ressorti dans le dos à travers la carapace. Ce type de bas de ligne est vendu « prêt à pêcher » dans le commerce mais il est facile et économique de le réaliser soi-même.

 

Détail d’un bas de ligne wishbone pour le crabe

 

Fil élastique à ligaturer D’Elastic Daiwa

 

Avec le montage wishbone, je vous conseille vivement d’entourer le crabe avec quelques tours de fil élastique à ligaturer. En effet, la daurade a l’habitude de croquer le crabe en plusieurs fois. L’élastique maintenant l’intégrité du corps, cette astuce l’oblige alors à gober le crabe en entier. Avec les deux hameçons de chaque côté du corps, vous optimisez ainsi vos chances de bien la piquer – et ce, quel que soit l’angle d’attaque.

 

Petit crabe esché avec un unique circle hook Mutu Light Owner

 

Si le crabe est assez petit (2/3 cm) ou que je n’en utilise qu’une partie, j’apprécie l’utilisation d’un seul circle hook. Pour un crabe entier, il suffira de passer le circle à l’arrière du corps en prenant soin que la pointe soit bien apparente pour un auto-ferrage efficace.

 

En pêche à la calée, un trépied réglable est très pratique

 

Je n’hésite pas à n’utiliser qu’une partie du crabe (une moitié ou même une pince) lorsque les daurades mangent mal et qu’elles grignotent mes crabes du bout des dents. Ce type de petite bouchée est très efficace lorsque ces sparidés sont difficiles.

 

La daurade royale : un poisson facinant !

 

Belle daurade de 2,5 kg prise par Walter Sarret avec une moitié de bibi

 

La pêche de la daurade royale nécessite d’être très réactif et de s’adapter aux conditions, à l’environnement mais également à l’humeur de ce sparidé si méfiant. C’est en additionnant de nombreux détails paraissant anodins qu’il est souvent possible de faire la différence. A chaque sortie daurade, j’apprends en fait de nouvelles choses sur ce sparidé. Je connais peu d’espèces aussi dures à pêcher et c’est justement cette difficulté qui fait que ce poisson est fascinant. En pêche comme pour beaucoup pour beaucoup de choses, c’est en se remettant constamment en cause qu’on progresse !